01/08/2013

Interruption volontaire de vieillesse ?



Article vraiment intéressant  dans le dernier Bulletin des Médecins Suisses (BMS)résumant très bien toute l'histoire qui aboutit  à l'arrêt Gross qui soulève de nouvelles implications éthiques concernant  la pratique légale de l'assistance au suicide dans notre pays.
Comme le dit très justement cet article il ne faudrait pas que le fait de légiférer sur ce sujet aboutisse à une plus grande restriction des cas pouvant bénéficier de cette assistance. Pour l'instant dans notre pays cet acte ne constitue un délit que si il est inspiré par un mobile égoïste ce qui permet une pratique assez libre des associations qui s'en occupent sous certaines conditions précisées par les directives de l'ASSM qui insiste surtout sur la preuve du discernement  du patient demandeur et le stade proche de la fin de vie de sa maladie. Cela n'implique pas les cas de polymorbidités très souvent présentes dans le grand âge souvent invalidantes et difficile à supporter.

Ce qui me paraît intéressant  c'est d'avoir oser parler d''"interruption volontaire de vieillesse"qui ,à mon avis, résoudrait enfin le problème et qui ne serait applicable que pour ceux qui le désirent sous certaines conditions précises et plus larges qu'actuellement.

Je ne suis pas d'accord avec les milieux conservateurs qui craignent une dérive et qui ,peut-être, visent indirectement  toutes les associations pour le droit de mourir dans la dignité (Exit).Cette dérive ne pourrait pas exister puisque cette décision appartient à la personne malade  qui ne peut plus supporter son état et qui fait le geste fatal elle-même et qui  doit souvent attendre la mort dans des conditions inadmissibles pour elle, en particulier dans les EMS.
J'approuve cet article lorsqu'il dit que "Les directives actuelles gouvernant leur action (médecins et pharmaciens) sont trop restrictives peu cohérentes et à repenser de fond en comble" mais bien entendu dans le sens de plus d'ouverture rejoignant une certaine forme" d'interruption volontaire de vieillesse".

On ne choisit pas de naître alors laissons nous choisir notre façon de mourir.

Béatrice Deslarzes
Médecin Conseil d'Ex International

16:10 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | |

29/07/2013

L'inconnu du lac...

C'est vraiment un beau film qui mérite bien les quatre et même cinq étoiles données par les professionnels des différents journeaux romands.

Le scénario est parfait; l'histoire accroche bien; les acteurs sont tout à fait à la hauteur mais il y a une réflexion que j'ai envie de partager et qui me titille depuis que j'ai pu voir ce film.

Alain Guiraudie a peut-être créeé le buzz avec "L'inconnu du lac", il se défend d'avoir voulu faire une provocation en insérant des vrais hardeurs qui font par moment les doublures, scénes qui d'aprés lui font partie de l'amour et qui ne peuvent être dissociés du sexe.

Car du sexe il y en a .....Partout dans les coins de la forêt ....du sexe avec n'importe qui ....toujours entre hommes...mais sans beaucoup de choix ....des rapports uniquement sexuels .....bref en un mot il y a beaucoup de cul quitte à nous lasser un peu mais surtout à donner une image relativement négative des homosexuels qui ne pensent qu'à baiser.....

Je crois qu'il peut y avoir de la tendresse et même de l'amour entre un homme ou une femme du même sexe et que cet orgie de sexe montre plutôt une image négative de l'homosexualité.

Je me suis demandée quelle pouvait être la réaction d'homosexuels devant ce film.Est-ce que cela est proche de la réalité ou complétement éloigné des relations qui existent entre eux? 

Je ne connais pas de couple homosexuel dans mon entourage mais je serais très intéressée à connaître leur avis. 

A vos plumes si vous passez par ce blog.....

Béatrice Deslarzes

Médecin et musicienne hétérosexuelle...

www.bea-music.com

16:56 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

25/07/2013

Burn-Out

Que d'hommages flatteurs et de compliments qui fusent de partout à la suite du suicide du patron de Swisscom Carsten Schloter cet homme entreprenant qui a fait la gloire de cet opèrateur mais à quel prix... celui de sa vie.

Il mérite certainement toutes ces louanges mais personne n'a compris son désarroi lorsqu'il était vivant et en pleine forme d'aprés son entourage. Toujours gagnant en train de se faire des challenges il a donné le change en cachant sa souffrance et sa solitude et personne ne l'a ressenti autour de lui, personne pour lui tendre simplement la main.

C'est à cela que je pense aprés sa mort car il faut une sacrée dose de ras le bol pour en arriver à se suicider à cet âge là.

Cette mort devrait faire réfléchir de nombreux patrons qui brûlent la chandelle par les deux bouts et se retrouvent trop souvent face à une triste réalité dans un grand isolement  malgré leur réussite.

Les patrons eux aussi ont besoin de contact , de soutien et même d'amitié ou d'amour. C'est certainement ce qui a manqué à Schloter qui peut-être aurait réussi à survivre dans sa tour d'ivoire.

Béatrice Deslarzes

Médecin et musicienne

www.bea-music.com 

10:48 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | |

21/07/2013

Warlu, le retour

Un régal comme le dit si bien Isabelle Falconnier dans un des Hebdo de l'été (peut-être pas le tout dernier vue mon absence de Genève pour cause de foins en Valais!)....

Elle fait une critique assez sévére du retour de Dominique Warluzel aprés une peu plus de 6 mois d'absence. Pour elle sa résurection serait parfaitement orchestrée et le brillant avocat serait à nouveau aux affaires en particulier pour lancer les réservations pour sa piéce de théâtre "Fratricide" qui se joue à Genève dés le 1er octobre!

Je suis parmi les ménagéres qui ont été attendries par son témoignage dirrigé par son ami Darius Rochebin à la TV mais comme médecin j'ai tout de même diagnostiqué une sacrée augoisse frisant la panique surtout lorsque le journaliste a évoqué la possibilité d'un suicide. La voix de Warluzel a chevroté et son visage s'est assombri laissant apparaître un certain effroi et même de la peur.

Pour ma part je ne pense pas que le grand avocat est revenu avec la même arrogance qu'autrefois .Il m'est apparu très diminué et plutôt dépressif  aprés son AVC qui lui laisse tout de même son bras gauche drôlement handicapé (lui qui était gaucher!)  

Mais vous me rétorquerez qu'il ne faut pas oublier qu'il fut un très bon comédien mais pour moi, même si il y a une certaine part de mise en scéne.... il a pris un sacré coup!

Béatrice Deslarzes

Médecin et musicienne

www.bea-music.com

16:31 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

05/07/2013

FEGEMS

Un article de la TGV qui détaille  le gros problème financier qu'affronte de plus en plus les établisssements médicaux sociaux (EMS) à Genève problème que l'on pourrait certainement étendre à de nombreux cantons car le viellissement de la population ne touche pas seulement la Suisse mais le monde entier.

Je me suis hasardée à faire un petit calcul rien que pour les comptes d'exploitation pour savoir combien coûte un résidant par année: environ 520 millions c'est la somme globale. Il y a en tout à Genève 3683 personnes en EMS; cela donne le résultat d'environ 140.000 Frs par individu et ce ne sont que les frais d'exploitation sans tenir compte des frais d'investissement. Presque 50% est pris en charge par la LAMal le reste revient au résidant ou à sa famille ou à l'Etat si les charges ne peuvent pas être réglés par ces derniers.

Ces chiffres donnent vraiment à réfléchir quand on pense que prés de 60% des occupants d'EMS présentent des démences à différents stades dont la plus connue est la maladie d'Alzeimer.Démences qui engendrent surtout de nombreuses difficultés tant pour la personne concernée que pour son entourage familial et médical.

 Une petite brochure édité par Le Conseil d'Ethique de la FEGEMS édicte des recommandations "Respect des volontés du résidant atteint de troubles cognitifs".

En se basant sur le nouveau code civil qui est entré en vigueur le 1er janvier 2013 et qui renforce l'autodétermination du résidant ou futur résidant : alors qu'il est encore capable de discernement, il peut désigner un mandataire pour la gestion de ses affaires courantes (mandat pour cause d'inaptitude "à venir"),rédiger des directives anticipées et désigner un représentant thérapeutique.

Je pense que c'est surtout ce point qui me paraît essentiel dans l'information délivrée à la population qui va vieillir et devenir peut-être les futurs résidants de ces établissement.

Cette prévention  éviterait bien des problèmes et surtout bien des souffrances physiques et morales au résidant lui-même, à sa famille et aux professionnels de la santé.

Béatrice Deslarzes

Médecin conseil d'ExInternational

www.bea-music.com

 

 

 

17:05 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

03/07/2013

Touché...coulé

Gros titre dans la TDG d'aujourd'hui autour de la fameuse plage des Eaux-Vives, idée lancée par Robert Cramer un écologiste affirmé il y a déjà plusieurs années! Le WWF a gagné et je suis d'accord avec le Tribunal administratif qui annule les autorisations de construire.

Je me demande même si les Verts actuellement représentés par Michèle Künzler ne se sont pas faits un peu avoir par ce projet de plage idyllique et soit disant indispensable à leurs yeux et aux yeux de plusieurs partenaires!

Il ne faut pourtant pas oublié que derrière ce vaste projet il y a la Nautique qui a tout intèrêt à l'extension de son complexe qui abrite surtout le gratin genevois. Elle était d'ailleurs prête à débourser 30 millions sur les 91 millions que coûte ce projet assez faramineux.

On rêve de plage ensoleillée mais derrière il y a les affaires qui importe surtout à ce "refuge" des gros bâteaux genevois.

Pour moi cela sentait beaucoup le lobby d'une certaine classe aisée qui se trouve un peu à l'étroit dans ces locaux et qui elle rêve avant tout d'argent et non pas de plage merveilleuse destinée au "peuple".

Il faut se méfier des rêves trop naïfs  qui souvent cachent une réalité beaucoup plus terre à terre....

Béatrice Deslarzes

Médecin et musicienne

www.bea-music.com

15:25 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | |

24/06/2013

Caméléon

J'ai cru que cet animal vivait exclusivement sous les tropiques.

Je crois bien que je me suis trompée car j'ai découvert deux caméléons femelles à Genève au pied du Salève!

L'une a été élue comme conseillère municipale pour un parti gris-orange se définissant du centre.Elle démissionne de ce parti en cours de législature et elle reste au Conseil Municipal comme indépendante (sans couleur) où elle siège actuellement. En même temps elle vient d'adhérer à un parti de droite teinté de vert au nom duquel elle va se présenter au niveau cantonal.

L'autre a été élue pour un mouvement contestataire de couleur jaune et rouge pour lequel elle a siégé également comme député, toujours pour le même parti dont elle vient d'être exclue.Il y a quelques jours, elle a été reçue les bras ouverts par le parti dominant bleu-violet de sa commune dont elle vante les couleurs sur Facebook.

En politique on a déjà connu des caméléons mâles. Est-ce que cette tendance est-elle en train de toucher les femmes au nom de l'égalité?

Béatrice Deslarzes

 Conseillère municipale fidèle à sa couleur.

www.bea-music.com

14:26 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |

18/06/2013

David et Goliath...

C'est avec une grande joie que j'ai appris le refus du Conseil National concernant la "Lex USA".

Les conséquences seront certainement pas simples ni faciles mais enfin la petite Suisse ne courbe  pas totalement l'échine (voir mon ancien blog) devant le géant américain. Ce fut pourtant un combat innégal entre le géant Goliath et le petit David qui ne l'a pas encore vaincu mais le force à reculer et à respecter un peu mieux notre pays qu'auparavant.

Est-ce que ça vaut la peine de crier victoire car il faut rester très méfiant, la toute puissante Amérique a certainement plus d'un tour dans son sac?

Mais ce qui est important c'est que aujourd'hui on peut dire que le bon sens a prévalu car ce paquet proposé par les américains et défendu par notre conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf n'ètait vraiment pas clair et manquait de précisions concernant les clauses de ce  contrat qui était surtout en faveur des banques.

Il faut encore repasser par le Conseil des Etats en souhaitant que Luc Recordon retourne sa veste encore une fois et ce serait pour la bonne cause....mais il est dans le Conseil Administratif de la BCV.....ce qui risque bien de l'influencer un tout petit peu.....

Aujourd'hui je suis fière de notre Conseil National qui nous permet de relever la tête....

Béatrice Deslarzes

Médecin et Conseillère Municipale Verte à Veyrier

www.bea-music.com

15:37 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |

14/06/2013

Rationnement des soins

J'approche gentiment de l'âge pour lequel se soigner sera probablement un luxe....Et oui à partir de 80 ans on entre dans le quatrième âge et se pose la question cruciale : avons -nous encore le droit d'avoir des soins?

Cette réflexion rondement menée par la TDG de jeudi 13 juin doit se faire car les vieux sont de plus en plus nombreux et coûtent de plus en plus cher.

Il ne faut pas se leurrer cette limitation existe déjà et j'espère surtout lorsqu'il s'agit de prolonger une vie qui n'a plus de sens ni de dignité.

Remplacer des "pièces" défectueuses par des objets mécaniques ou des robots j'espère que la médecine va savoir s'arrêter dans ces soit disant progrés; l'homme n'est pas éternel et j'espère que l'on a encore le droit de mourir arrivé à un certain âge et surtout mourir dignement.

Selon plusieurs études on sait trés bien que c'est le dernier mois de la vie qui coûte le plus. Alors pourquoi prolonger  cette vie qui souvent ne vaut plus la peine d'être vécue? Pourquoi s'acharner encore avec souvent des traitements pénibles et inutiles?

La volonté du patient prime et elle a force de loi depuis janvier 2013 avec le nouveau Droit de l'enfant et de l'adulte ; c'est la raison pour laquelle il faut absolument rédiger ses Direstives anticipées qui expriment clairement ce que vous désirez pour votre fin de vie et qui doivent être respectées par le corps médical.

Naître n'est peut-être pas un choix mais accepter la mort en est un!

Béatrice Deslarzes

Médecin 

www.bea-music.com

 

 

11:55 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |

10/06/2013

Assistance au suicide

"L’audience qui s’ouvre ce matin au Tribunal régional du Littoral et du Val-de-Travers relance le débat sur le rôle des médecins dans l’assistance au suicide. Le Dr. F.* a prescrit une ordonnance de Pentobarbital, un barbiturique légalement administré en Suisse dans le cadre de l’aide au suicide. Il l’a ordonné, alors même que son patient refusait tout diagnostic".

 Pour moi ce médecin n'a fait que respecter la volonté de son patient  d'une part en ne faisant pas d'examens contre sa volonté et en répondant à sa demande d'aide au suicide. Le Tribunal en accusant ce médecin est en contradiction avec la nouvelle loi de la protection de l'enfant et de l'adulte qui a force de loi depuis janvier 2013 et qui contraint le médecin à respecter entre autre les directives anticipées même en cas de démence sous peine d'être poursuivi.

 L'important c'est que le patient ait tout son discernement ce qui a été le cas dans cette affaire.

Je trouve ce médecin particulièrement courageux et j'espère bien que c'est l'avis de la pluspart de mes confrères.

Béatrice Deslarzes

Médecin conseil à ExInternational 



17:55 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

09/06/2013

J'ai honte....

A l'écoute des résultats des votations fédérales ce dimanche je ressent un profond sentiment de honte face surtout à l'acceptation massive de la loi sur l'asile par tous les cantons.

C'est bien entendu la volonté populaire qui s'est exprimée mais je suis persuadée que la campagne pour le oui axée essentiellement sur l'accélération des procédures a masqué la triste réalité des autres points qui représentent un durcissement de la politique d'asile de la Suisse.

Où est donc passée notre politique d'accueil par rapports aux étrangers les plus démunis?

Le vote d'aujourd'hui enferme de plus en plus la Suisse dans son ilôt de richesse qu'elle n'est pas prête à partager et me paraît aller à contresens des droits humanitaires élémentaires que la Suisse défend depuis longtemps.

La Suisse montre aujourd'hui  un visage qui rejoint celui qu'elle peut montrer  avec ses "vols spéciaux" et elle  ferme ses frontières en se recroquevillant sur elle-même.

Chacun défend sa petite place dans ce soit-disant paradis loin de l'enfer des autres.

Béatrice Deslarzes

Médecin et Conseillère municipale verte à Veyrier.

www.bea-music.com

 

 

 

14:06 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | |

08/06/2013

Paradoxal

Une grande liquidation de vinyles qui dorment aux Pàquis vont être bradés pour la Fête de la musique de cette année. Il semblerait que c'est une "collection obsolète" et qui doit être liquidée.

Mais lors de la présentation de la Fête qui a eu lieu avec  le conseiller administratif Sami Kanaan responsable de la culture et du sport, il a déclaré "le vinyle revient en force" pour lancer cette vente de 15.000 albums des discothèques municipales.

Quel paradoxe! Si le vinyle revient à la mode à mon avis ce n'est pas le moment de le brader mais plutôt de le vendre à prix fort par exemple pour une bonne cause ou une association qui a besoin de soutien.

Cette manne serait certainement la bien venue pour des organisations qui demandent de l'aide et pas seulement dans la culture. Par exemple Caritas ou le Caré qui sont au service des plus démunis.

J'espère que Sami Kanaan lira ce blog qui pourrait peut-être lui suggérer de considérer cette collection comme rare et dans l'air du temps.

Béatrice Deslarzes

Médecin et musicienne ( qui vient de sortir un vinyle de musique électronique à découvrir sur son site.)

www.bea-music.com

15:29 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

01/06/2013

Une mine d'or:

Titre : Une mine d'or


La Suisse est peut-être à la pointe en matière de biotechnologies comme  le souligne très bien l'article de l'Hebdo de cette semaine. Tout est mis en oeuvre pour développer des traitements pour lutter contre ce fléau qu'est la maladie d'Alzeimer. 
 
On pourrait se féliciter des  progrès faits en matière de traitement et dire bravo à toutes ces boîtes pharmaceutiques qui travaillent dans ce sens.
Mais je crois que l'on oublie beaucoup l'aspect économique qui me paraît primordial. C'est un marché florissant et en pleine expansion et qui promet beaucoup pour l'avenir. D'où l'intérêt grandissant de nombreuses firmes pharmaceutiques. Cette recherche est un placement sûr et prometteur et qui pousse à la consommation exagérée de médicaments qui n'ont pas encore prouvé leur efficacité et avec des effets secondaires nombreux et presque tout aussi invalidants que la maladie elle-même.
 
Avec le nouveau "Droit de l'enfant et de l'adulte "entré en vigueur en janvier 2013 on peut espérer que bien des personnes d'un certain âge ( mais bien avant c'est encore mieux) auront rédigé leur "Directives anticipées" pour que la médecine ne s'acharne  pas sur elles simplement pour faire du profit.
Méfions nous de cette course folle de certaines recherches qui font souvent croire à une sorte d'éternité de l'être humain mais à quel prix financier et surtout moral. 
 
Mieux vaut avoir une qualité qu'une quantité de vie ce qui n'est pas du tout le cas de tous ces traitements dont on fait la pub pour s'en mettre plein les poches.....
 
Béatrice Deslarzes
Médecin ORL et Médecin Conseil d'Exinternational
 

14:22 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

30/05/2013

Plier l'échine...

Aprés deux ans de négociation entre la Suisse et les Etats-Unis notre ministre des finances propose au parlement une loi très floue concernant la crise fiscale sans dévoiler les clauses exactes de cet accord tout en faveur du géant américain qui nous impose ses idées et veut complétement nous contrôler.

Tout  ce temps perdu pour se mettre sous la coupe des Etats-Unis qui nous même en bateau depuis des années et face auquels nous n'avons jamais été assez fermes.

Une domination que je trouve inacceptable et qui va retomber sur pas mal de gens qui ne sont pas responsables de toute cette gabegie.

Et en plus jusqu'où va encore aller ce pouvoir démesuré de la soit-disant plus grande force économique du monde? Mais aussi jusqu'où la Suisse va se laisser faire en continuant à se mettre à plat ventre devant elle?

Parce que il ne faut pas croire que l'Amérique va s'arrêter en si bon chemin puisque nos polititiens  sont prêts à accepter de plier l'échine si facilement et à baisser nos culottes si promptement.

On dit que "la meilleure défence c'est l'attaque" mais si cette tactique nous fait encore défaut nous continuerons à l'avenir à baster devant n'importe quelle demande venant d'autres pays.

Il faudrait que le parlement ait le courage de refuser cette loi soit disant urgente. Cela ne serait probablement pas sans conséquences économiques pour notre pays mais cela lui permettrait de redresser un peu  la tête!

Béatrice Deslarzes

www.bea-music.com 

16:51 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |

28/05/2013

Attrape nigaud

C'est vraiment une vulgaire plaisanterie que cette nouvelle loi sur l'asile pour laquelle nous devons voter le 9 juin!

Elle nous apathe avec le point qui consiste à raccoucir les procédures chose qui pouvait et qui peut se faire sans une nouvelle loi et qui est quelque chose de positif  qui aurait déjà du se faire depuis longtemps car c'est totalement inhumain de faire attendre des demandeurs pendant des années et ensuite de les renvoyer.

Mais attention il y a 3 autres points franchement négatifs, xénophobes et rétrogrades:

La création de centres pour récalcitrants dans lesquels  ces gens ne sont pas du tout épaulés et suivis donc c'est clair qu'ils seront de plus en plus récalcitrants et violents.

Le fait qu'un déserteur ne pourra plus demander le droit d'asile et que cette même personne ne pourra plus passer par une ambassade pour le demander est une barrière pour tout requérant et un durcissement du droit d'asile et en quelque sorte une fermeture de nos frontières.

La réputation de la politique d'accueil de la Suisse en prend un grand coup si cette loi est votée.Il faut donc la rejeter et proposer éventuellement par un référendum d'autres solutions plus humaines.

Béatrice Deslarzes

Médecin et Conseillère municipale verte à Veyrier.

www.bea-music.com

16:44 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

22/05/2013

Victoire totale!

Le Tribunal Fédéral (TF) a donné totalement raison à Frantz Weber et son association Helvetia Nostra concernant la loi sur les résidences secondaires: les recours de Helvetia Nostra sont valables et toutes les constructions des résidences secondaires aprés le 11 mars 2012 sont annulées. 

Mais bien entendu en particulier les valaisans et la politique de droite pleurnichent encore un peu plus et mettent en avant la soit-disant population de montagne qui va souffrir de cette décision car il y aura une grande perte d'emplois. Comme si c'ètait cette population qui jusqu'à maintenant tirait profit de ces trop nombreuses constructions. En Valais il y a avant tout quelques promoteurs qui se sont mis plein les poches en se moquant totalement de cette même population et en leur achetant souvent leur terrain pour un prix dérisoire qui leur permettait ensuite de vendre les appartements  à des prix faramineux.

L'exemple que je connais bien c'est à Morgins où les prix ont flambés avec toujours derrière les mêmes promoteurs qui n'avaient cesse de construire sans aucune limitation même dans des endroits menacés par les avalanches.Les lits froids sont extrêmement nombreux dans ce village mais on veut continuer de construire.

Attention à la construction de soit-disant hôtels que l'on revendra plus tard en appartements pour des résidences secondaires!

De plus il ne manque pas de travail pour les différentes entreprises car il y a beaucoup à faire du point de vue énergétique pour les anciens bâtiments qui sont souvent mal isolés et pas aux normes actuelles environnementales. C'est un travail différent et qui bien entendu ne rapporte pas autant aux promoteurs qu'une construction neuve mais peut permettre aux entreprises de ne pas licencier leur personnel.

Au lieu de continuer de "Peindre le diable sur la muraille" à corps et à cris il faut que les autorités du Valais  réfléchissent  à de nouvelles façons de construire ou de réparer au lieu de vouloir continuer à contrer une décision prise par le peuple et confirmée par la Cours Suprême que représente le T.F.

Béatrice Deslarzes

www.bea-music.com

 

19:02 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

21/05/2013

Qui sont les pesticides?

Grand branle-bas à Berne certainement réglé par Sigenta le fameux producteur des 3 pesticides retirés du marché pour essayer de protéger nos abeilles et qui, sans aucun doute pour moi, sont certainement responsables de l'hécatombe qui sévit actuellement pour ces insectes polinisateurs indispensables à notre survie.

Il va falloir se serrer les pouces et faire valoir tous les arguments pour contrer ces sacrés boîtes pharmaceutiques qui pensent avant tout à faire de l'argent et surtout ne pas en perdre même si c'est pour une bonne cause qui de toute façon à leurs yeux n'existent pas car seul le profit compte.

J'espère que la Suisse va être aussi active dans sa lutte que le reste de l'Europe qui elle a interdit ces pesticides pour plusieurs années.

Certes cette même puissance pharmaceutique fait aussi la réputation de notre pays avec le développement de cette industrie mais parfois est-ce que ce n'est pas elle qui joue le rôle de pesticide en dépassant certaines frontières dans la mauvaise direction par exemple avec les OGM et certains produits plue nocifs pour l'homme que bénéfiques?

Mais que peut-on faire contre la puissance de l'argent qui domine actuellement notre monde et la société?

Ce n'est pas pour cela qu'il faut baisser les bras: continuons à nous mobiliser!

 

Béatrice Deslarzes

www.bea-music.com 

http://www.rts.ch/la-1ere/programmes/vertigo/4872470-vert...

15:31 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |

15/05/2013

Strasbourg désavoue la Suisse

Tout d'abord un grand bravo pour cette femme qui se bat depuis 6 ans pour avoir le droit de choisir sa mort!

Contrairement à la décision de la Cour Européenne des Droits de l'Homme (CEDH) qui risque de forcer la Suisse à légiférer concernant l'assistance au suicide je trouve que nos autorités et l'Académie Suisse des Sciences Médicales (ASSM) sont trés clairs concernant ce sujet. L'article 115 du Code Pénal est suffisamment précis pour permettre un contrôle efficace de la pratique de l'assistance au suicide et éviter les abus.

Ce qui me frappe dans les articles de la TDG et du Courrier c'est que l'on veuille limiter l'accés à l'assistance au suicide uniquement pour les personnes dont l'issue est fatale.

Comme je suis médecin conseil à Ex International je vois des cas tré variés et différents qui choississent cette méthode et qui ne sont pas tous à l'article de la mort et je peux vous dire qu'il y a des cas bien plus effroyables qu'une mort imminente.

De plus le médecin a parfaitement le droit d'accepter ou de refuser cette demande en se basant sur certains  critères médicaux et déontologiques.

Je me rappelle de ce jeune homme pratiquement paralysé, atteint d'un sclérose latérale amiotrophique (SLA) qui désirait mettre fin à ses jours car il savait que sa fin se ferait par étouffement et que irrémédiablement on allait le prolonger en lui faisant une trachéotomie malgré ses refus répétés.On pouvait ainsi le maintenir en vie des mois voire des années dans des conditions qu'il trouvait innadmissibles.

Dans ce cas il n'y avait pas de mort imminente mais alors fallait-il refuser sa demande?

Pour ma part j'ai fait le choix qui me semble toujours aujourd'hui le meilleur et que je ne regrette pas.

 Béatrice Deslarzes

Médecin Conseil d'Ex International

www.bea-music.com

15:44 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

13/05/2013

Retour en arrière

Cela ne valait pas le peine de changer de pape si c'est pour reculer dans les avancées que nous avons faites concernant l'avortement et la fin de vie en particulier concernant le suicide assisté et l'euthanasie.

Complétement rétrograde notre nouveau pape qui vient mettre de l'eau au moulin à tous les défenseurs de la vie à n'importe quel prix. 

Les femmes se sont battues pendant des années pour obtenir le droit de disposer de leur corps et les associations pour la défense du choix de sa mort ont fait quelques pas en avant en particulier en Suisse concernant la fin de vie.

Ces idées sont d'un conservatisme effrayant et me rappelle l'extrême intolérance de l'église catholique qui devrait faire preuve de plus de souplesse et d'indulgence face à ceux qui ne pensent pas comme elle.

Nous n'avons pas besoin d'une attitude de miséricorde prônée par certains théologiens mais de pouvoir évoluer librement et sans les contraintes d'une religion aveuglée par l'image d'un Dieu tout puissant et pugnitif.

Béatrice Deslarzes

Médecin et conseillère municipale verte à Veyrier

www.bea-music.com

 

 

 

 

 

 

 

17:18 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | |

07/05/2013

Consommation

Les Verts ont bien raison de s'élever contre cette course à la consommation et à l'obsolescence programmée des appareils qui durent le minimum de temps et qui doivent être remplacée souvent à cause de leur usure rapide.

La garantie devrait être plus longue pour que les fabriquants fassent des appareils moins fragiles mais ce n'est pas du tout dans leur intérêt car c'est avant tout la consommation des usagers qui comptent pour eux. Il faut dire que les consommateurs le lui rendent bien en acceptant de changer en particulier leur portable tous les 20 mois.

C'est une guerre que les Verts on décidé de faire mais il ne faudrait pas seulement attaquer les fabriquants mais aussi et surtout éduquer le public à ne pas accepter cet état de fait.

Une petite vidéo que j'ai faite avec musique en filmant les acheteurs dans un grand magasin de la place à Genève.....ça consomme drôlement .....et on peut tous se reconnaître....


Béatrice Deslarzes

Conseillère Municipale verte à Veyrier

www.bea-music.com

 

 

17:28 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | |