09/06/2013

J'ai honte....

A l'écoute des résultats des votations fédérales ce dimanche je ressent un profond sentiment de honte face surtout à l'acceptation massive de la loi sur l'asile par tous les cantons.

C'est bien entendu la volonté populaire qui s'est exprimée mais je suis persuadée que la campagne pour le oui axée essentiellement sur l'accélération des procédures a masqué la triste réalité des autres points qui représentent un durcissement de la politique d'asile de la Suisse.

Où est donc passée notre politique d'accueil par rapports aux étrangers les plus démunis?

Le vote d'aujourd'hui enferme de plus en plus la Suisse dans son ilôt de richesse qu'elle n'est pas prête à partager et me paraît aller à contresens des droits humanitaires élémentaires que la Suisse défend depuis longtemps.

La Suisse montre aujourd'hui  un visage qui rejoint celui qu'elle peut montrer  avec ses "vols spéciaux" et elle  ferme ses frontières en se recroquevillant sur elle-même.

Chacun défend sa petite place dans ce soit-disant paradis loin de l'enfer des autres.

Béatrice Deslarzes

Médecin et Conseillère municipale verte à Veyrier.

www.bea-music.com

 

 

 

14:06 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (6)

08/06/2013

Paradoxal

Une grande liquidation de vinyles qui dorment aux Pàquis vont être bradés pour la Fête de la musique de cette année. Il semblerait que c'est une "collection obsolète" et qui doit être liquidée.

Mais lors de la présentation de la Fête qui a eu lieu avec  le conseiller administratif Sami Kanaan responsable de la culture et du sport, il a déclaré "le vinyle revient en force" pour lancer cette vente de 15.000 albums des discothèques municipales.

Quel paradoxe! Si le vinyle revient à la mode à mon avis ce n'est pas le moment de le brader mais plutôt de le vendre à prix fort par exemple pour une bonne cause ou une association qui a besoin de soutien.

Cette manne serait certainement la bien venue pour des organisations qui demandent de l'aide et pas seulement dans la culture. Par exemple Caritas ou le Caré qui sont au service des plus démunis.

J'espère que Sami Kanaan lira ce blog qui pourrait peut-être lui suggérer de considérer cette collection comme rare et dans l'air du temps.

Béatrice Deslarzes

Médecin et musicienne ( qui vient de sortir un vinyle de musique électronique à découvrir sur son site.)

www.bea-music.com

15:29 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

01/06/2013

Une mine d'or:

Titre : Une mine d'or


La Suisse est peut-être à la pointe en matière de biotechnologies comme  le souligne très bien l'article de l'Hebdo de cette semaine. Tout est mis en oeuvre pour développer des traitements pour lutter contre ce fléau qu'est la maladie d'Alzeimer. 
 
On pourrait se féliciter des  progrès faits en matière de traitement et dire bravo à toutes ces boîtes pharmaceutiques qui travaillent dans ce sens.
Mais je crois que l'on oublie beaucoup l'aspect économique qui me paraît primordial. C'est un marché florissant et en pleine expansion et qui promet beaucoup pour l'avenir. D'où l'intérêt grandissant de nombreuses firmes pharmaceutiques. Cette recherche est un placement sûr et prometteur et qui pousse à la consommation exagérée de médicaments qui n'ont pas encore prouvé leur efficacité et avec des effets secondaires nombreux et presque tout aussi invalidants que la maladie elle-même.
 
Avec le nouveau "Droit de l'enfant et de l'adulte "entré en vigueur en janvier 2013 on peut espérer que bien des personnes d'un certain âge ( mais bien avant c'est encore mieux) auront rédigé leur "Directives anticipées" pour que la médecine ne s'acharne  pas sur elles simplement pour faire du profit.
Méfions nous de cette course folle de certaines recherches qui font souvent croire à une sorte d'éternité de l'être humain mais à quel prix financier et surtout moral. 
 
Mieux vaut avoir une qualité qu'une quantité de vie ce qui n'est pas du tout le cas de tous ces traitements dont on fait la pub pour s'en mettre plein les poches.....
 
Béatrice Deslarzes
Médecin ORL et Médecin Conseil d'Exinternational
 

14:22 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

30/05/2013

Plier l'échine...

Aprés deux ans de négociation entre la Suisse et les Etats-Unis notre ministre des finances propose au parlement une loi très floue concernant la crise fiscale sans dévoiler les clauses exactes de cet accord tout en faveur du géant américain qui nous impose ses idées et veut complétement nous contrôler.

Tout  ce temps perdu pour se mettre sous la coupe des Etats-Unis qui nous même en bateau depuis des années et face auquels nous n'avons jamais été assez fermes.

Une domination que je trouve inacceptable et qui va retomber sur pas mal de gens qui ne sont pas responsables de toute cette gabegie.

Et en plus jusqu'où va encore aller ce pouvoir démesuré de la soit-disant plus grande force économique du monde? Mais aussi jusqu'où la Suisse va se laisser faire en continuant à se mettre à plat ventre devant elle?

Parce que il ne faut pas croire que l'Amérique va s'arrêter en si bon chemin puisque nos polititiens  sont prêts à accepter de plier l'échine si facilement et à baisser nos culottes si promptement.

On dit que "la meilleure défence c'est l'attaque" mais si cette tactique nous fait encore défaut nous continuerons à l'avenir à baster devant n'importe quelle demande venant d'autres pays.

Il faudrait que le parlement ait le courage de refuser cette loi soit disant urgente. Cela ne serait probablement pas sans conséquences économiques pour notre pays mais cela lui permettrait de redresser un peu  la tête!

Béatrice Deslarzes

www.bea-music.com 

16:51 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3)

28/05/2013

Attrape nigaud

C'est vraiment une vulgaire plaisanterie que cette nouvelle loi sur l'asile pour laquelle nous devons voter le 9 juin!

Elle nous apathe avec le point qui consiste à raccoucir les procédures chose qui pouvait et qui peut se faire sans une nouvelle loi et qui est quelque chose de positif  qui aurait déjà du se faire depuis longtemps car c'est totalement inhumain de faire attendre des demandeurs pendant des années et ensuite de les renvoyer.

Mais attention il y a 3 autres points franchement négatifs, xénophobes et rétrogrades:

La création de centres pour récalcitrants dans lesquels  ces gens ne sont pas du tout épaulés et suivis donc c'est clair qu'ils seront de plus en plus récalcitrants et violents.

Le fait qu'un déserteur ne pourra plus demander le droit d'asile et que cette même personne ne pourra plus passer par une ambassade pour le demander est une barrière pour tout requérant et un durcissement du droit d'asile et en quelque sorte une fermeture de nos frontières.

La réputation de la politique d'accueil de la Suisse en prend un grand coup si cette loi est votée.Il faut donc la rejeter et proposer éventuellement par un référendum d'autres solutions plus humaines.

Béatrice Deslarzes

Médecin et Conseillère municipale verte à Veyrier.

www.bea-music.com

16:44 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

22/05/2013

Victoire totale!

Le Tribunal Fédéral (TF) a donné totalement raison à Frantz Weber et son association Helvetia Nostra concernant la loi sur les résidences secondaires: les recours de Helvetia Nostra sont valables et toutes les constructions des résidences secondaires aprés le 11 mars 2012 sont annulées. 

Mais bien entendu en particulier les valaisans et la politique de droite pleurnichent encore un peu plus et mettent en avant la soit-disant population de montagne qui va souffrir de cette décision car il y aura une grande perte d'emplois. Comme si c'ètait cette population qui jusqu'à maintenant tirait profit de ces trop nombreuses constructions. En Valais il y a avant tout quelques promoteurs qui se sont mis plein les poches en se moquant totalement de cette même population et en leur achetant souvent leur terrain pour un prix dérisoire qui leur permettait ensuite de vendre les appartements  à des prix faramineux.

L'exemple que je connais bien c'est à Morgins où les prix ont flambés avec toujours derrière les mêmes promoteurs qui n'avaient cesse de construire sans aucune limitation même dans des endroits menacés par les avalanches.Les lits froids sont extrêmement nombreux dans ce village mais on veut continuer de construire.

Attention à la construction de soit-disant hôtels que l'on revendra plus tard en appartements pour des résidences secondaires!

De plus il ne manque pas de travail pour les différentes entreprises car il y a beaucoup à faire du point de vue énergétique pour les anciens bâtiments qui sont souvent mal isolés et pas aux normes actuelles environnementales. C'est un travail différent et qui bien entendu ne rapporte pas autant aux promoteurs qu'une construction neuve mais peut permettre aux entreprises de ne pas licencier leur personnel.

Au lieu de continuer de "Peindre le diable sur la muraille" à corps et à cris il faut que les autorités du Valais  réfléchissent  à de nouvelles façons de construire ou de réparer au lieu de vouloir continuer à contrer une décision prise par le peuple et confirmée par la Cours Suprême que représente le T.F.

Béatrice Deslarzes

www.bea-music.com

 

19:02 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

21/05/2013

Qui sont les pesticides?

Grand branle-bas à Berne certainement réglé par Sigenta le fameux producteur des 3 pesticides retirés du marché pour essayer de protéger nos abeilles et qui, sans aucun doute pour moi, sont certainement responsables de l'hécatombe qui sévit actuellement pour ces insectes polinisateurs indispensables à notre survie.

Il va falloir se serrer les pouces et faire valoir tous les arguments pour contrer ces sacrés boîtes pharmaceutiques qui pensent avant tout à faire de l'argent et surtout ne pas en perdre même si c'est pour une bonne cause qui de toute façon à leurs yeux n'existent pas car seul le profit compte.

J'espère que la Suisse va être aussi active dans sa lutte que le reste de l'Europe qui elle a interdit ces pesticides pour plusieurs années.

Certes cette même puissance pharmaceutique fait aussi la réputation de notre pays avec le développement de cette industrie mais parfois est-ce que ce n'est pas elle qui joue le rôle de pesticide en dépassant certaines frontières dans la mauvaise direction par exemple avec les OGM et certains produits plue nocifs pour l'homme que bénéfiques?

Mais que peut-on faire contre la puissance de l'argent qui domine actuellement notre monde et la société?

Ce n'est pas pour cela qu'il faut baisser les bras: continuons à nous mobiliser!

 

Béatrice Deslarzes

www.bea-music.com 

http://www.rts.ch/la-1ere/programmes/vertigo/4872470-vert...

15:31 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3)

15/05/2013

Strasbourg désavoue la Suisse

Tout d'abord un grand bravo pour cette femme qui se bat depuis 6 ans pour avoir le droit de choisir sa mort!

Contrairement à la décision de la Cour Européenne des Droits de l'Homme (CEDH) qui risque de forcer la Suisse à légiférer concernant l'assistance au suicide je trouve que nos autorités et l'Académie Suisse des Sciences Médicales (ASSM) sont trés clairs concernant ce sujet. L'article 115 du Code Pénal est suffisamment précis pour permettre un contrôle efficace de la pratique de l'assistance au suicide et éviter les abus.

Ce qui me frappe dans les articles de la TDG et du Courrier c'est que l'on veuille limiter l'accés à l'assistance au suicide uniquement pour les personnes dont l'issue est fatale.

Comme je suis médecin conseil à Ex International je vois des cas tré variés et différents qui choississent cette méthode et qui ne sont pas tous à l'article de la mort et je peux vous dire qu'il y a des cas bien plus effroyables qu'une mort imminente.

De plus le médecin a parfaitement le droit d'accepter ou de refuser cette demande en se basant sur certains  critères médicaux et déontologiques.

Je me rappelle de ce jeune homme pratiquement paralysé, atteint d'un sclérose latérale amiotrophique (SLA) qui désirait mettre fin à ses jours car il savait que sa fin se ferait par étouffement et que irrémédiablement on allait le prolonger en lui faisant une trachéotomie malgré ses refus répétés.On pouvait ainsi le maintenir en vie des mois voire des années dans des conditions qu'il trouvait innadmissibles.

Dans ce cas il n'y avait pas de mort imminente mais alors fallait-il refuser sa demande?

Pour ma part j'ai fait le choix qui me semble toujours aujourd'hui le meilleur et que je ne regrette pas.

 Béatrice Deslarzes

Médecin Conseil d'Ex International

www.bea-music.com

15:44 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

13/05/2013

Retour en arrière

Cela ne valait pas le peine de changer de pape si c'est pour reculer dans les avancées que nous avons faites concernant l'avortement et la fin de vie en particulier concernant le suicide assisté et l'euthanasie.

Complétement rétrograde notre nouveau pape qui vient mettre de l'eau au moulin à tous les défenseurs de la vie à n'importe quel prix. 

Les femmes se sont battues pendant des années pour obtenir le droit de disposer de leur corps et les associations pour la défense du choix de sa mort ont fait quelques pas en avant en particulier en Suisse concernant la fin de vie.

Ces idées sont d'un conservatisme effrayant et me rappelle l'extrême intolérance de l'église catholique qui devrait faire preuve de plus de souplesse et d'indulgence face à ceux qui ne pensent pas comme elle.

Nous n'avons pas besoin d'une attitude de miséricorde prônée par certains théologiens mais de pouvoir évoluer librement et sans les contraintes d'une religion aveuglée par l'image d'un Dieu tout puissant et pugnitif.

Béatrice Deslarzes

Médecin et conseillère municipale verte à Veyrier

www.bea-music.com

 

 

 

 

 

 

 

17:18 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4)

07/05/2013

Consommation

Les Verts ont bien raison de s'élever contre cette course à la consommation et à l'obsolescence programmée des appareils qui durent le minimum de temps et qui doivent être remplacée souvent à cause de leur usure rapide.

La garantie devrait être plus longue pour que les fabriquants fassent des appareils moins fragiles mais ce n'est pas du tout dans leur intérêt car c'est avant tout la consommation des usagers qui comptent pour eux. Il faut dire que les consommateurs le lui rendent bien en acceptant de changer en particulier leur portable tous les 20 mois.

C'est une guerre que les Verts on décidé de faire mais il ne faudrait pas seulement attaquer les fabriquants mais aussi et surtout éduquer le public à ne pas accepter cet état de fait.

Une petite vidéo que j'ai faite avec musique en filmant les acheteurs dans un grand magasin de la place à Genève.....ça consomme drôlement .....et on peut tous se reconnaître....


Béatrice Deslarzes

Conseillère Municipale verte à Veyrier

www.bea-music.com

 

 

17:28 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (6)

28/04/2013

Coup de gueule

Le sujet est vraiment d'actualité puisque la TDG et Le Courrier publie tous les deux presque une pleine page concernant la réaction des associations qui défendent l'assistance au suicide comme un choix de fin de vie.

Leur voix se sont élevées contre le programme national de recherche PNR 67 "Fin de vie"et surtout contre la nomination d'un théologien catholique à la tête du comité de ce programme.

Comme médecin conseil de l'une de ces associations Ex International, comme membre et surtout ancienne vice-présidente de d'Exit je ne peux qu'approuver cette fronde qui est justifiée pour les raisons suivantes:

-Cette étude  donne une trop grande place à l'assitance au suicide dont le sort a déjà été réglé à plusieurs reprises au niveau politique et médical pour conclure quil  est légal selon le droit suisse actuel.

-Le point qui suscite pour moi la plus grande contreverse  c'est surtout le choix de Markus Zimmermann dont on connait très bien les idées religieuses très catholiques et ses rétiscences envers l'assistance au suicide. Il me semble que pour être à ce poste il faudrait quelqu'un de plus neutre concernant le problème de fin de vie car il est tout à fait impossible à mes yeux que ce théologien reste objectif face à un sujet qu'il a toujours combattu.C'est comme si on nommait le président d'Exit à ce poste ce serait tout aussi subjectif et inimaginable!

-ce dont je suis assez fière c'est de voir dans cette polémique la solidarité dont font preuve les différentes associations et surtout de voir cité  Ex International qui à mon avis restait toujours un peu trop discrète ce qui ne permet pas de faire avancer nos idées concernant le choix de sa mort même pour les étrangers.

Nous aussi soyons solidaires avec ces associations qui luttent  pour faire reconnaître nos droits face au choix de notre fin de vie.

Béatrice Deslarzes

Médecin conseil d'Ex-International, ancienne vice-présidente d'Exit Suisse Romande

www.bea-music.com

 

 

 

16:03 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

27/04/2013

Fratricide...

"Curafutura" contre "Santé Suisse" un combat qui s'annonce épique!

Et ce combat de la part de Helsana, CSS et Sanitas soit disant pour empêcher la chasse aux bons risques n'est qu'une illusion et un piège dans lequel il ne faut pas tomber!

Je suis sûre que c'est l'approche de la votation sur la Caisse Unique qui fait s'affoler une peu trop les assurances maladie. Par cette tactique Curafutura cherche à attirer plus d'assurés pour concurencer ceux qui restent dans Santé Suisse en faisant semblant de favoriser les patients à mauvais risques donc plutôt les personnes âgées qui côutent plus cher.

De toute façon de la part de n'importe quelle assurance elle défend avant tout ses intérêts au vu du peu de transparence qu'elle accepte de montrer; ce qui ne serait pas le cas avec la Caisse Publique.

Ce que l'on peut constater c'est que cette lutte fratricide qui va avoir lieu démontre bien la faiblesse du système de santé actuel complétement dominé par les assurances maladie ce qui devrai disparaître avec la Caisse Unique/Publique.

C'est bientôt le moment pour tous les assurés de se réveiller et de faire cesser ce dictat.

"Yes we can"!

Béatrice Deslarzes

Médecin et assurée 

www.bea-music.com

 

 

12:46 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

23/04/2013

Folle croissance.

C'est la TDG d'aujourd'hui qui qualifie de "folle croissance" le développement de l'aéroport de Cointrin....

Le mot "folle" me convient trés bien car il y a bien de la folie dans cette course à vouloir toujours plus mais à quel prix.

D'un côté on fait tout pour soit disant satisfaire la demande des gens qui partent de plus en plus loin et de l'autre côté on crie gare à la pollution et à la destruction de notre planète qui s'accélére de plus en plus.

Certains partis, on pourrait même affirmer tous les partis, et de nombreuses associations  se mobilisent pour essayer d'enrayer ce phénoméne en vain!

C'est comme si l'on voulait remplir une fontaine en lui enlevant le bouchon; on peut donc laisser couler l'eau aussi lontemps que l'on voudra, mais cette fontaine ne se remplira jamais.C'est tout à fait la situation à laquelle me fait penser cette "folle croissance"produite par l'être humain complétement inconscient et qui n'est pas prêt à faire certains sacrifices pour respirer un air un peu plus pur.

Découvrir son pays au lieu d'aller se bronzer les fesses aux quatre coins du monde en sautant dans le premier avion en partence pour les pays lointains .....mieux que celui dans lequel on vit!

Toujours insatisfait .....on entre dans cette sorte de folie incontrôlable: toujours plus de consommation....

Béatrice Deslarzes

Médecin et conseillère municipale verte à Veyrier

www.bea-music.com

 

16:37 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

17/04/2013

Sexualité

"Raviver le corps oubliè": un trés bel article de la TDG de hier concernant la séxualité des handicapés.

Cela m'a rappelé le fameux infirmier qui avait soit-disant abusé de vieilles dames dans un EMS et qui prétendait que ces mêmes dames lui en demandaient plus.

Parler de séxualité reste un tabou dans notre sociètè dans laquelle elle pose pas mal de problèmes chez les personnes dites "normales" mais encore plus dans certaines circonstances plus "annormales" comme par exemple chez les personnes âgées et les prisonniers.

Pourquoi ne pas innitier aussi des professionnelles du sexe à apporter leur services dans les EMS et aussi dans les prisons?

Puisque les handicapés se sentent mieux on peut s'imaginer que ce serait la même sensation qui serait ressentie par les occupants des EMS et aussi par ceux qui sont en prison. Cela permettrait certainement de solutionner pas mal de problèmes et de tensions souvent présents dans ces établissements.

Que nos politiques ne se voilent plus la face concernant la sexualité et essayent d'abborder ce problème un peu plus sainement!

Béatrice Deslarzes

Ancien médecin consultant à Champ-D'Ollon mais.... pas encore dans un EMS.....

www.bea-music.com

 

14:40 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

09/04/2013

Des robots

Un nouvelle qui m'a vraiment plue c'est l'annonce de la grève de 170 gardiens de la prison de Champ-D'Ollon et encore plus la solidarité des plusieurs dizaines de détenus qui les ont soutenus.

C'est absolument innadmissible que les gardiens d'une part et les détenus d'autre part se retrouvent  logés dans une telle promiscuité. Comment nos autorités peuvent-elles accepter une telle situation qui devient  vraiment inhumaine et honteuse?

Comme ancien médecin consultant à Champ-D-Ollon j'ai pu constater très souvent les difficultés dans lesquelles se trouvent les gardiens et les prisonniers. C'est une relation très particulière qui demande beaucoup d'efforts de part et d'autre et qui peut dégénérer très rapidement avec la moindre étincelle.

Je suggére que nos politiciens se rendent en visite dans la prison pour essayer de ressentir cette ambiance tendue qui reigne  à chaque moment et qui est  actuellement aggravée car il y a trop de prisonniers pour un nombre insuffisant de gardiens.

Il y a certainement une solution pour résoudre ce problème mais nos dirrigeants préférent mettre l'argent ailleurs car ce ne sont que des prisonniers qui ne méritent pas que l'on s'interresse à eux!

Heureusement qu'il y a certains gardiens qui tirent la sonnette d'alarme avant que tout se gâte sérieusement ....mais il faut que cette sonnette soit entendue ce qui ne semble pas être le cas!

Béatrice Deslarzes

Ancien médecin consultant à Champ-D-Ollon

www.bea-music.com

 

18:17 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

05/04/2013

Débauche de soins

Santésuisse par l'intermédiaire de son directeur Christoph Meier, parle de l'offre pléthorique médicale qui ferait exploser les coûts de la Santé (Maladie) en accusant surtout la multitude de spécialistes présents en particulier en milieu urbain.

Tout d'abord il ne faut pas oublier que Santésuisse est l'organe de représentation des assurances maladie donc son objectivité reste assez douteuse!

Il est vrai que la médecine offre actuellement une mutitudes de techniques qui se font parfois trop coûteuse et pas toujours complétement nécessaires. Mais cela n'est pas du à la seule volonté des médecins mais aussi souvent à la demande insistante des patients qui peuvent s'informer de leur cas sur internet et ainsi connaître toutes les nouvelles techniques mises à disposition.

Ne pas oublier aussi le veillissement de la population qui montre de plus en plus de pathologies et qui ainsi côute de plus en plus cher. Ce qui contribue également aux dépenses  dans le domaine de la Santé ce sont les frais des EMS (Etablissements Médicaux Sociaux pour les "vieux") et tous les traitements que l'on fait pour les personnes âgées souffrants de différents types de démence dont l'Alzeimer sans beaucoup de résultats.

Il faut bien entendu aussi tenir compte du côut exorbitant de certains traitements oncologiques qui souvent ne font que prolonger la vie de quelques mois sans guérir le patient.

 

La prolongation de la fin de vie dans des conditions proches de l'acharnement thérapeuthique est un facteur dont il faut également tenir compte et qui pourrait bien souvent être évité.

La question  n'est donc pas aussi simple que le prétend Santésuisse car cela reste un problème mutifactoriel.

Béatrice Deslarzes

Médecin 

www.bea-music.com

 

 

17:03 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (6)

30/03/2013

"Prisonnier politique"?

Malgré de nombreuses rumeurs publiques j'ai toujours considéré Bernard Rappaz comme quelqu'un d'intelligent et surtout tenace. C'est assez admirable de voir cet homme avancer avec espoir et conviction malgré tous les déboires qu'il a dus endurer. C'est vraiment un militant de la première heure et fidéle à ses idées qui restent très réalistes face à notre monde moderne dont il n'apprécie pas la direction et qu'il ose dénoncer bien fort.

Je me réjouie de voir sortir son livre qu'il a écrit en prison car on pourra certainement y lire les méfaits de celle-ci qui le plus souvent n'améliore pas du tout le détenu mais le péjore plutot.

Lui il semble qu'il a su profiter de cette incarcération pour essayer de s'améliorer ce qui n'est malheureusement pas le cas de la majorité des prisonniers faute de structure les encourageant à le faire.

Pendant mes années comme médecin consultant à la prison de Champ-D'Ollon à Genève j'en est vu des prisonniers dépérir lentement à cause de cet internement.

La prison est peut-être un mal nécessaire comme le dit lui-même Bernard Rappaz mais il faut qu'elle apporte un changement positif pour le détenu ce qui n'est pas du tout le cas actuellement .Il y a encore un long chemin pour que l'on admette que ceux qui purgent une peine sont des êtres humains comme nous tous et qu'ils ont besoin d'encouragement pour reprendre une vie sociale pratiquement normale.

Il y a encore du boulot pour les politiciens qui ne pensent souvent qu'à remplir les prisons dans lequelles il n'y a même plus de places ce qui ne résout que très peu le probléme de la délinquance.

L'important à mes yeux c'est le côté réinsertion de la prison et non pas son activité punitive qui doit être mis en avant.

Béatrice Deslarzes

Ancien médecin consultant à la prison de Champ-D'Ollon

www.bea-music.com

 

 

15:25 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2)

29/03/2013

Punching-Ball ?

Vraiment pas très brillante l'interview du président des Français François Holland hier soir sur TV F2.

C'est vrai qu'il n'a cessé de parler à la première personne (je,moi je...) mais il ne s'est pas mal sorti des petits pièges tendus par le journaliste .Il est également vrai qu'il n'a pas amené des solutions miracles pour essayer de résoudre le marasme dans lequel se trouve actuellement la France....il a voulu certainement tranquilliser le peuple français mais ce qui m'a frappé surtout c'était le débat qui a suivi immédiatement cet interview.

A peine était-il sorti du plateau de TV que les journalistes présents se sont acharnés sur sa prestation. Plus critiques les uns que les autres il l'ont vraiment matraqué en s'acharnant sur lui comme une meute de hyènes s'achargne sur une proie.

Comment veut-ton qu'un seul homme puisse résoudre tous les problèmes si la nation ne le suit pas et se contente de l'abaisser encore un peu plus? 

Au lieu  de le frapper san arrêt en critiquant chacune de ces actions le peuple devrait être solidaire et faire corps avec lui pour essayer ensemble de redonner à la France un peu d'éclat.

Mais ce n'est pas du tout le cas et hier soir j'avais vraiment l'impression qu'il servait de punching Ball à toute une nation mécontente et revencharde.

Est-ce qu'une telle attitude serait possible en Suisse?

Béatrice Deslarzes

www.bea-music.com

17:01 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2)

21/03/2013

Encore les EMS

J'ai très envie de réagir aux recommandations données par le Conseil d'éthique de la Fegems et en particulier aux commentaires de son président François Loew un confrère et ami avec lequel je travaille dans la Commission Santé d'Uni3.

C'est avec une grande décontraction qu'il annonce que non seulement plus de la moitié des résidants en EMS sont atteints de démence mais que ce pourcentage va augmenter dans les années à venir!

Ce pronostic me fait penser à l'attitude d'une infirmière que j'ai connue lorsque je travaillais aux HUGE qui maintenait les plantes en vie jusqu'au boutisme même si il ne restait plus qu'un seule feuille elle les arrosait chaque jour avec l'espoir de les voir revivre et surtout les empêchait de mourir....

C'est pour moi une image qui reflête bien souvent l'attitude que l'on adopte dans la plupart des EMS.

Est-ce que vraiment l'être humain mérite cette fin de vie indigne et dégradante alors qu'il a trimé toute sa vie pour se faire une place? 

Pour partir plus dignement le premier pas à faire consiste à rédiger ses directives anticipées qui permettent à l'entourage familial  et aussi médical de prendre les décisions qui correspondent à la volonté exprimée par le résidant.

Béatrice Deslarzes

Médecin et ancienne vice présidente d'EXIT.

www.bea-music.com

 

15:22 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

19/03/2013

Un demi Dieu?

Non ce n'est pas du nouveau pape dont je veux parler....mais d'un autre monsieur qui vient d'éliminer en beauté (?) le PLR du gouvernement Valaisan et qui vient de faire basculé le Conseil d'Etat encore plus à droite!

Il sera à la fois Conseiller d'Etat valaisan, conseiller national et vice président de l'UDC de quoi avoir un peu la grosse tête du moins être animé par un soupçon d'orgeuil avec un brin de vantardise.....

En tous les cas il sera mis à l'épreuve car c'est une montagne (pas seulement valaisanne) qu'il devra gravir et sans faute! Tous les regards (et pas seulement médiatiques) seront tournés vers lui pour le suivre à la trace!

Le boulot de Conseiller d'Etat est déjà un plus que 100%, celui de Conseiller National est pas mal aussi avec en plus le rôle de vice-président du parti suisse UDC.....

Attention au burn-out qui a déjà foudroyé pas mal de politiciens ce qui devrait le faire réfléchir avant d'embrasser tant de tâches....

Mais rien ne rebute celui qui se prend pour un Dieu.... même pas l'enfer qui le guette!

Béatrice Deslarzes

Une valaisanne verte....Conseillère Municipale à Veyrier

www.bea-music.com

 

 

15:44 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)