22/01/2017

La justice récidive

 

Au mois d'octobre 2016 je me révoltais encore une fois concernant le drame de la Pâquerette et l'assassinat  sauvage de la jeune sociothérapeute Adeline car son procès traînait en longueur.
Mais voilà que l'on nous plonge dans un nouvel épisode tout aussi noir car l'enquête est encore reportée comme l'annonce la TDG de ce weekend. Non seulement on vient de récuser les juges de cette affaire mais on essaye encore une fois de gagner du temps pour que toute la vérité concernant les vrais responsables politiques ne puissent pas être mis en cause.
Pour moi il n'y a aucun doute on cherche à cacher quelque chose d'important et de grave qui risque bien d'éclabousser certains responsables au plus haut niveau de l'Etat.
Sinon a quoi sert tous ces renvois qui traumatisent tout le monde mais surtout la famille qui ne peut pas faire enfin son deuil. C'est une véritable torture incompréhensible et cruelle.
Il ne faut surtout pas que les membres du Collectif justice pour Adeline baissent les bras. C'est très pénible pour eux tous ces aller et retour qui n'ont aucun sens et peuvent les décourager. 
Je reste persuadée que la vérité va finir par sortir et qu' il faut que ce Collectif garde la confiance et continue à se battre pour la mémoire d'Adeline Il faut  que la justice s'occupe enfin des victimes et non pas qu'elle donne l'impression de défendre un assassin  récidiviste et dangereux en faisant trainer un procès qui aurait du connaître sa conclusion depuis longtemps.
 
Béatrice Deslarzes
Ancien médecin consultant à la prison de Champ d'Ollon
www.bea-music.com

16:34 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | |

Commentaires

Que l'allongement très inhabituel d'un procès soit pénible pour l'entourage de la victime, personne, je suppose, n'en disconvient.

La justice s'accommode cependant mal de la morale et des bruits de la rue. Elle est certes aussi faillible. C'est d'ailleurs ce qui a conduit au recours auprès de la Chambre Pénale de Recours, laquelle a décidé la récusation des juges.

J'imagine que la CPR n'est pas constituée d'une bande de charlots qui rendraient des décisions selon l'humeur du jour. Aussi bien et quels que soient les ressentiments et la déception qui animent une partie de l'opinion, la CPR a montré que la justice ne consistait pas à livrer un assassin, quel qu'il soit, à la vindicte populaire, souvent bien compréhensible mais irrationnelle.

Écrit par : Michel Sommer | 23/01/2017

"Pour moi il n'y a aucun doute on cherche à cacher quelque chose d'important et de grave qui risque bien d'éclabousser certains responsables au plus haut niveau de l'Etat."

Oui, mais quoi au juste ? de quel secret terrifiant pourrait-il s'agir ?

J'ai déjà entendu formuler cette hypothèse. Malheureusement, chaque fois qu'on demande des précisions, on n'obtient que des réponses vagues, insatisfaisantes... Tout ça n'est pas sérieux.

Écrit par : Patatra | 23/01/2017

"J'imagine que la CPR n'est pas constituée d'une bande de charlots" nous dit ce binational retraité enseignant de formation,
où Michel Sommer sous-entend que les juges de 1ère instance étaient des charlots car contrairement à eux,
"la CPR a montré que la justice ne consistait pas à livrer un assassin, quel qu'il soit, à la vindicte populaire"

car pour ce retraité binational, "Elle est certes aussi faillible".

@Béatrice Deslarzes, merci d'exprimer cette honte au nom des citoyens - ces gueux "populaires" "irrationnels" préoccupés "de morale" qui font ces "bruits de rue" que nous sommes

aux yeux de ce "haut-dignitaire" si condescendant à ne reconnaître dans l'ensemble de la procédure genevoise,

que la pénibilité de "l'allongement très inhabituel d'un procès" pour l'entourage de la victime

Honte à ce binational qui veut ici encore, imposer son opinion, en méconnaissance du sujet: le monde judiciaire genevois et ce une fois de plus, du haut de son mépris envers une majorité de citoyens. Je recommande de Vite écarter ce genre de personnages aux motifs purement égotiques qui, de sujet en billet, n'apportent que du négatif et ici pèsent à charge sur les victimes.

Écrit par : Divergente | 23/01/2017

Merci à Divergente d'apporter de l'eau à mon moulin.
A lire son commentaire il est permis de craindre en effet les réactions de la rue...et je ne saurais avoir honte de ne pas mêler ma voix à celles qui hurlent au lynchage d'un coupable qui n'a pas encore été jugé.

Toujours à Divergente : je persiste à regretter l'emploi des "pseudos" qui permettent tous les écarts de langage et toutes les approximations. Alors calmez-vous et réfléchissez avant d'écrire.

"(...)qui, de sujet en billet, n'apportent que du négatif et ici pèsent à charge sur les victimes."
Ah ? Parce que ne pas être d'accord avec vous, c'est être négatif ? Vous devez passer de sales journées sur les blogs !

Écrit par : Michel Sommer | 24/01/2017

Et nous nous devrions aussi mal nous accommoder d'une aussi médiocre justice, qui laisse toutes les mafias travailler librement dans notre pays!

Écrit par : Dominique Degoumois | 28/01/2017

Les commentaires sont fermés.