15/05/2018

Antisémitisme

L'attitude d'Israël est inadmissible face au peuple palestinien. Tirer avec des balles réelles contre des manifestants désarmés et qui tentent de défendre leur terre et leur droit  avec toute la force du désespoir. Ce n'est pas digne d'une communauté juive qui prétend vouloir préparer un plan de paix pour le région.

Dopé par le soutien malsain d'un président des États Unies complétement à côté de la plaque (comme toujours) ce gouvernement ose fêter les 70 ans de sa création dans un bain de sang sans aucun remord en bafouant les simples droits humains. 

Cet orgueil démesuré de vouloir tout dominer se fait au détriment d'un peuple martyrisé et contraint de se sacrifier car il ne lui reste plus grand chose d'autre à faire pour tenter de rester dans le petit lopin de territoire que veulent bien leur laisser les israéliens. (et encore sous leur contrôle!)

Une honte que tente trop discrètement de dénoncer les européens avec leur habituelle lâcheté.

Mais le comble c'est que les autorités israéliennes auront l'air très surprises et étonnées lorsque ,par leur propre attitude, ils auront créer une montée d'antisémitisme partout dans le monde. Ils n'auront qu'a s'en prendre à eux-mêmes car ce n'est pas par cette guerre meurtrière que l'on donne un exemple de faiseur de paix.

Béatrice Deslarzes

 

18:01 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (12) | |  Facebook | | |

13/05/2018

Et les animaux carnivores?

Violence et destruction pour tenter d'imposer sa théorie sur la pensée antispéciste: les mangeurs de viande sont tous des tueurs en puissance qu'il faut absolument convaincre de ne pas le faire par n'importe quel moyen. Mais que faire des carnassiers qui ne vivent que de la chasse et tous les prédateurs carnivores qui ne mangent que de la viande?

 Comment juger et classer les lions et tous les félins sauvages ? Qui sont-ils pour ces extrémistes? Faudrait-il les abattre ou les enfermer? Eux qui s’attaquent aux pauvres gazelles pour en faire leur repas.Et les ours qui osent s'attaquer aux saumons qui viennent frayer dans les eaux pour se reproduire? Les rapaces qui attrapent les petites marmottes pour nourrir leurs oisillons? Et même les vautours qui nettoient les vieilles carcasses laissées par les autres "tueurs"? 

Comment expliquent-ils cet instinct inné qui pousse tous ces animaux à prendre beaucoup de risques pour se nourrir que de chair vive ou même de charognes lorsqu’ils ne trouvent pas leur proie?

Comment vont-ils condamner ces nombreux carnassiers qui nous entourent parmi lesquels font partie nos chers compagnons domestiques qui raffolent les bon morceaux de viande présents dans leur Whiskas ou autres marques qui leur sont réservées?

Ne doit-on laisser vivre que les herbivores qui eux sont des exemples parfaits de cet antispécisme qui nous empoisonne l'existence en essayant de nous convaincre alors que de nombreux exemples naturels  dans le règne animal démontrent bien que nous sommes  tous, avant tout, de petits carnassiers.

Béatrice Deslarzes

14:04 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | |

04/05/2018

Antispécisme et Totalitarisme

Saccagé, agressé,détruire quel drôle de boulot.....Imposé aux autres une philosophie de vie et un mode d'alimentation spécifique.....Vouloir à n'importe quel prix avoir raison et utiliser la force pour nous dominer avec ses idées....Drôle de manière d'agir  et surtout de mal agir.....Voilà ce que font les antispécistes pour nous persuader du bien fondé de leur théorie: ne rien bouffer d'origine animal et si possible détruire ceux qui le font.

Il faut croire qu'avec leur nouvelle manière plutôt brutale d'agir ils n'ont plus aucun argument pour défendre leur façon de vivre et surtout de manger.

La violence n'a jamais été une solution pour promouvoir une cause bien au contraire .Elle est le plus souvent un dernier moyen lorsque l'on a épuisé une certaine forme de dialogue qui seul peut mener à un compromis valable.

Libres à eux de bouffer toutes sortes d'herbes par la racine mais laissez nous apprécier une bonne cuisse de poulet comme nous l'entendons.

Nous revendiquons le libre choix de s'alimenter comme nous le désirons sans subir vos lois totalitaires qui cherchent à nous entraver.

Béatrice Deslarzes

20:47 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | |