22/02/2018

Quelques moutons noirs

Dans la Revue Médicale Suisse une lettre ouverte à Mauro Poggia d'un confrère Chirurgien-pédiatre  à Genève a retenue toute mon attention.Elle n'est pas" piquée des vers" et notre ministre de la Santé en prend un grand coup par rapport à ses dernières affirmations concernant le salaire des médecins. Des allégations qui d’après son auteur ne sont que mensonges éhontés qui ne sont là uniquement pour servir le pouvoir électoraliste de ce magistrat. La reprise en cœur par le Président de la Confédération Alain Berset ainsi que les affirmations du ministre de la santé vaudois Pierre Yves Maillard le choquent au plus haut point.Il souligne , à juste titre, l'effet néfaste de ces propos  sur le maintien d'un rapport médecin/patient adéquat et constructif.

Je pense tout comme lui quant à la majorité des médecins (même chez les spécialistes)qui sont complétement dévoués à leur profession et à leur malades.

Mais toutefois j'ai un petit bémol à souligner surtout depuis mardi passé. Ce jour là souffrant de lombalgies importantes et tenaces je me suis rendue chez le pape de l'infiltration qui travaille dans un centre de radiologie qui vient d’acquérir un nouvel appareil super moderne pour les IRM alors que ce laboratoire en possède déjà un.Un examen médical très succinct voire inutile débute cette consultation qui se termine par l'obligation de faire une IRM pour soit disant confirmer son diagnostique supposé. Pas de faute professionnelle dans cette démarche mais une forte poussée à la consommation d'IRM, il faut bien rentabiliser ce nouvel appareil.

C'est là que j'ai compris que certains de mes confrères peuvent bien atteindre le million et plus mais pour moi ce sont des moutons noirs qui dénaturent notre profession et la stigmatisent en faisant leur métier essentiellement  dans un but lucratif.Cela reste tout de même un petit pourcentage sur les dizaine de milliers de médecins qui s'occupent avant tout du bien de leurs patients.

Béatrice Deslarzes

Médecin

 

 

 

 

18:40 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | |

Commentaires

J'ai eu la preuve qu'UN médecin avait une double comptabilité. Vous devez bien vous douter du pourquoi. Est-il le seul?

Écrit par : Daniel | 22/02/2018

les mafieux de la drogue eux n'ont pas besoin de comptabilité!

Écrit par : dominique degoumois | 23/02/2018

Il semble, Madame, que vous soyez quelque peu optimiste. Ai côtoyé durant ma vie professionnelle quelques joyeux spécimens de goinfres, qui profitaient du système pendant qu'ils savaient être encore temps, avec une mentalité à la Louis XV (Après nous le Déluge..). D'ailleurs ce n'est pas sans raison que vous citez un radiologue. Ces confrères sont minoritaires bien sûr, mais pas si rares que vous semblez le penser.

Écrit par : Gislebert | 23/02/2018

Il faut publier les revenus des médecins.

Ne pas se contenter, comme ce qui vient d'arriver, de livrer en pâture à la presse 2 ou 3 cas spectaculaires.

Chiche ?

Écrit par : André.Tonné@gmail.com | 23/02/2018

Les commentaires sont fermés.