30/11/2016

Un lobby scandaleux

 

 
 
Un très joli jeu de mots d'un conseiller national débute l'article de la TDG d'aujourd'hui mercredi 30 novembre sur  "l'entrée officielle" du Groupe Mutuel au Parlement :"Les Chambres vont désormais travailler avec assurance sur la base d'une collaboration mutuelle"
Il s'agit d'un lobby poussé à l'extrême par la nomination de deux conseillers nationaux rémunérés par l'assurance du Groupe Mutuel au poste de présidents du Conseil National pour l'un et du Conseil des Etats pour l'autre. Le nom de ces messieurs à la solde d'une des plus grande assurance du pays n'est je crois pas important mais c'est le principe qui est très grave et inadmissible .Il nous permet au moins d'avoir la certitude que le parlement sera bien "dirigé" par le lobby d'une assurance et , du point de vue de l'assurance maladie nos primes ne vont surtout pas baisser puisqu'elles servent à payer ces deux conseillers nationaux et certainement encore d'autres qui ne sont pas aussi officiels.
Dans notre monde actuel on sait bien que pratiquement tout est guidé par l'argent mais il faudrait tout de même garder un peu de dignité et de respect vis à vis de la population qui élit ces conseillers responsables de notre politique nationale. Ce qui n'est pas du tout le cas dans ces deux nominations qui narguent directement le peuple.
Il paraît que tout est pourri dans les pays lointains mais je trouve qu'en Suisse on ferait bien de balayer d'abord devant notre porte.
 
Béatrice Deslarzes
Médecin
 

17:18 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2)

08/11/2016

La médecine sous tutelle

 

Arrangement pour le moins étonnant entre les deux conseillers d'Etat genevois Pierre Maudet  et Mauro Poggia chargés de la Sécurité et de la Santé concernant la réorganisation des services liés à la psychiatrie pénitentiaire.
Un pas en avant a déjà été fait en supprimant le secret médical pour les prisonniers dits dangereux et voilà que la Sécurité prend à nouveau le dessus de la médecine en limitant son pouvoir par rapport à des personnes qui devraient être considérés comme des patients. Tout cela soit-disant à cause des derniers drames en particulier celui d'Adeline pour lequel le rapport définitif quant aux responsabilités réelles n'est toujours pas sorti.
Le tout sécuritaire prend le dessus même lorsque il s'agit avant tout de cas médicaux.
Une peu de baume pour brouiller les vrais problèmes des prisons dont l'Etat  ne veut pas parler par exemple l'entassement des prisonniers pour lequel Champ- d'Ollon a déjà été condamné par le TF.
Les deux services pensent ainsi gommer la cohabitation relativement difficile entre le milieu médical et et carcéral constaté par le directeur de Curabilis.
Pour tranquilliser les citoyens on fait appel à la Sécurité en oubliant que ces détenus ont avant tout besoin de traitements médicaux donc plus humains.
C'est à mon avis un pas vers la suppression de l'indépendance de la médecine , une sorte de "menottage" qui risque d'entraver l'efficacité de son travail en milieu pénitentiaire déjà difficile et surtout délicat.
 
Dr. Béatrice Deslarzes
Ancien médecin consultant à Champ-d'Ollon.

15:47 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

06/11/2016

Un précédent

Emotion et larme à l'oeil en lisant l'article du 2 octobre de la TDG " Rencontre avec un confrère médecin, musicien et chanteur."

Il pourrait être mon fils mais surtout il me rappelle mon parcours du jazz à l'électro pour aboutir à "Bea la Mamie de l'électro" tout en assumant mon boulot de médecin aux HUG et à Champ d'Ollon pendant de nombreuses années.
On pourrait actuellement résumer ma vie : médecin,musicienne,slameuse et mécéne.
Depuis des années je mène en parallèle ces différentes activités en essayant , malgré mon âge, de répondre présent pour chacun de ces différents boulots.
Un peu moins de médecine un peu plus de musique ou le contraire; ma vie se résume à ce va et vient continu et passionnant. Le soutient à de jeunes artistes couronnant le tout depuis 2003.
Plusieurs CDs même un vinyle, deux livres sur ma vie et sur mes blogs de la TDG sont les témoins de cette vie assez agitée et productrice.
Un grand projet  musical en vue pour 2017 avec mes propres textes slamés par dessus des loops électroniques et mes improvisations à la batterie. Tout un programme que je me réjouis de mettre à jour.
Parcours assez similaire à ce jeune confrère et  qui n'est pas si banal que ça.(www.bea-music.com)
 
Béatrice Deslarzes
Médecin et Musicienne
 

15:59 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)