31/05/2018

Acharnement sur internet,

Bombardés de toutes part, dans l'impossibilité de résister,écrasés par des centaines de mails qui disent tous la même chose, nous sommes assiégés par l'assurance que nos données seront respectées comme le veut l'Union Européenne dans un langage qui se veut rassurant.

Tous le même texte à quelques mots prêts qui doit nous donner confiance et être sûrs que nos données personnelles ne seront pas utilisées ni bafouées.

Depuis des années que nous nous confions aux réseaux sociaux tout d'un coup on se dit qu'il faut enfin prendre des mesures qui nous protègent et qu'on ne doit pas laisser à ces monstres d'internet se servir de nos coordonnées à des fins douteuses et essentiellement publicitaires.

De belles phrases qui ressemblent plus à un radotage , une espèce de prière dite en commun par une bande de moutons qui font semblant de vouloir nous aider et qui finissent toutes par " si vous voulez rester avec nous ne changez rien" sous entendu tout va bien dans le meilleur des mondes et nous allons continuer notre chemin ensemble comme si de rien n'était.

Confidence pour confidence tous à nos claviers dont nous sommes devenus esclaves....

Béatrice Deslarzes  

18:09 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | |

Commentaires

Nos CV, diplômes, certificats d'employeurs, photos, spécimens de signatures, numéros de comptes, pages consultées, contrats, tout ce data qui mijote dans la grande mangeoire.
Pourquoi ne pas compulser toutes ces données dans une puce sous-cutanée, consultable à souhait.
Avec des warning : code rouge vote à gauche, code $ = 1 million, code $$ 10 millions d'avoirs.
Savoir immédiatement à qui nous avons à faire, nos signes intérieurs de richesses.
Tous captifs, c'est déjà le cas, on en redemande !

Écrit par : slave | 31/05/2018

J'ai l'impression qu'un "détail" vous a échappé: Ce n'est pas un hasard si vous recevez ces temps des dizaine de mail, tous similaire, parlant de la protection et du bonne usage de vos données.

C'est simplement parce que la réglementation GDPR (General Data Protection Regulation) est entrée en vigueur de l'UE et ça oblige toutes les entreprises a prendre des mesures bureaucratique aussi coûteuses qu'inutiles, dont notamment ce mail d'information.

Maintenant en tant qu'eurosceptique j'aime beaucoup comme votre phrase s'applique bien a cette nouvelle gesticulation des inutiles bureaucrates de Bruxelles:

"De belles phrases qui ressemblent plus à un radotage , une espèce de prière dite en commun par une bande de moutons qui font semblant de vouloir nous aider et qui finissent toutes par " si vous voulez rester avec nous ne changez rien" sous entendu tout va bien dans le meilleur des mondes et nous allons continuer notre chemin ensemble comme si de rien n'était."

Écrit par : Eastwood | 01/06/2018

Si le RGPD (règlement général sur la protection des données individuelles) ne s'applique (depuis le 25 mai) qu'aux sociétés (non aux individus) sizes en Europe, celles-ci ont tout loisir d'expatrier leurs centres de gestion desdites données récoltées .. en territoires d'Afrique du nord par exemple, à l'instar de télecoms tel le français Orange - où les lois européennes n'ont aucune chance de se faire respecter (cf. les impossibilités de la Suisse dans le renvoi des criminels clandestins ou des migrants économiques déboutés)

Ce règlement européen a voulu regrouper tous les précédents & leurs mesures relatives, mais n'a bien sûr prévu aucune mesure quant à son non-respect via sous-traitances établies hors Eu.

Ce RGPD n'est qu'un make-up des malversations des multis, tellement incrustées dans les intérêts en cours, qu'il fallait bien lancer cette brioche rassie dès sortie du four, à la face du bon peuple

Encours: "on" veut à Berne nous imposer la suprématie de Juges privés étrangers (qui ne sont qu'au service des big parmi les multlis), juges au service d'intérêts privés qui deviendraient ainsi automatiquement souverains sur nos votations en Suisse.

Exemple: Vous avez voté contre l'usage du glyphosate en Suisse et la votation est passée? Elle sera considérée nulle par ces juges car contraire aux intérêts majeurs (de leurs clients).

Faut-il s'y habituer?

Écrit par : divergente | 01/06/2018

Très juste! Et je passe un bon moment à me « désinscrire »...... alors que jamais inscrite mais « vendue »...

Bonne fin d’après-midi.

Écrit par : Patoucha | 01/06/2018

Les commentaires sont fermés.