16/02/2017

La médecine, un business?

En tant qu'ancienne médecin hospitalière pendant des années , je ne peux résister à répondre à l'article de la TDG d'aujourd'hui jeudi 16 février 2017 "Les cabinets de groupes n'ont pas que des qualités".
Il est absolument clair que l'esprit de la constitution d'un cabinet de groupe par quelques confrères motivés et celui d'une grande firme ou institution n'est pas du tout la même.
La médecine a fait d'énormes progrès qui ont un côté positif mais il ne faut pas oublier qu'elle attire plein de "prédateurs" qui font avec elle un juteux profit.
Comme le dit bien cet article même la Migros s'en mêle et  ce n'est certainement pas pour les beaux yeux de ses clients quelle a décidé d'ouvrir des cabinets médicaux.
Les machines prennent la place de l'humain et le rapport médecin/patient se "robotise."Comme les investissements pour les acquérir coûtent de plus en plus chers il faut rentabiliser pour les amortir donc on pousse à la consommation.
Je pense vraiment que la médecine actuelle qui se déshumanise est en train de glisser sur la pente du fric et ceci malheureusement au détriment de notre relation avec le patient surtout si elle se laisse infiltrée par les grands groupes dont le seul but est de faire de l'argent.
Oû sont  passés nos bons médecins de famille? Il est vrai que l'on arrête pas le progrès même si celui-ci a trop souvent des aspects négatifs lorsqu'il se laisse envahir par le dieu économie.

Béatrice Deslarzes
Médecin

www.bea-music.com

18:04 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.