21/06/2017

Hello IQUOS,

Une jolie nom....un petit oiseau très coloré et le tour est joué: c'est le nouveau dada de Philip Morris qui devrait rapporter gros et remplacer l'horrible cigarette qui brûle les poumons de nombreux tabagiques. C'est le nouveau Nirvana que promet ce cigarettier car IKOS ne brule pas mais chauffe seulement. Bien entendu d’après les "études" toujours menées par ce même cigarettier il n'y aurait aucun danger d'utiliser ce nouveau mode de fumer. Philip Morris va même créer au Flon à Lausanne le premier temple de ce mode à la gloire du tabac.

Oui mais voilà que des troubles fêtes viennent brouiller cette belle image. Une équipe de chercheurs de Lausanne vient de publier ( JAMA internal Medecine du 22 mai 2017) un article sur leur étude montrant "un rejet,en particulier via une processus de pyrolyse, de substances aussi nocives que celles émises par la cigarette normale".

Une virulente attaque avec menace juridique de Philip Morris faisant fi de la liberté académique qui doit absolument être garantie aux chercheurs a demandé le retrait de cette étude par une lettre recommandée adressée au doyen de la faculté de biologie et médecine de l'université de Lausanne qui n'a pas du tout l’intention de se laisser faire.

Comment vont réagir les organismes publics de financement pour soutenir cette étude? Vont-ils aider les études nécessaires prolongeant celle-ci ou vont-ils être intimidés et ne pas affronter la puissance financière et politique de Philip Morris? Quel est le poids de la vérité scientifique et de la santé publique face à ce monstre ?

 

Béatrice Deslarzes

Médecin FMH-ORL

 

16:36 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.