27/02/2018

Que du blablabla....

Organisée avec beaucoup de courage et de sincérité par le comité de l'initiative "Pour une politique culturelle cohérente  à Genève"une soirée publique avait lieu hier soir le 26 février à l’Opéra des Nations avec les candidat-e-s au Conseil d’État genevois. Sur 31 candidats inscrits il y en avait 21 alignés face au public le long d'une table qui n'en finissait pas de s’allonger tellement ces prises de position n'en finissaient pas et  devenaient de plus en plus ennuyeuses et inutiles.

Une parade de coqs ( j'en oubliais les quelques femelles donc des " poules") qui se gargarisaient à tour de rôle en n'oubliant pas de se prendre de bec pour que chacun montre enfin sa supériorité  pourtant bien relative.Des milliers de mots qui font l'habituelle ritournelle des milieux politiques.Du blablabla sans fin pour ne rien dire.

Dommage mais je crois bien que le but recherché par les organisateurs s'est heurté au défaut majeur des politiciens qui pensent seulement à faire de l’esbroufe pour impressionner l’électeur.

Dommage mais ce fut une soirée vaine et superflue.....Comme presque toujours me direz-vous lorsque l'on tente de mobiliser les politiciens en période électorale qui ne savent que faire  la roue avec leur ego surdimensionné et leur belles promesses qu'ils ne tiendront de toutes façons pas.

Béatrice Deslarzes

Ancienne conseillère municipal à Veyrier. 

14:20 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

Commentaires

Depuis qu'on m'a expliqué que la danse/urbaine, le rap et le hip hop étaient de la "culture" j'ai fermé mes écoutilles! On a un ministre de la culture inculte, que voulons nous de plus?

Écrit par : dominique degoumois | 27/02/2018

Les commentaires sont fermés.