22/11/2017

La Revue franchit les limites

Hier soir la Revue ,spectacle typique genevois, déployait tous ses atours devant mes yeux. Différents thèmes politiques qui ne ménageaient personne et qui ont fait bien rire toute la salle du Casino pratiquement pleine.

Des comédiens très bien rodés et des réparties très adéquates devant un public médusé dont j'ai fait partie presque tout  le spectacle.

Mais comme ancien médecin consultant à Champ d'Ollon je me suis trouvée extrêmement  mal à l'aise devant le tableau qui représentait la surpopulation carcérale dans cette même prison. C'était vraiment trop proche de la réalité et cette image a réveillé en moi plein de mauvais souvenirs concernant la façon de traiter les prisonniers. Pour moi ce sujet était bien trop délicat pour le montrer sur une scène destinée à faire rire. La situation des détenus est trop pleine de souffrances et de frustrations pour que cette façon de présenter ( même pour la critique)me paraisse adéquate.C'est une façon de ne pas respecter la dignité humaine de ceux qui sont emprisonnés même si ils ont commis parfois des fautes graves.

Ma réaction paraîtra très probablement incompréhensible pour beaucoup de monde mais pendant plus de 20 ans j'ai été sur le terrain dans cette prison et je garde un profond souvenir de trop de laxisme par rapport aux conditions d'emprisonnement qui perdurent à Champ d'Ollon.

Béatrice Deslarzes

Ancien médecin consultant à Champ d'Ollon

 

15:32 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.