05/01/2019

Une concurrence un peu déloyale...

Le moratoire pour l'ouverture de nouveaux cabinets médicaux sévit toujours au prés des jeunes médecins en fin de formation en milieu hospitalier et qui désirent s'installer. Il paraît que nous sommes trop nombreux en particulier en milieu urbain. Peut-être mais alors pourquoi existe-t-il 2 poids 2 mesures pour la majorité de confrères qui ont fait toute leur carrière en milieu hospitalier qui on atteint le plus souvent le grade de professeur?

Regardez bien la liste de nouveaux médecins spécialistes qui viennent de poser  leur plaques dans les principales cliniques privées de Genève en particulier la clinique Générale Beaulieu ou les Grangettes.

Une vraie épidémie qui atteint ces Messieurs qui ne peuvent pas arrêter leur carrière et qui vont redorer le blason de ces 2 cliniques. Tous ces anciens pontes de la médecine vont surtout ramener pas mal d'argent dans les caisses de ces cliniques.

 Cette nouvelle catégorie de médecins va attirer de nombreux patients par leur aura et faire de l'ombre non seulement aux jeunes médecins mais à tous les médecins installés en ville.

C'est une bien triste constatation que cette concurrence pour le moins déloyale de "vieux médecins" qui prennent la place de leur jeunes confrères au lieu de les encourager à prendre la relève.

Il y a pourtant tant de choses utiles à faire en dehors de la médecine d'autant plus que ces Messieurs ne sont pas à plaindre avec leur confortable retraite.

Le pouvoir médical est une sorte de drogue dont certains ne peuvent plus se passer.

 Béatrice Deslarzes

Médecin et présidente de la Fondation Bea pour Jeunes Artistes 

 

 

 

17:53 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |