10/03/2015

Une vaste comédie

Quel événement peut bien être concernée par ce titre évocateur?

Pourtant on en parle partout ...on ne parle presque que de ça....La majorité le considère comme une victoire extraordinaire et prometteuse....Tout est fabuleux et unique dans cette expérience qui semble être une parfaite réussite pour l'avenir de notre planète....C'est un véritable exploit qui envahit les médias....C'est l'aboutissement de nombreuses années de recherches ....Enfin on ne tarit pas d'éloges sur son concepteur Bertrand Piccard....Vous avez devinez c'est Solar Impulse dans toute sa splendeur....

Et bien j'aimerais bien que l'on retrouve un peu de la réalité du phénomène car, pour moi, tout n'est pas si rose. Soit disant c'est un grand pas pour le futur des énergies renouvelables Mais, dans ce concert de louanges pense-t-on à la dépense monstrueuse en énergie fossile dans la construction de cet engin? Le nombre inimaginable de déchets qu'elle a produit et toutes les forces polluantes mises en jeu?

Et tout cela pour fabriquer un avion immense ne pouvant contenir qu'un seul homme à la fois et volant par petites étapes.

Pour moi c'est avant tout la réalisation d'un gadget à l'image de notre société qui valorise avant tout le spectaculaire soutenu par un sponsoring hors norme et choquant.

Béatrice Deslarzes

Médecin

www.bea-music.com 

13:23 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | |

09/02/2015

Mascarade?

Une petite réflexion me passe par la tête concernant la consultation du peuple pour différentes votations.

Il me semble que si le résultat ne convient pas à tout le monde alors les autorités n'en tiennent pas compte.

2 exemples me frappent : la Lex Weber et la loi sur l'immigration de masse.

Pour la première comme le oui à cette loi ne plaît pas à la droite en particulier et au tourisme alors on décide d'élaborer une loi dite urgente tout à fait différente de celle acceptée par le peuple  pour satisfaire les milieux économiques et ceci sans aucune consultation auprès de la population mais avec  en plus l'impossibilité de s'y opposer pendant une année.

Pour la deuxième l'acceptation du peuple ( avec laquelle je ne suis pas d'accord) ne satisfait pas bon nombre de partis et en particulier le Conseil Fédéral qui ne sait plus quoi faire pour maintenir les bilatérales et les échanges avec l'Europe. Qu'à cela ne tienne on propose de revoter en souhaitant que les électeurs vont se rendre à l'évidence et voter, cette foi-ci, contre cette initiative sans être sous influence(?).

Drôle de pays dans lequel on ne tient  parfois pas compte de l'avis du peuple qui pourtant est souverain.

Un exemple de démocratie?

Béatrice Deslarzes

Conseillère municipale Les Verts à Veyrier

www.bea-music.com

 

14:51 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

27/01/2015

Une utopie?

Je nouveau directeur médical des HUG veut "humaniser" cet hôpital. C'est en tous les cas reconnaître enfin que cet établissement n'est pas humain et que dans le domaine de la communication soignants-patients il y a une faille. Cela fait des années qu'elle existe et on peut se demander ce qu'à bien pu faire son prédécesseur dans ce domaine.

Pendant mes longues années comme médecin hospitalier j'ai pu voir cette évolution vers un tout technique au détriment des rapports humains.J'ai pu assister à la domination totale de l'administration et la diminution du temps laissé aux soignants pour faire leur travail auprès des malades. Comme beaucoup de mes confrères j'ai souffert de cet état de fait mais il fallait aller avec son temps c'est à dire faire place à la technique qui avançait à toute vitesse. Que de paperasseries à remplir et que d'examens à programmer nous empêchants de pouvoir consacrer plus de temps à la personne elle-même!

C'était comme une grosse machine qui avançait inexorablement et qui devenait de plus en plus inhumaine.

Un constat bien triste qui a encore du empirer depuis que j'ai quitté les HUG il y a plusieurs années.

Il faut dire que la médecine privée a suivit le même chemin et que, au nom du progrès,on a pas fini d'en voir les effets néfastes sur le rapport médecin-patient.

Mais de là à faire fis de ce changement il y a un grand pas et je souhaite bon courage à Arnaud Perrier qui a l'intention de le faire. Cela reste pour moi un rêve irréalisable et totalement contraire au soit disant progrès de la médecine qui ne sait plus où s'arrêter.

Béatrice Deslarzes

Ancien médecin hospitalier

www.bea-music.com 

17:35 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

14/01/2015

Pédophilie cléricale

Quel ne fut pas mon étonnement de lire dans la TDG d'aujourd'hui 14 janvier un long article consacré à une enquête que veut faire Mgr Morerod sur certains abus sexuels commis dans un pensionnat il y a bien des années et "pour essayer d'éviter que de tels faits ne se reproduisent".

S'agit-il de naiveté ou d'hypocrisie car depuis 1950 de nombreux faits se sont reproduits et dans de nombreux établissements dans lesquels sévissent des ecclésiastiques qui tiennent le rôle d'enseignants.

Je me rappelle les récits de mes frères aux collèges de St Maurice en Valais  et St  Michel à Fribourg qui ont du faire face aux avances de certains professeurs tous religieux.

Depuis plusieurs années l'Eglise catholique reconnaît qu'il se passe de drôles de choses mais ne prend aucune mesures pour que cela cesse.Il y a toujours intransigeance sur cette soit-disant chasteté des prêtres et le refus de supprimer le célibat obligatoire.

Peut-être que l'on pourrait changer cette rigidité propre à L'Eglise catholique et permettre le mariage chez les nouveaux curés ce qui serait certainement une bonne solution pour empêcher une grande partie de ces relations malsaines et traumatisantes pour celui qui doit les subir.

Est-ce que notre nouveau pape François assez "révolutionnaire" osera-t-il faire ce pas?

Béatrice Deslarzes

Conseillère municipale à Veyrier

www.bea-music.com

17:04 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

11/01/2015

Mieux vaut prévenir que guérir

Depuis mercredi je ne trouve pas les mots assez forts pour exprimer mon désarroi alors je copie des images sur Facebook et je les mets sur mon profil.....

Une chose dont je suis sûre c'est que les récents événements en France nous rappellent l'importance de l'ouverture vers l'autre, sans préjugés et sans répondre à la violence par la haine.

C'est aussi certainement un moyen de prévenir de telles horreurs plutôt que d'essayer de les guérir et même de les attiser.

S'occuper des jeunes en difficulté en donnant un sens à leur vie et ne pas penser prison trop tôt car c'est dans ce nid que se forment souvent nos djihadistes.

Béatrice Deslarzes

Médecin

www.bea-music.com

 

 

17:21 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

20/12/2014

Enfin.....il a compris

Grand article dans la TDG aujourd'hui 20 décembre sur Yann Arthus-Bertrand qui reconnaît enfin qu'il a survolé le monde sans connaître rien aux gens.

A mon avis il a encore oublié de signaler qu'il a fait de belles photos mais toujours avec quels moyens techniques  souvent très polluants.

C'est un paradoxe que j'ai toujours trouvé chez lui c'est que d'un côté il prétend défendre la nature en filmant de splendides paysages mais qu'il est lui-même un grand pollueur en utilisant toutes les machines à moteur qui existent dans le monde pour faire ses photographies aériennes.

De plus, comme il semble le reconnaître maintenant, et comme je suis depuis longtemps persuadée, l'être humain était uniquement vu de haut sans beaucoup d'émotion.

Je sais pertinemment que beaucoup de gens l'adore et c'est pour cela qu'il est devenu célèbre mais pour ma part je garde un esprit critique à son égard ...car c'est un peu trop beau tout ça!

Béatrice Deslarzes

www.bea-music.com

11:54 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | |

14/12/2014

La peine de vie

Grand débat dans la presse française sur la nouvelle loi Leonetti présentée, le 12 décembre de cette année, au président Hollande par les 2 députés Jean Léonetti et Alain Claeys concernant la fin de vie 

Plusieurs interviews de politiciens trouvent cette loi insuffisante; ce qui est également  soutenu par le président  de l'Association Pour le Droit de Mourir dans la Dignité (d'ADMD France) Jean Luc Roméro qui avec la majorité de la population (90% selon un sondage) ne veulent pas "mourir de faim et de soif" puisque une "sédation profonde et continue" pour une maladie en phase terminale est le seul soit disant progrès admis par cette nouvelle mouture..

Aucune amélioration dans la direction de l'acceptation du suicide assisté ni  de l'euthanasie n'est mentionnée. C'est donc plutôt un pas en arrière que fait actuellement le gouvernement français avec la bénédiction de l'Eglise qui défend la promotion des soins palliatifs jusqu'au boutisme et même si le patient demande une fin de vie plus digne! 

C'est une énorme farce hypocrite bien définie par un politicien français sur nos ondes: on abolie presque partout la peine de mort pour instituer la peine de vie. 

Béatrice Deslarzes

Accompagnatrice et médecin conseil d'Exit Suisse Romande

www.bea-music.com


14:21 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

05/12/2014

Encore Champ-D'Ollon

Bon résumé des préjugés sur Champ-D'ollon dans l'interview de Anne Laure Sommer dans la TDG du vendredi 5 décembre 2014.

La Coprésidence de la commission Champ-D'Ollon de la Ligue Suisse des droits de l'homme (LSDH) fait le point sur les idées souvent fausses qui circulent dans la population au sujet du pourquoi les personnes sont enfermées dans cette prison.

Je tiens seulement à donner mon témoignage comme ancien médecin consultant à Champ-D'Ollon : pendant 20 ans j'ai fait la consultation d'ORL dans cette prison et je dois avouer que des vrais criminels je n'en ai pas beaucoup vu. La majorité d'entre eux sont des sans papiers en attente de jugement puisque nous sommes dans un établissement préventif donc supposés innocents puisque pas encore jugés.

Ceci est du, et je me répète peut-être, à la politique tout carcérale pratiquée par le procureur Jornod en accord avec Maudet qui n'hésite pas à entasser les prévenus qu'ils considèrent comme dangereux alors même qu'ils n'ont pas encore été jugés.

Pourquoi ne font-ils pas le même sort aux vrais criminels concernant la finance qui sont nombreux à Genève? Pourquoi? Parce ces derniers payent une caution et sortent rapidement de prison et peuvent ainsi continuer à sévir sans entrave.

Tous ces préjugés qui circulent sont faux pour la plupart et la LSDH l'a bien fait remarquer dans un rapport qui condamne la politique pénitentiaire en particulier du canton de Genève qui consiste à enfermer des soit disant criminels alors que les vrais courent toujours.

Béatrice Deslarzes

Ancien Médecin consultant à Champ-D'Ollon

www.bea-music.com 

 

 

 

16:30 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

28/11/2014

Pourquoi cette fin de vie?

L'article de la TDG d'aujourd'hui le vendredi 28 nov. "Mourir dans la dignité" m'a beaucoup intéressée en tant qu' accompagnatrice et médecin conseil d'EXIT. Il brosse une vue d'ensemble de la position à ce sujet dans les différents pays d'Europe.

En Suisse, comme le dit très bien cet article, l'assistance au suicide n'est condamnable que si il est poussé par un mobile égoïste. Les indications ont été récemment élargies par les associations EXIT de Suisse Romande et de Suisse allemande aux personnes âgées souffrants de polypathologies plus ou moins invalidantes. Ces demandes vont certainement augmentées dans les années qui viennent à cause du vieillissement de la population. De plus l'assistance au suicide est légal dans le canton de Vaud et celui de Neuchâtel dans les EMS; à Genève il est toléré.

Ce matin même je me suis rendue dans un EMS de la ville de Genève pour voir une patiente. Je ne souhaite à personne de finir ses jours dans un tel établissement car ce fut pour moi une véritable vision apocalyptique impossible à décrire et à supporter.

Il faut vraiment que les gens réfléchissent longtemps à l'avance à leur fin de vie pour pouvoir éviter, dans la mesure du possible, ces établissements réservés à nos aînés.

Je n'ai jamais compris (et cela se confirme avec l'âge) pourquoi l'être humain mérite cette déchéance qui n'est autre qu'une  agonie lente et inutile?

Mais aussi  pourquoi y-a-t-il si peu de personnes qui choisissent une autre mort plus digne?

Béatrice Deslarzes

Médecin conseil d'EXIT

www.bea-music.com

 

13:36 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

19/11/2014

Désapprobation publique

Hier soir mardi 18 novembre 2014 convocation d'une séance publique à la salle communale de Veyrier concernant l'avancement du projet de construction des Grands Esserts sur la commune.

Cette séance s'est faite en présence d'Antonio Hodgers et Luc Barthasat comme représentant de l'Etat de Genève chargé de cette nouvelle construction pour fournir des logements dont manquent terriblement  Genève.

Je pense que vous êtes tous au courant des divergences qui existent entre le maire de Veyrier Thomas Barth (PLR) et la majorité du Conseil Communal (Parti Socialiste, Veyrier Ensemble, Les Verts,le PDC et le MCG) soutenue par les différentes associations présentes à Veyrier

 Question brûlante soulevée à plusieurs reprise le problème de la mobilité que vont engendrer les Grands Esserts, mobilité déjà très perturbée sur les routes de Veyrier et dont la solution n'est pas encore trouvée. 

Mais le moment inoubliable c'est le sondage lancé par Antonio Hodgers dans le salle concernant un point refusé par Thomas Barth et qui a obtenu une très large majorité du public.Ce fut un véritable plébiscite en faveur de la thèse défendue par la majorité du CM et un désaveu cuisant pour le PLR et surtout pour son chef de file le maire Thomas Barth qui malgré cette désapprobation publique risque bien de s'entêter dans sa thèse.

Ce qui est ultra important c'est que le dialogue continue entre le Conseil d'Etat et la Ville de Veyrier pour pouvoir faire de ces Grands Esserts non pas une simple cité satellite mais un exemple pour les générations futures.

Béatrice Deslarzes

Conseillère municipale les Verts à Veyrier.

www.bea-music.com 

 

18:00 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

08/11/2014

Confusion grave

La TDG annonce à deux reprises (le 4 nov. et le 7 nov 2014) l'installation de la Fédération mondiale des associations pour le droit de mourir à Genève début 2015.

L'arrivée de cette ONG ne suscite aucune opposition du président du Conseil d'Etat François Longchamp et réjouit bien entendu EXIT Suisse Romande.. Dans le dernier article parlant de ce sujet je tiens à relever une confusion importante qui est d'ailleurs fréquente parmi les journalistes mais aussi  la population entre les termes de l'assistance au suicide et l'euthanasie.

L'euthanasie active directe en Suisse est assimilable à un meurtre même si elle est pratiquée à la demande de la personne (Article 114 du Code Pénal Suisse).Le geste est fait par un tiers (médecin ou autre).

L'assistance au suicide selon l'article 115 du Code Pénal Suisse n'est pas punissable lorsqu'elle intervient sans mobile égoïste. La personne qui souhaite mourir accomplit elle-même le geste (absorption de la potion mortelle)qui entraîne la mort.

Il y a donc une très grosse différence entre ces 2 termes  surtout qu'en Suisse l'euthanasie est condamnable tandis que le suicide assisté pratiqué par les associations EXIT est légale dans notre pays.Le fait que la personne fasse le geste elle-même est essentiel.

Béatrice Deslarzes

Médecin Conseil d'EXIT Suisse Romande.

www.bea-music.com

 

 

 

14:41 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

04/11/2014

Le secret médical est roi

Par deux fois la TDG de hier lundi 3 novembre et d' aujourd'hui soulève le problème de la suppression du secret médical en prison. Comme le dit bien l'article essentiel de hier, Mauro Poggia en accord avec Pierre Maudet ont revu leur proposition de loi en essayant d'adoucir un peu leur sanctions.

J'espère que cette dernière mouture ne sera pas non plus acceptée par le corps médical soutenu d'ailleurs par le milieu juridique car Pierre Maudet n'est pas prêt à faire des concessions à son "tout sécuritaire" même si les arguments contre sont évidents.

Pour moi, ancien médecin consultant à Champ D'Ollon, l'essentiel doit être la confiance du prisonnier qui doit pouvoir dire librement à son médecin tout ce qu'il pense en dehors de toute contrainte. C'est comme cela et uniquement ainsi que l'on peut avoir des renseignements qui peuvent être utiles à la justice.

Je ne comprends pas du tout Mauro Poggia qui a toujours défendu les assurés et qui donne là une ouverture pour supprimer totalement le secret médical ce que les assurances maladie attendent impatiemment. C'est un pas vers cette dérive.

La médecine carcérale n'est pas facile. Elle demande beaucoup de doigté et de tolérance pour pouvoir faire son travail avec efficacité. Ne lui compliquons pas la tâche avec des mesures inutiles qui risquent de briser un équilibre déjà fragile.

Béatrice Deslarzes

Ancien médecin consultant à Champ D'Ollon

www.bea-music.com 

16:00 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | |

21/10/2014

Intolérance

Pourtant le pape François a fait tout son possible pour essayer de faire avancer les idées de l'église catholique et la sortir de son encroutement chronique.

Il s'est heurté à un synode plus conservateur et fanatique que jamais. C'est décidé les homosexuels et les divorcés remariés ne pourront pas revenir au bercail et resteront des moutons noirs rejetés par l'église catholique.Ils ne pourront toujours pas recevoir le corps du Christ puisqu'ils sont dans le péché.Le synode leur a jeté la pierre comme à des pestiférés, dont je fais partie puisque je suis divorcée et remariée.

De toutes façons je n'ai pas grande envie de rejoindre le troupeau puisqu'il  vit dans l'hypocrisie depuis des millénaires car le mot pédophilie a toujours été soigneusement caché et même protégé dans certains cas.

Nous les divorcés remariés et les homosexuels sont donc pires que les pédophiles et pourtant ce sont eux qui devraient être montrés du doigt pour tout le mal qu'ils font en particulier dans les rangs de l'église.

Béatrice Deslarzes

Excommuniée

www.bea-music.com

 

18:13 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

16/10/2014

Secret médical derrière les barreaux

Le Courrier du médecin vaudois(SVM) et Le Courrier reprennent en coeur ce thème et développent vraiment en détails les raisons pour lesquelles il ne faut pas toucher à ce secret en particulier en milieu pénitentiaire.

Ces différents articles m'ont rappelé mon travail de médecin consultant à Champ D'Ollon et combien il est important d'avoir avec le détenu un rapport de confiance qui permet une bonne efficacité du traitement et surtout laisse une grande liberté au prisonnier pour nous faire certaines confidences qui peuvent être nécessaires et utiles pour la justice.

La consultation en milieu carcéral est particulière. On ne doit pas transformer le médecin en policier. Il ne faut pas mélanger les rôles entre la médecine et la justice car chaque partenaire doit connaître ses attributions et collaborer pour le bien du patient.

Le secret médical doit rester intangible, la confiance étant une composante essentielle de la relation thérapeutique entre un médecin et son patient. Derrière les barreaux elle est un élément incontournable et essentiel.

Béatrice Deslarzes

Ancien médecin consultant à Champ D'Ollon.

www.bea-music.com

 

11:40 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

14/10/2014

Contagieux

De nombreux articles dans la TDG et surtout le Courrier sur les disputes plus ou moins honteuses au sein du CM de Veyrier dont la dernière séance plénière  fut pour le moins houleuse et décevante. Tout le monde est affecté par cette situation pour laquelle  on espère trouver un dénouement acceptable dés que possible.

Ce que je trouve terrible c'est que cette ambiance totalement négative se répète au niveau du Grand Conseil avec l'affaire de l'esclandre Stauffer qui pour finir ne sera pas "puni".

Pourvu que par contagion cette facette politique peu reluisante ne se répande comme une traînée de poudre dans tout le canton!

Nous les élus nous ne devrions pas nous permettre de donner une telle image et nous rappeler que nous sommes tous ensemble au service de ceux qui nous ont fait confiance en nous élisant.

Béatrice Deslarzes

Médecin et Conseillère municipale à Veyrier

www.bea-music.com

 

 

17:45 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

28/09/2014

Les rats peuvent danser

Les rats vont pouvoir s'en donner à coeur joie maintenant que le danger de la Caisse Publique est passé!

Les assureurs maladie vont donner libre cours à leur appétit :

continuer à chasser les bons risques sans aucune retenue, augmenter les primes plus que nécessaire, se payer encore plus de publicité avec notre argent, entretenir leurs "représentants" au sein du parlement, gâter leur actionnaires comme il se doit, faire payer les médicaments aux assurés avant d'accepter (ou non) leur remboursement et surtout limiter le libre choix du médecin en décidant lesquels vont être rémunérés par eux.

En votant Non à la Caisse Publique on leur a ouvert largement la porte à tous les excès!

Béatrice Deslarzes

Médecin et Conseillère municipale verte à Veyrier.

www.bea-music.com

19:36 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

18/09/2014

Trahison fédérale

Déjà l'autre soir à la TV j'ai pu voir Alain Berset le socialiste donner ses arguments (enfin ceux du Conseil Fédéral (?)) contre la Caisse Publique. Il a réitéré son discours aujourd'hui à midi sans aucune gêne ; on aurait vraiment pu s'imaginer qu'il y croyait.

Comment peut-on à la fois être socialiste et démolir une initiative lancée par son propre parti avec tant de conviction? Bien entendu ce sont les arguments du Conseil Fédéral et il faut rester collégial mais tout de même j'ai vraiment de la peine à supporter cette attitude.

Je sais bien que nos conseillers fédéraux sont de vrais politiciens donc qu'ils savent bien utiliser toutes les ficelles de la politique puisque cela fait des années qu'il les pratiquent  mais tout de même il y a des limites qu'il ne faudrait pas franchir. Quel exemple et quelle image pour nos jeunes qui voudraient s'engager en politique et même pour toute la jeunesse de notre pays.

En l'écoutant je n'ai pas pu m'empêcher de ressentir comme un goût amer de trahison même si cette forme d'hypocrisie fait partie intégrale de la politique qui n'est souvent rien d'autre qu'un goût démesuré du pouvoir.

Il faut en connaître des trucs pour arriver jusqu'au Conseil Fédéral et Alain Berset n'a fait que mettre en pratique ce qu'il a appris.

Béatrice Deslarzes

Médecin et conseillère municipale à Veyrier (sic)

P.S. Ce qui ne doit pas vous empêcher de voter OUI le 28 septembre.

www.bea-music.com

 

18:02 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |

13/09/2014

Poudre aux yeux

"Le Parlement serre la vis aux caisses maladie" titre la TDG du jeûne genevois.

 Pourquoi en quelques heures le parlement accepte une soit disant loi sur la surveillance des assureurs? Tout à coup quelle mouche pique nos élus qui "au pas de charge" acceptent une multitude d'articles (59) qui pourraient  solutionner le problème de la LAMAL comme par un coup de baguette magique?

Une chose est certaine c'est que nos parlementaires reconnaissent que rien de fonctionne avec le système actuel puisqu'il faut un tel nombre d'articles pour régler ce problème. Et tout cela à quelques jours de la votation sur la Caisse Publique!

Un dicton dit très justement que "Les belles promesses rendent les fous joyeux". Serions-nous assez fous pour croire en cette décision? Serions -nous même assez nigauds pour croire en une telle manoeuvre de nos politiciens qui sont nombreux à être dans les conseils d'administration des caisses et qui, si la votation du 28 septembre apportait un OUI à la Caisse Publique, perdraient une partie de revenus non négligeables?

Attention à ce grand coup de bluff qui a pour but de nous jeter de la poudre aux yeux pour nous empêcher de voir clair et pour atténuer les arguments très efficaces et réalistes des partisans de cette initiative.

 Ne nous laissons pas impressionner ni surtout influencer par cette manoeuvre qui n'est que politique et soyons tous solidaires pour dire OUI le 28 septembre prochain.

Béatrice Deslarzes

Médecin et conseillère municipale à Veyrier

www.bea-music.com 

12:49 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

05/09/2014

Enfin ....

Enfin un peu de souplesse voir d'humanité dans la décision de notre procureur général Olivier Jornod qui décide de ne plus faire du tout carcéral comme il l'a fait pendant 2 ans!

Un bon point c'est qu'il reconnaît avoir emprisonné sans restriction par rapport à la Loi sur les étrangers (LEtr). Il ne sait pas trop ce qu'il adviendra de ces personnes qui ne sont pas emprisonnées mais cela "ne met pas en péril son action"extrêmement totalitaire à mon avis.

Sa décision n'est pas très compréhensible même en lisant attentivement ses propos dans le TDG d'aujourd'hui.

Je me demande quelle raison ou quelle pression politiques ont pu l'influencer de cette manière?

Puisqu'il demande plus de prisons c'est, à mon humble avis, qu'il n'a pas l'intention de changer fondamentalement sa politique d'incarcération.

Olivier Jornod est un véritable homme du tout sécuritaire quitte à enfermer des personnes pour des délits mineurs et surcharger ainsi ChampD'Ollon en entassant les détenus comme des bestiaux. Ce qui par ailleurs a été condamné par le Tribunal Fédéral (TF).

Il y a certainement d'autres moyens voir des sanctions différentes pour contrôler la sécurité à Genève.

C'est à lui et à ceux qui l'entourent de les trouver pour permettre à ceux qui ont commis des "fautes" de rester dignes. 

Béatrice Deslarzes

Ancien médecin consultant à Champ D'Ollon.

www.bea-music.com

 

 

16:58 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

04/09/2014

Bêtement perdu...

Je n'ai vraiment pas eu le courage de regarder jusqu'au bout le match entre Stan Wawrinka et Kel Nishikori non seulement à cause de l'horaire mais surtout de voir,déjà au début, les nombreuses fautes commises par Stan en direct, ce n'était pas très beau à voir.

Déjà dans le 2em set ce fut de nombreux cadeaux de Stan à son adversaire avec un nombre incalculable de fautes directes.Je suis sûre que ces cadeaux ont du continuer car j'ai toujours pensé que Stan n'était pas assez constant dans son jeu et qu'il faisait preuve d'une grande irrégularité. Par moments il joue comme un dieu et tout à coup il flanche comme si le "jus" lui manquait.

Parfois on peut le voir s'agiter inutilement, se révolter contre lui-même et perdre ainsi de son efficacité.

J'ai la nette impression qu'il devrait travailler surtout son "mental"  car il possède la technique d'un gagneur mais ce défaut lui donne un certaine fragilité qu'il ne peut pas toujours combattre.

J'ai l'impression qu'il a presque "donné" ce match à Nishikori sans toutefois enlever à ce dernier le mérite de sa victoire.

Béatrice Deslarzes

www.bea-music.com

12:29 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |