16/01/2017

Du cinéma chinois



Le Conseil Fédéral in corpore a sorti le grand jeu pour recevoir le président chinois Xi Jinping : la ville de Berne verrouillée par un nombre effarant de policiers, d' hélicoptères mobilisés, bref une véritable place d'armes pour empêcher l'action des manifestants défendants les droits humains et qui, à juste titre, voulaient montrer au monde le non respect de ces droits par la Chine.
Ils ont été repoussés dans l'ombre pendant que nos autorités festoyaient avec celui qu'il fallait ménager pour favoriser notre économie. Personne n'a osé aborder ce sujet tabou avec de président pour ne pas le froisser lors de sa visite.
On dit que l'argent n'a pas d'odeur et ce fut bien le cas puisque aucun faux pas n'a été fait et que le pouvoir économique de ce grand pays a été respecté avec lequel on va pouvoir faire des affaires même si si nous ne sommes pas du tout d'accord avec sa politique concernant les droits de l'homme qui ne sont pas respectés.
Nos autorités politiques nous ont montré comment baisser ses culottes devant les puissants à n'importe quel prix pour renflouer notre économie mais sans se soucier du respect de la dignité de notre pays.

Béatrice Deslarzes

www.bea-music.com

Les commentaires sont fermés.