30/01/2018

Une fausse voie

Le Conseil Fédéral en la personne d'Alain Berset  est en train de se tromper de voie concernant l'assurance maladie.

Poussé par les lobbys puissants des caisses maladie au sein du parlement il ne peut pas voir le véritable problème qui se trouve au niveau de l'augmentation des coûts de la santé (maladie) et donc la hausse vertigineuse des primes.

Si l'on veut diminuer ces coûts et stabiliser un peu le système de la LAMAL il ne suffit pas de trouver un bouc émissaire en assénant de fausses vérités sur notre responsabilité de médecins dans cette explosion des coûts. Il faut stopper cette mentalité qui consiste à dresser les généralistes contre les spécialistes qui seraient responsables de tous les maux.Attiser ce combat pour expliquer l'inefficacité des politiciens qui font et disent n'importe quoi pour être élus ou réélus et surtout nuire au rapport médecin-patient qui est primordial.

Nous sommes tous responsables de cet état de chose mais surtout il ne faut pas oublier que la médecine a fait des progrès énormes ce qui pousse de plus en plus à la consommation de la part de chacun.

La médecine est devenue un marché comme un autre et partout fleurissent de nouvelles méthodes ou analyses qui coûtent extrêmement chères en particulier en fin de vie. Cette sorte d'acharnement technique bien souvent seulement pour prolonger de quelques mois la quantité   de vie sans tenir compte de la qualité de celle-ci est un problème que les politiciens n'osent pas aborder car ça reste  encore un tabou.

Je suis persuadée qu' entre la diminution de la consommation de technique médicale tout au long de notre vie de patient mais surtout en fin de vie nous pourrions faire baisser réellement ces coûts de la Santé qui sont en réalité ceux de la Maladie.

Béatrice Deslarzes

Médecin

17:28 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.