17/04/2018

Nous sommes menés ....par le bout du nez,

Il n'existe plus rien d'autre à Genève : on ne parle que des élections cantonales et plus rien d'autre n'a de sens!

Il me semble que le coup de semonce donné par le peuple au ministre des transports Luc Barthasat est clair comme de l'eau de roche : on t'a assez vu... dégage ...C'est pour moi une sorte d'avertissement des électeurs qui disent leur ras le bol de ce personnage.

Mais l'entente n'écoute pas et décide,malgré le vote du peuple, qu'elle ne l'entend pas comme cela. On fait moult arrangements pour ne pas dire magouilles, et on verra bien ce que l'on verra mais on fait tout pour porter ce candidat au deuxième tour.Enfin... c'est qui qui commande ...on ne va pas se laisser impressionné par ce petit peuple qui est là pour nous obéir uniquement. Les élections appartiennent aux dirigeants et on fonce dans la ligne du parti rien d'autre ne compte.....

Les abstentionnistes ( et ils sont nombreux) l'ont peut-être compris avant les autres qui "font leur devoir " en allant voter même si leur désir sont bien loin d'être pris pour des réalités.

C'est un constat: nos politiciens nous mènent simplement par le bout du nez!

   Béatrice Deslarzes

15:03 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |

Commentaires

Je ne comprends pas bien où vous voulez en venir.
Si les citoyens ne veulent plus de Luc Barthasat, ils n'auront qu'à faire comme au premier tour et ne pas voter pour lui. Ca parait aussi démocratique que simple et je vois pas où est le problème.

Une chose est certaine l'abstention n'est pas une solution car vous êtes alors certain d'offrir la victoire aux partis historiques qui ont une base solide sur laquelle ils peuvent compter.

Mais peut-être avez vous un système meilleure que la démocratie à proposer ?

Écrit par : Vincent | 17/04/2018

C'est comme les migrants qui partout en Europe passent avant les chômeurs et les nouveaux pauvres! J'irais voter au 2ème tour, alors que je n'y suis pas allé au 1er! S'abstenir est aussi une attitude politique!

Écrit par : Dominique Degoumois | 17/04/2018

Un peu léger comme texte. Si chaque fois qu'un candidat ou un élu prends un coup de semonce, il doit dégager, alors on devrait empêcher ceux qui se présentent tous les 5 ans et sont priés, tous les 5 ans, par le peuple de retourner à leurs études. Candidats de gauche ou de droite réunis...... Mme Salerno n'a toujours pas compris, M. Nydegger non plus... Je m'arrête là ?

Écrit par : Alex Goretta | 18/04/2018

Les commentaires sont fermés.