04/03/2017

Subvention des caisses maladie

Impossible de rester insensible et muette suite à l'émission "Temps Présent" de jeudi passé sur ceux qui ne peuvent plus payer leur prime d'assurance maladie. Une réalité qui fait froid dans le dos et qui a révélé une pratique douteuse des caisses maladie concernant le remboursement des primes par l'Etat le plus souvent pour les plus pauvres d'entre nous.
C'est vraiment une attitude qui enfonce de plus en plus tous ceux qui sont au bord du gouffre et souvent  déjà criblés de dettes.
On engraisse les caisses maladie avec l'argent du contribuable en remboursant ces dettes en plus de leur faire payer des primes déraisonnables qui ne correspondent pas à l'augmentation réelle des coûts de la santé.
Quand est-ce que nos politiciens réaliseront que pour de nombreux ménages ces augmentations continues ne sont plus supportables?Ce n'est pas en "subventionnant" les caisses que l'on va résoudre ce grave sujet.Mais surtout quand est-ce qu' ils décideront d'empoigner ce problème de santé publique en se rendant compte que le système de la LAMAL ne fonctionne pas?
Il y a trop d'intérêts  financiers derrière qui profitent toujours aux mêmes et en particulier à ceux qui sont dans les conseils d'administration des différentes caisses et qui n'ont pas envie que le régime change.
Une belle hypocrisie: d'un côté certaines associations tentent de réagir en proposant un autre système et d'autre part la résistance s'entête à leur barrer la route uniquement par intérêt personnel. (exemple la caisse unique).
Il est grand temps d'exiger de la part des assurances maladie plus de transparence dans leur comptes pour que l'on puisse enfin savoir ce qu'elles font avec notre argent.
Mettre ces patients insolvables sur des listes noires c'est encore aggraver leur précarité et les enfoncer un peu plus dans leur misère.
Une attitude inadmissible voire inhumaine dans un système dans lequel la solidarité devrait jouer un rôle primordial.

Béatrice Deslarzes
Médecin
www.bea-music.com

17:32 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Mais, chère Madame, personne n' "empoignera " le problème.

La droite, qui est rivée à son antienne, de plus en plus ridicule: moins d'impôts, est muette - oh, stupéfaction, face à l'augmentation des primes d'assurance maladie. Il est vrai que l'on ne va pas demander aux gens de se décider des diminutions de revenu.

Écrit par : Mouain | 04/03/2017

Assurance maladie, ceux qui ne peuvent plus payer / Temps présent / RTS

http://tinyurl.com/zar46qs

Écrit par : Jacques-Andre WIDMER | 06/03/2017

Les commentaires sont fermés.