22/09/2017

Le coût de la survie

"Combien pour une année de vie de plus?" titre de l'excellente émission de Temps Présent de hier soir  concernant les possibilités de vivre encore plus longtemps mais aussi d'oser survoler la rationalisation des soins qui se pointe à l'horizon.Un coup d’œil bien critique sur le pouvoir de l'industrie pharmaceutique qui fait la pluie et le beau temps concernant le prix des médicaments qui se chiffrent par milliards.

Il faut du courage pour aborder le sujet du vieillissement de la population qui coûte de plus en plus cher et d'oser regarder ce problème en face  et pour lequel il va bien falloir trouver une solution assez rapidement. 

Allusion très nette et positive sur les directives anticipées qui expriment le choix thérapeutique de chacun pour sa fin de vie.

Parler de la fin de vie sans mentionner l'existence de l'association EXIT qui permet à chacun de choisir sa mort selon certains critères bien précis c'est un oubli important car c'est un choix que décident de faire certaines personnes qu'il faut respecter. Est -ce un oubli volontaire ou involontaire ? Mais je tenais à le signaler car c'est une possibilité qui existe depuis des années et qui permet à une certaine tranche de la population d'abréger ses souffrances et de ne pas accepter de vivre à n'importe quel prix.

La médecine doit défendre avant tout la qualité de vie et non pas sa quantité.

Béatrice Deslarzes

Médecin

 

 

 

16:48 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

20/09/2017

Pauvres de nous les assurés

Et voilà c'est fait Le lobby des caisses maladie entre directement du sein du Conseil Fédéral avec la nomination d'Ignazio Cassis avec en plus les idées souvent farfelues de l'UDC avec laquelle ce nouveau conseiller fédéral a fait une sorte de pacte honteux et inadmissible.

Avec cette élection à rebours du bon sens on voit bien que les pistonnages (lobbys)dont il a obtenu les suffrages sont tout puissants et confirment que sans leur soutien on n’accède pas au pouvoir suprême. Il faut en faire des courbettes et même renoncer à sa vraie nationalité pour mériter ce nirvana.

Les 2 autre candidats ne pouvaient pas rivaliser avec un tel calcul pour arriver à n'importe quel prix au sommet.

Nous les médecins et surtout les assurés nous n'aurons plus que les yeux pour pleurer devant la toute puissance du lobby des assurances qui vont faire ce que bon leur semble car leur loup est enfin dans la bergerie. Le comble de tout si Cassis obtient le département de l'intérieur! Alors nous serons mangés à toutes les sauces sauf à celles qui nous conviennent.

N'oublions surtout pas que l'union fait la force et que, solidaires, nous pouvons résister à cet énorme nouveau pouvoir qui risque bien de faire la loi.

Béatrice Deslarzes

Médecin

 

16:26 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

10/09/2017

Pub avec des enfants

Toute une période de tennis avec l'US Open bien retransmise par notre chaîne sportive de RTS deux. Agréable de suivre (si l'on est noctambule!) les matchs sur notre poste de TV même si notre champion national a fini par perdre.

Mais une chose devient impossible à supporter c'est la présence quasi constante d'une assurance concernant pratiquement tous les domaines.A chaque interruption de jeu on doit subir la pub de ce pouvoir incessant qui nous rabat les yeux et les oreilles : voiture, ménage,cybersécurité, prévoyance etc.

Ce que je trouve affligeant ce n'est non seulement cette présence continue de pub que l'on subit mais surtout que cette pub ne se fait qu'avec des enfants. Cette assurance  se sert des plus jeunes dans toute sa publicité en les mettant dans des situations trop souvent de profit. S'accaparer les objets semble n'être que le but de ces enfants qui amassent à n'en plus pouvoir.

Des mauvais exemples qui dénaturent la jeunesse et donnent d'elle une image dégradante.

Honte à Generalli puisqu'il faut la nommer et puisse-t-elle enfin ne plus apparaître sur nos écrans.

Béatrice Deslarzes

www.bea-music.com

 

 

15:51 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |