29/08/2014

Trop à cacher

Enfin le Grand Conseil a accepté qu'une nouvelle enquête soit ouverte concernant la mort d'Adeline. C'est le moment car il y a trop de zones d'ombre en rapport avec cette affaire.

Un grand bravo tout d'abord aux députés qui ne ce sont pas laissés impressionner par les arguments souvent fallacieux des HUGE mais surtout bravo à la famille et à tous ceux qui les soutiennent de ne pas avoir accepté les propositions douteuses d'indemnisation qui leur a été proposées pour clore cet enquête.

Un tel acharnement de la part des établissements hospitaliers laisse vraiment supposer qu'il y a beaucoup de chose à étouffer en particulier dans l'attitude de l'ancien dirigeant du Département en question qui n'avait pas l'air très chaud pour contrôler le service de la Pâquerette.

La Pâquerette a été gravement éclaboussée; il y a eu certainement des manques importants mais pendant des années cet établissement a fait tout de même un bon boulot pour la réinsertion des prisonniers domaine qui est extrêmement difficile et ingrat.

Le personnel souvent dévoué et sincère paye à la place des hauts responsables qui sont restés dans l'ombre pour ne pas être touchés; le problème des détenus est souvent pour eux tout à fait secondaire car ce sont tous des méchants qui doivent payer.

J'attends impatiemment les résultats édifiants de cette nouvelle enquête et je pense que probablement quelques têtes vont vaciller et même tomber lourdement.

Béatrice Deslarzes

Ancien médecin consultant à Champ D'Ollon

www.bea-music.com

 

 

 

 

 

 

 

15:39 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2)

26/08/2014

Notre futur....

J'ai très envie de partager cette phrase du prix Nobel de médecin car elle nous met sous le nez la triste réalité de notre futur "plein de vieux" dont je fais déjà partie, malheureusement:

"Dans le monde actuel, on investit cinq fois plus en médicaments pour la virilité masculine et en silicone pour les femmes que pour la guérison de l'Alzeimer. D'ici quelques années nous aurons des vieilles aux gros seins et des vieux aux pénis bien raides mais aucun d'entre eux ne se souviendra à quoi ça sert"

.....mais la médecine continue à tout faire pour que l'on vive encore plus longtemps.....

Béatrice Deslarzes

Médecin

www.bea-music.com

12:06 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

18/08/2014

La France n'avance pas....

Une responsable française de l'Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité s'est exilée en Suisse pour recourir à l'assistance au suicide, car le France ne permet pas cette pratique.

 

Une responsable de l'ADMD (Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité) a "dû s'exiler en Suisse pour mourir dans la dignité", a annoncé vendredi l'association pro-euthanasie. Nicole Boucheton était atteinte d'un cancer en phase terminale.

Dans un texte posthume, Nicole Boucheton explique les raisons de son exil et regrette que le président François Hollande n'ait "toujours pas tenu sa promesse" sur "l'assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité".

"Je suis atteinte d'un cancer du rectum. Lors du diagnostic, le seul traitement curatif était chimio, tomo-thérapie puis chirurgie : colostomie. J'ai refusé la chirurgie, car trop mutilante : l'anus artificiel qui me condamnait à une vie dans des conditions que je juge, pour moi-même, dégradées et inacceptables", écrit-elle.

"Pouvoir faire un autre choix"

"Alors, j'ai pris contact avec une association suisse afin d'y pouvoir faire un autre choix, celui d'un départ rapide puisque ma seule issue était la mort", poursuit Nicole Boucheton.

"Cela demande beaucoup d'argent : la prise en charge elle-même, le voyage, l'hébergement sur place (...). L'engagement du président Hollande, non tenu, qui s'enlise dans sa mise en place de missions et rapports successifs verra-t-il le jour ? J'aurais aimé en profiter et ne pas avoir à m'exiler en Suisse", conclut-elle.

Lors de sa campagne présidentielle, François Hollande avait promis de proposer que "toute personne majeure en phase avancée ou terminale d'une maladie incurable, provoquant une souffrance physique ou psychique insupportable, et qui ne peut être apaisée, puisse demander, dans des conditions précises et strictes, à bénéficier d'une assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité".

De l'individuel au collectif

"En souhaitant rendre publique les conditions de sa mort par suicide assisté en Suisse", Nicole Boucheton a "démontré que son combat individuel pour l'euthanasie rejoint son combat collectif", a estimé le président de l'ADMD, Jean-Luc Romero.

La loi Leonetti, adoptée en 2005, encadre les conditions de fin de vie et interdit l'acharnement dans la poursuite des soins, le plus souvent pour des personnes en fin de vie ou souffrant de maladies graves et incurables. Mais elle ne permet ni l'euthanasie - qui désigne l'acte d'un tiers pour donner la mort - ni le suicide assisté.

Béatrice Deslarzes

Médecin Conseil D'Exit Suisse Romande

17:27 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3)

14/08/2014

Inutile et même honteux

Depuis le temps que j'ai envie de donner mon avis sur ces fameuses Fêtes de Genève et comme j'ai lu que, enfin, il serait question de les écourter voire les supprimer je peux épancher mon fiel sur cette manifestation.

Ces soit disant Fêtes ne sont au fonds rien d'autre qu'une sorte de débauche terriblement bruyante qui ne sert à rien d'autre que de favoriser la consommation d'alcool et de mal bouffe et probablement aussi de sexe.Des jeux de mauvais goût qui attirent la médiocrité et la consommation uniquement et surtout qui n'apportent rien de culturel : de la quantité au lieu de la qualité!

De plus elles coûtent très cher en particulier pour les feux d'artifice (CHF 700.000!) qui s'évaporent dans le ciel comme notre bonne conscience.

Au vue de ce qui se passe actuellement dans le monde en particulier les guerres qui font rage en Orient pourquoi ne pas décider de s'en priver pour distribuer ces fonds aux nombreux réfugiés qui eux en ont vraiment besoin? En faire une action politique et humanitaire sans que cela nous prive ou nous frustre?

Pourvu que les organisateurs se mettent à réfléchir pour en faire de vraies fêtes qui ne nous feraient plus honte.....

Je suis peut-être la seule à avoir ce sentiment mais on peut toujours rêver!

Béatrice Deslarzes

Médecin et conseillère municipale Les Verts à Veyrier.

P.S. Il y a aussi eu des feux à Veyrier et j'ai  eu l'impression, en fermant les yeux, d'être un peu à Gaza....

www.bea-music.com 

 

 

 

 

15:52 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2)

06/08/2014

Ras le bol...

"La colère des gardiens coûte 126.000 fr.à la Ville" peut étonner pas mal de monde et même choquer. De mon côté je serai plutôt solidaire des gardiens car je comprends parfaitement bien qu'ils en ont assez des conditions de travail et surtout du manque d'initiative de la part des autorités politiques pour changer cet état de fait. Le département de Pierre Maudet aidé par le procureur Olivier Jornod ne cesse  de faire du tout carcéral alors que depuis longtemps on sait que la prison de Champ D'Ollon est complètement surchargée. 

On ne peut pas reprocher aux gardiens de n'avoir pas essayé de convaincre le département responsable de prendre le problème sérieusement en compte et de trouver enfin une solution pour que à la fois les conditions de détention et de travail soient correctes et supportables, ce qui n'est pas du tout le cas.

Cette somme peut paraître exorbitante mais elle ne représente qu'une goutte d'eau en comparaison de celle dépensée pour les Fêtes de Genève qui poussent à la débauche et qui engendre encore plus de surcharge à Champ D'Ollon sans tenir compte des plaintes justifiées du personnel et des prisonniers.

"Le dialogue n'est pas rompu" termine l'article mais pour moi c'est un dialogue de sourds.....

Béatrice Deslarzes

Ancien médecin consultant à Champ D'Ollon

www.bea-music.com

 

17:11 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

30/07/2014

Charivari inutile

"Cacophonie médicale face à la caisse unique" titre la TDG d'aujourd'hui avec  l'avis plus ou moins détaillé de 3 médecins dont les arguments vont de la réalité à la fiction la plus fantaisiste.

Pour moi il est tout à fait clair que l'opinion de mon confrère Michel Matter résume bien la situation actuelle  de la caisse maladie qui est totalement géré par un intérêt financier et commercial des assureurs qui ne peut durer.La chasse aux bons risques fait aussi partie de l'un de leurs buts au détriment des malades qui souffrent de maladies chroniques parce qu'ils coûtent plus chers.Sans parler du manque de transparence dont elles font preuve.

Ce n'est donc pas, comme le dit Jacques-André Haury, adversaire farouche de cette caisse "profondément contraire au génie helvétique". Je me demande ce que vient faire cette affirmation ridicule alors qu'il s'agit de défendre les assurés qui casquent depuis des années sans savoir vraiment ce que font les caisses avec leur argent.

Je pense que cette cacophonie est produite par les médecins qui défendent aussi leur propre intérêt car ils font souvent partie des conseils d'administration et sont alors rémunérés par les assureurs.

Pensons avant tout à défendre nos avantages  en votant OUI à la caisse publique le 28 septembre.

Béatrice Deslarzes

Médecin et Conseillère municipale à Veyrier

www.bea-music.com

10:35 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3)

24/07/2014

Campagne mensongére...

Grosse pub complètement mensongère sur le réseau Facebook pour le non à la Caisse Publique alors que les assureurs maladie refusent toute transparence concernant les dépenses faites avec notre argent.

Elles prétendent que cette caisse va tuer la concurrence alors qu'elles proposent toutes les mêmes prestations et que cette concurrence est donc totalement fictive.

Elles ont par ailleurs senti le vent de la caisse unique et se sont déjà réunies en une grande caisse .... pour pouvoir faire encore plus de bénéfices sur notre dos et surtout pouvoir imposer un dictat dans le domaine des assurances et sur celui de notre santé.

Cela fait des années qu'elles se moquent de nous et que leur comptes ne sont pas transparents pour pouvoir cacher leur manigances.

Ne nous laissons pas impressionner par leurs arguments trompeurs et mobilisons nous pour enfin défendre nos intérêts et surtout ceux des générations futures.

VOTEZ OUI POUR LA CAISSE PUBLIQUE!

Béatrice Deslarzes

Médecin et Conseillère Municipale à Veyrier

www.bea-music.com

 

18:05 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2)

02/07/2014

Pub à nos dépends

Je suis très satisfaite de voir que je ne suis pas la seule à critiquer (ancien courrier) l'attitude des assurances maladie qui critiquent ouvertement la Caisse publique et cela certainement avec notre argent même si elles n'en ont pas le droit. (C'est comme les pubs à la TV faites avec quel argent??)

Un grand coup de gueule de la FRC qui nous défend nous les consommateurs et qui ose s'élever ouvertement contre ces pratiques.

Les assurances vont tout faire, et elles en ont les moyens surtout financiers, car la caisse publique va leur enlever leur pain quotidien qui leur permet d'encaisser des primes toujours plus élevées sur le dos des assurés que nous sommes tous.

La Caisse publique aura la grande qualité c'est de permettre enfin une transparence des coûts que nous cachent les assurances depuis des années. Elles font des magouilles entre la LAMAL et les complémentaires en mélangeant les différents comptes. Tout leur est permis et on se demande aussi ce que fait réellement Santé Suisse qui devrait les contrôler plus efficacement. C'est qu'elles sont puissantes ces sacrées caisses et qu'elles n'on pas du tout envie de lâcher le morceau qui les fait vivre très largement.

Si l'on réussit à passer cet obstacle créé par les différentes caisses qui au fonds nous offrent toutes les mêmes prestations (presque comme une sorte de caisse unique en prétendant faire de la concurrence!)  et de plus viennent de se réunir en un grand trust, je suis persuadée que la caisse unique publique représentera un vrai progrès et beaucoup plus de justice.

Béatrice Deslarzes

Médecin et Conseillère municipale verte à Veyrier

www.bea-music.com

16:16 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

25/06/2014

Progrès ou recul ?

Nicolas Bonnemaison, le médecin bayonnais comparaissait depuis le 11 juin devant la cour d'assises de Pau pour avoir abrégé la vie en 2010 et 2011 de sept patients très âgés et en fin de vie. Il a assuré ce mercredi 25 juin avoir"agi en médecin jusqu'au bout du bout". Il vient d'être acquitté des faits qui lui étaient  reprochés par les jurés sous un tonnerre d'applaudissements.

Quelle belle victoire pour tous ceux qui défendent le droit à l'autodélivrance et le droit au choix de sa mort comme les associations EXIT en Suisse.

D'un autre côté il y a le cas Vincent Lambert ce jeune tétraplégique qui est depuis 6 ans dans un état végétatif chronique dénué même de conscience minimale et "prisonnier" entre l'avis du Conseil d'Etat (la plus haute juridiction administrative de France) qui s'est prononcé pour l'arrêt des soins et celui de quelques membres de sa famille très religieux qui veulent maintenir ce jeune patient en vie par tous les moyens : une sorte d'acharnement thérapeutique malgré le désir de mourir dans la dignité exprimée par lui-même  avant son accident. Cette partie de la famille, aveuglée par une religion intolérante, refuse de le laisser partir au mépris de sa volonté; elle a même fait recours à la décision du Conseil d'Etat à la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH).

La France, comme beaucoup d'autres pays,reste encore déchirée par les problèmes entourant la fin de vie et en particulier celui de l'euthanasie.

Béatrice Deslarzes

Médecin conseil d'EXIT

www.bea-music.com

17:21 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

19/06/2014

BMS: Les soignants et la mort.

 Les soignants et la mort. Multiples interrogations de Jean Martin: Bulletin des Médecins Suisses (BMS) du 18.06.14

L'article essaye de mentionner les multiples interrogations de ce livre mais pas toutes les questions qui se posent en fin de vie en particulier l'une d'entre elles le sujet de l'autodélivrance.
En lisant les quelques lignes de Jean Martin , sans avoir lu ce livre , j'ai la nette impression qu'il s'agit d'une sorte d'hymne aux soins palliatifs avec la bonne conscience d'un bon nombre de ceux que l'on appelle un peu pompeusement des palliatologues.
Un mot qui définit bien pour moi des médecins qui utilisent tous les moyens techniques et thérapeutique pour prolonger la vie à tout prix sans tellement tenir compte de l'avis et du choix du patient.
Cela reste pour moi toujours un pouvoir de la médecine qui souvent  considère la mort encore comme un échec.
Je pense qu'il ne faut pas laisser sous silence ceux qui choisissent de mettre fin à leur jours tout simplement après mûre réflexion; cette décision fait aussi partie des "interrogations" que l'on peut se poser en fin de vie.
Ce n'est certes pas la majorité des gens mais c'est important d'en tenir compte.
C'est un moyen de respecter l'autonomie de la personne, autonomie qui n'est souvent pas écouté ni suivi par la grande majorité des spécialistes des soins palliatifs qui veulent maitriser la vie jusqu'au bout.
 

Béatrice Deslarzes

Médecin conseil d'Exit.

www.bea-music.com


16:51 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

17/06/2014

Acharnement thérapeutique ?

Pas un mot sur l'état de santé de Schumacher qui vient de sortir du coma sous peine d'encourir une poursuite  juridique de la part de la famille. Le secret le plus absolu doit être gardé pour respecter la sphère privée.

Cela ne va en rien changer l'évolution de son état végétatif même si il est entre les mains des meilleurs spécialistes. Il va probablement intégrer la fameuse unité spécialisé du CHUV qui maintient en vie 3 patients en état de conscience minimale sans aucune communication et qui demande des soins constants qui au fond de servent à pas grand-chose.Ces patients ont une chance de récupération de moins de 10%.

Devant ce brillant champion transformé en légume au service de la science je ne puis m'empêcher de  me demander si cette forme d'acharnement thérapeutique et surtout technique à un sens par rapport à la qualité de vie.Cet exemple me permet aussi de philosopher sur notre relation avec la mort. N'est-elle pas préférable à une telle situation? Pourquoi ce tabou est-il ancré profondément  en nous et pourquoi sommes nous prêts à supporter n'importe quoi au nom de la vie? 

Un débat à ouvrir sur le problème de cette forme d'acharnement technique de la médecine qui fait partie de l'orgueil de l'être humain qui repousse toujours plus l'échéance de la mort parce qu'il se croit éternel.

Béatrice Deslarzes

Médecin 

www.bea-music.com

14:06 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4)

16/06/2014

Sauver sa peau

Enfin Perrin a compris que de renoncer à son mandat était ,peut-être, le seul moyen de sauver sa peau.

Depuis le temps qu'il traînait sans pouvoir assumer sa tâche beaucoup trop lourde et impossible à régler, rechutes aprés rechutes sans comprendre l'appel de son corps et de son esprit qui ne pouvaient plus suivre.

Il faut savoir écouter les symptômes  précurseurs d'une maladie mais son orgueil n'acceptait pas ces avertissements.

La nature est bien faite et elle sait nous avertir avant qu'il soit trop tard mais trop souvent on ne l'entend pas et on fait la sourde oreille car on se croit plus fort. Il faut savoir accepter ses faiblesses et déceler assez tôt les signes qui ne mentent pas.

Les hommes pourraient éviter beaucoup de "Burn-out" avant de sombrer dans la dépression parfois irréversible.

J'espère que l'exemple de Perrin sera une sorte de prévention pour beaucoup d'entre nous avant qu'il soit trop tard.

Béatrice Deslarzes

Médecin

www.bea-music.com

17:14 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2)

13/06/2014

Mauvaise foi

Des pleines pages et articles en défaveur de la Caisse Unique dans le dernier numéro du CSS Magazine qui ne manque pas de culot et d'arguments falacieux.

Le pire c'est l'interview de Ignazio Cassis qui n'est autre que le président de la toute nouvelle association curafutura fondée en avril 2013 (!) par Helsana,Sanitas, CPT et la CSS(!) qui forme le nouveau trust des principales caisses maladie ....une sorte de "caisse unique" mais gérée par des capitaux et des intérêts privés.Les assureurs ont bien senti le vent de la Caisse Unique qui soufflait sur leur monopole.

Il paraît même que le principe de concurrence existe entre ces différentes caisses qui couvrent toutes pratiquement les mêmes prestations ;la transparence des coûts reste toujours aussi obscure et nous restons dans ce système les dindons de ce qui pourrait être une farce si nous en n'étions pas les victimes.

Et ce n'est que le début de la campagne contre une assurance plus respectueuse de l'individu et menée par des intérêts autres que financiers ce qui est le cas avec le système actuel.

De toutes façons toutes les petites caisses on été rachetées par les grandes caisses qui font partie de curafutura pour pouvoir faire encore plus de bénéfices sur notre dos.

Restons trés vigilants car il y a de gros capitaux derrière ces assureurs qui n'hésiterons pas à défendre leurs intérêts au lieu de celui de leurs assurés par n'importe quels moyens.

Béatrice Deslarzes 

Médecin et conseillère municipale Verte à Veyrier

www.bea-music.com 

16:04 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

12/06/2014

Propagande

Petit article dans la TDG d'aujourd'hui qui m'a fait bondir d'indignation: "Nestlé fait campagne contre l'obésité en Afrique".

Comment une entreprise ose-t-elle faire une telle campagne? Une sacré hypocrisie elle qui fabrique et vend des produits nuisibles à la santé produits plein de sucres et de graisses de toutes sortes non seulement en Afrique mais également chez nous dans toute l'Europe.

Il y a en Afrique plein de fléaux qui rongent ce continent à la base entre autre de la famine dans de nombreuses populations et Nestlé s'occupe de lutte contre une obésité fictive qu'elle provoque elle même avec bon nombre de ses produits.

Mais Nestlé sait bien comment garder une belle image de ses activités pour attirer la population a consommer ses produits pour faire un meilleur chiffre d'affaires et augmenter ses bénéfices.Je suis persuadée qu'au niveau marketing on ne leur apprend rien.

En distribuant à chaque enfant un manuel "Nestlé Healthy Kids",elle se fait une belle publicité chez ceux qui vont devenir des fidèles futurs consommateurs. 

Béatrice Deslarzes

Médecin

www.bea-music.com

18:16 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

05/06/2014

Exit, la sacralisation de l'autonomie?

Thème choisi par Bertrand Kiefer mais sans le point d'interrogation dans la Revue Médicale Suisse dont il est le rédacteur.

Je sais depuis longtemps que Bertrand Kiefer même si il a fait des études de médecine ne peut pas cacher qu'avant cette profession il a fait la théologie et qu'il raisonne encore souvent comme un curé qu'il fut.

En lisant son article ,comme médecin conseil d'Exit je pourrais me sentir fortement critiqué et obsédé par ce qu'il appelle l'autonomie. Il est vrai que Exit prône et respecte avant tout le libre choix de sa mort et que cette association vient d'élargir ses indications d'assistance au suicide chez les personnes âgées souffrant de polypathologies invalidantes ce qui à l'air de déplaire à Bertrand Kiefer.

Ce que ce théologien/médecin oublie c'est que Exit a un effet préventif sur le suicide et que ses membres se sentent très rassurés de faire partie de cette association car souvent lorsque l'on a eu un entretien avec les personnes qui demandent l'assistance au suicide elles se sentent tranquillisées car elles savent qu'elles sont entendues.

Je me rappelle une enquête que nous avions effectuée tout au début de l'existence d'Exit ,dans les années 1980 pour savoir quel effet avait notre "Guide d'autodélivrance"qui était fort critiqué et le résultat fut sans appel: il avait un effet préventif important et permettait aux patients de continuer leur traitement (même une nouvelle chimiothérapie) car ils se sentaient complètement rassurés puisqu'il possédaient le Guide qui leur permettait de partir quand ils le voulaient.

Peut-être qu'Exit sacralise un peu l'autonomie mais il ne faut pas oublier son effet préventif qui permet aux patients de continuer à supporter de vivre et même parfois seulement de survivre.

Béatrice Deslarzes

Médecin conseil d'Exit 

www.bea-music.com

18:03 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

03/06/2014

Test prénatal ....

Grand débat hier soir dans Classe Politique sur RTS au sujet du" test préimplantatoire" pour desceller des maladies graves génétiques et en particulier la trisomie.

J'ai pu constater dés le début que les adversaires de ces test étaient les mêmes qui sont pour la vie à n'importe quel prix, contre l'avortement et bien entendu l'assistance au suicide. Leurs arguments en faveur d'un éventuel eugénisme étaient soutenus par le Professeur de philosophie à l'Uni de Fribourg F.X. Putallaz qui a été jusqu'à prétendre qu'un enfant trisomique était comme un rayon de soleil dans une famille et qu'avec ce test on privait cette même famille de cet enfant bienvenu.

C'est avec une certaine joie que j'ai appris aujourd'hui que le National avait accepté ce test dans certaines conditions bien définies en particulier le risque de maladies génétiques et également de la trisomie.

C'est un grand pas en avant pour tous ceux qui luttent pour une responsabilité individuel et une liberté de choix.

Béatrice Deslarzes

Médecin et conseillère municipale verte à Veyrier

www.bea-music.com

 

 

17:18 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4)

22/05/2014

Aide au suicide

Articles et interviews relatent la décision des associations Exit d'élargir l'assistance au suicide aux personnes âgées. Cette annonce est assez simpliste car Exit est d'accord de le faire mais dans des conditions très strictes et bien définies. Je tiens ici à rappeler que l'on ne bénéfice pas de cette aide n'importe  comment et qu'il y a toute une démarche assez compliquée et précise à suivre.

Je me réjouies bien entendu de cette évolution contrairement à l'avis du président de la FMH qui , tout comme l'Académie Suisse des Sciences médicales, reste extrêmement frileux dans ce domaine.

Je suis persuadée, comme j'ai pu le constater dans ma carrière hospitalière en particulier, que les plus grandes souffrances ne sont pas forcement dans le cas d'une maladie en fin de vie.

Il y a dans le grand âge des problèmes médicaux chroniques souvent cumulatifs qui sont bien plus difficiles à supporter ; c'est ce que l'on appelle des polymorbidités qui provoquent une invalidité pratiquement impossible à gérer. Ce sont ces cas là qu'Exit va aider bien entendu si il y a une demande de la personne.

On laisse souvent vivre des patients surtout âgés dans des conditions insupportables et inhumaines; pourquoi ne pas aider à mourir ceux qui n'en peuvent plus et qui ne souhaitent plus continuer ce qui pour eux n'est plus une vie digne? 

De plus, dans l'assistance au suicide c'est le patient qui fait le geste (boire la potion de Pentobarbital) contrairement à l'euthanasie active directe (assimilable à un meurtre en Suisse) ou c'est une autre personne qui fait le geste d'injecter le produit létal.Il ne peut donc pas y avoir de dérive comme semble le prôner nos adversaires.

Je me répète peut-être mais on a pas choisi de naître que l'on puisse au moins  choisir le moment de sa mort!

Béatrice Deslarzes

Médecin conseil d'Exit

www.bea-music.com

 

17:11 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

21/05/2014

Pub médicale ?

"La pub des médecins sur le net divise"pose une question de principe.

Comme médecin j'ai vraiment de la peine à accepter cette façon de se faire de la "clientèle" et je réprouve ce site de chirurgiens  même "si la publicité n'est ni mensongère ni trompeuse" comme le dit la loi.

Comment peut-on dire que cette façon de se vendre n'augmente pas la consommation? Le principal but de la pub c'est de développer la demande donc la vente donc la consommation. Quel autre raison aurait-on de dépenser de l'argent sans obtenir davantage en retour?

Il y a plusieurs mois en arrière j'avais mis une remarque concernant cette pub médicale sur le site d'un confrère qui vante ( et fait toujours) de la réclame pour la médecine esthétique et essaye d'attirer les femmes pour les différents traitements qu'il propose dans cette discipline.

Pratiquer la médecine n'est pas une marchandise à vendre mais un code déontologique à respecter au service du patient même si ce service est rémunéré comme n'importe quel métier.....parfois un peu trop par certains! 

Béatrice Deslarzes

Médecin

www.bea-music.com

15:35 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2)

09/05/2014

Des Rambos...

Pauvres" policiers qui craignent d'être traités en chauffards" titre la TDG aujourd'hui!

Pour moi il y a bien longtemps que ces messieurs roulent comme des chauffards pour des soit-disant urgences. Ils se permettent même de mettre en danger le reste des conducteurs en roulant bien souvent à tombeau ouvert dans la ville sans tenir compte des règles de la circulation.

Ils mettent leur phare giratoire et leur sirène à fonds et foncent à toute vitesse à travers les autres véhicules. Avec l'entrée en vigueur de Via sicura ils seront obligés de freiner leur soit-disant ardeur  au travail.Ils sont souvent pris par une sorte de furie qui leur permet tous les écarts.

N'oublions pas que dans chaque flic  il y a un Rambo qui  sommeille!

Gare à nous si on le réveille!

Béatrice Deslarzes

www.bea-music.com

17:35 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3)

05/05/2014

Tourisme de masse!

Comme le disait très justement l'alpiniste Troillet ce matin sur les ondes de la radio, on est bien loin du temps où la montagne est respectée par les nombreux touristes qui envahissent les sommets du monde et qui les transforment en poubelle. Il parlait en particulier de l'Everest qui est pris d'assaut par plein de monde non préparé et surtout laissant après leur passage des détritus qui engendre une énorme pollution.

Je crois qu'il n'y a pas besoin d'aller si loin pour voir les méfaits de ce tourisme de masse qui envahit nos montagnes.

Ce weekend à voir à la Patrouille des Glaciers les grappes de gens accrochées partout,des "chemins" super balisés, les hélicoptères tournoyant dans le ciel avec leur bruit assourdissant : une vraie bastringue populaire qui n'a plus rien à voir avec l'origine même de cette compétition.

Tout le monde veut "faire" des sommets bien souvent en étant pas bien préparé mais surtout pour l'avoir fait. Sans compter que la plupart du temps ces "randonnées" coûtent une fortune mais rien n'est trop beau pour les riches qui s'offrent ces sortes de joujoux pour épater la galerie et qui permettent à un "marché" florissant de se développer bien souvent au détriment de la population locale.

De toute façon partout où s'implante le tourisme de masse c'est une destruction de la nature au profit de l'argent qui met le pied dans un pays.

Où se trouve l'amour de la montagne si cher aux vrais alpinistes?

Béatrice Deslarzes

www.bea-music.com

 

11:59 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)