Politique

  • Simplement scandaleux

    Sous prétexte de parler de l'Europe les médias et en particulier la SSR font une pub ouverte et répétitive pour Bernard Henri Levy qui fait un petit tour de Romandie pour présenter son "spectacle" qui serait une promotion pour défendre l'idée même d'un Europe idéale. Derrière ce prétexte il s'agit avant tout de faire honteusement une pub pour son auteur à grands coups de marketing pour ce personnage ambitieux et recherchant les honneurs à n'importe quel prix.

    Non seulement il passe à la radio mais le soir même il est, au début de l'émission "Infra Rouge"il est   tout seul à occuper l'antenne et à vendre son "spectacle" auquel il fait sans arrêt référence.

    Une question me taraude....Pourquoi une telle place laissé à ce personnage imbu de lui-même et qui est tellement sûr de posséder la vérité?  Pourquoi un tel matraquage médiatique pour ce gourou potentiel qui décide de se passionner pour l'Europe?-Pourquoi tout ce tintamarre?

    Une chose est certaine c'est que je n'irai pas voir ce guignol qui baratine et qui recherche avant tout la reconnaissance des autres en essayant de les dominer  pour tenter de sauver à lui tout seul une Europe qui va à la dérive.

     

    Béatrice Deslarzes

     

  • Ras le bol.....

    Un seul homme qui sème la zizanie à Genève et qui contamine les autres cantons jusqu'au Conseil Fédéral.....Pour qui se prend-t-il en se croyant irremplaçable et en s'accrochant au pouvoir malgré les fautes graves qu'il a commises? Comment peut-il être aussi têtu et ne pas se rendre compte qu'il y a un monde entre la responsabilité politique et le côté juridique de cette affaire? Il a failli et il doit payer car la confiance est rompue. Soit disant il aurait gagné lors de la séance du fameux mardi mais il faut aussi voir le nombre pratiquement égal qui a voté pour qu'il démissionne pour le bien de toute la classe politique. Comment peut-on affirmer travailler pour le bien de son parti en détruisant presque tout sur son passage et surtout en provoquant une sorte de panique au sein de son parti le PLR? A quoi pense-t-il en se permettant tout et n'importe quoi envahissant ainsi les médias par le culte de sa personnalité?

    Bref en un mot Ras de Bol de Maudet qui accapare une grande partie de notre temps avec des problèmes insolubles?Et tout cela à cause de son  orgueil démesuré et irraisonnable qui l'écrase et l'empêche de se voir avec un peu plus d'humilité en commençant  à faire son deuil de la politique.

     

    Béatrice Deslarzes

  • Une concurrence un peu déloyale...

    Le moratoire pour l'ouverture de nouveaux cabinets médicaux sévit toujours au prés des jeunes médecins en fin de formation en milieu hospitalier et qui désirent s'installer. Il paraît que nous sommes trop nombreux en particulier en milieu urbain. Peut-être mais alors pourquoi existe-t-il 2 poids 2 mesures pour la majorité de confrères qui ont fait toute leur carrière en milieu hospitalier qui on atteint le plus souvent le grade de professeur?

    Regardez bien la liste de nouveaux médecins spécialistes qui viennent de poser  leur plaques dans les principales cliniques privées de Genève en particulier la clinique Générale Beaulieu ou les Grangettes.

    Une vraie épidémie qui atteint ces Messieurs qui ne peuvent pas arrêter leur carrière et qui vont redorer le blason de ces 2 cliniques. Tous ces anciens pontes de la médecine vont surtout ramener pas mal d'argent dans les caisses de ces cliniques.

     Cette nouvelle catégorie de médecins va attirer de nombreux patients par leur aura et faire de l'ombre non seulement aux jeunes médecins mais à tous les médecins installés en ville.

    C'est une bien triste constatation que cette concurrence pour le moins déloyale de "vieux médecins" qui prennent la place de leur jeunes confrères au lieu de les encourager à prendre la relève.

    Il y a pourtant tant de choses utiles à faire en dehors de la médecine d'autant plus que ces Messieurs ne sont pas à plaindre avec leur confortable retraite.

    Le pouvoir médical est une sorte de drogue dont certains ne peuvent plus se passer.

     Béatrice Deslarzes

    Médecin et présidente de la Fondation Bea pour Jeunes Artistes 

     

     

     

  • Joyeux Noël de la CSS

     

    Un geste vraiment mal placé de mon assurance maladie la CSS qui envoie 2 jours avant Noël la prime d’assurance pour trois mois à payer jusqu'au 31 décembre 2018 j'ai bien dit le 31 décembre 2018 : ce n'est rien d'autre qu'une nouvelle délicatesse de la part d'une assurance maladie qui doit déstabiliser bien des budgets et cela juste quelques jours avant les Fêtes de fin d'année, un geste pour le moins inélégant : un vrai cadeau empoisonné.

    Je pense que toutes ces primes de dernière minute qui couvrent les trois premiers mois de 2019 doivent servir à payer les étrennes des conseillers administratifs qui sont tous dans le besoin!

    J'avais vraiment très envie de signaler ce fait qui doit nous encourager à lutter de plus en plus contre le pouvoir grandissant des assureurs maladie qui n'ont plus aucun égard ni aucun respect pour les assurés que nous sommes tous.

    J'espère que Noël vous apportera d'autres cadeaux un peu plus gratifiants et agréables.

    Béatrice Deslarzes

  • Paradoxe

    Sur les réseaux sociaux en particulier sur Facebook les critiques face au manque de transparence des caisses maladie et autres fusent un peu partout. Une critique acerbe les accuse de tous les maux et dénonce la prise en otage qu'elles exercent sur nous.

    Aujourd'hui lors de la votation  sur la surveillance des assurés récolte un oui sans discussion et le peuple suisse plébiscite totalement cette loi. Un résultat  incompréhensible et aberrant voir complétement paradoxal.

    Par ce vote le peuple se trompe complétement de cible et s’adjuge un splendide autogoal. Il donne les pleins pouvoirs aux assurances qui en ont déjà beaucoup trop. Les assurés semblent croire qu'en laissant des détectives (souvent incompétents)  la possibilité de débusquer des fraudeurs ce qui fera faire des économies qui vont retentir sur leur primes qui baisseront à l'avenir. Une illusion car le système mis en place engendrera beaucoup de frais et surtout va accroître encore davantage la liberté des assureurs qui se retrouvent avec une arme de plus contre les assurés que nous sommes.

    C'est il me semblait un raisonnement qui me paraissait adopté par les internautes dans leur propos précédents la votation mais la majorité a tourné  sa veste en oubliant le danger que représente ce changement de cap pour le respect de notre sphère privée.

     

    Béatrice Deslarzes

     

  • Un pas en arrière

    Dans le  Bulletin des Médecins Suisses(BMS) un message très étonnant et pour le moins ambigu  du président de l'Académie Suisse des Sciences Médicales (ASSM) qui répond à la décision de la Fédération des Médecins Suisses (FMH) qui vient de refuser les nouvelles directives de l'ASSM "Attitude face à la fin de vie et à la mort" en particulier le chapitre concernant l'assistance au suicide.

    Au lieu d'affirmer le bien fondé des nouvelles directives qui ont été acceptées et publiées après une étude approfondie de plus de 3 ans il ouvre une grande porte à un éventuel changement  dans la direction du refus de la FMH. Il cite même un point soulevé par cette dernière "la souffrance subjectivement ressentie comme insupportable" qui ne figure pas dans la version de l'ASSM qui se contente de parler"d'une souffrance insupportable" sans faire allusion au côté subjectif de cette souffrance qui est soulevé par les opposants de la FMH.

    Ce billet en pleine page du BMS me paraît extrêmement léger et contreproductif pour la véracité des nouvelles directives et tous ceux qui ont travaillé pour qu'elles correspondent à une évolution inévitable vers plus de reconnaissance de l'autodétermination du patient dans toutes décisions médicales et également en fin de vie.

    C'est à la FMH de se remettre en question et de faire un pas en avant.

    Le pouvoir médical a décidément la peau dure!

    Dr. Béatrice Deslarzes

     

     

     

  • Flicaillerie

    Le 25 novembre nous allons pouvoir nous protéger de la surveillance des assureurs qui dépassent les bornes. J'ai bien dit des assureurs car ce sont eux qui cherchent à prendre encore plus de pouvoir sur nous les assurés en se permettant une intrusion inadmissible dans nos activités et même nos vies. Méfions nous de ces détectives qui vont nous poursuivre jusque dans notre intimité alors que la majorité d'entre eux ne sont même pas assermentés.

    Puisque nous avons la parole en votant ne nous laissons pas mener par le bout du nez et refusons tous en bloc cette loi intrusive qui va enfreindre nos libertés.Ne suivons pas l'avis mensonger du Conseil Fédéral qui nous promet monts et merveilles si nous acceptons cette loi le 25 novembre.

    Une bonne et nouvelle idée:  faire une loi pour surveiller les assurances pour qu'elles aient enfin une certaine transparence qui leur fait défaut. On pourrait enfin savoir ce qui mijote dans leur caisse et connaître  avec plus de précision où va notre argent et ce qu'elles font avec  nos primes.

    Surveillance des assurés votons tous un NON clair et net pour sauvegarder encore un brin de liberté pour   protéger notre sphère privée.

    Béatrice Deslarzes

     

     

     

     

     

     

  • La grosse tête

    La TDG titre aujourd'hui  mercredi 7 novembre 2018 "Pourquoi les élus peinent à se fixer des limites". C'est comme une épidémie qui sévit chez nos politiciens. Depuis "l'affaire Maudet"c'est une véritable escalade que l'on découvre jour après jour. Un manque total d’honnêteté qui s'empare de ces messieurs-dames qui puisent tour à tour dans les deniers publiques.

    Et comble de tout si l'on se met à creuser encore un peu plus on découvrira certainement d'autre pépites qui vont se rajouter à la liste déjà assez longue de ces profiteurs car la politique ne rime souvent pas avec intégrité.

    C'est en tous cas l'exemple que nous montrent les différentes affaires qui mettent en lumière ces activités malhonnêtes. 

    On est souvent pas loin d'une certaine corruption que l'on critique fortement dans certains pays lointains.

    Tous pourris ....car la gloire qui fait partie d'une certaine fausse élite leur monte à la tête et leur  donne le droit de faire n'importe quoi avec n’importe qui et n'importe comment.

    Un brin de modestie leur ferait du bien et les empêcherait d'avoir trop souvent la grosse tête en se comportant comme des voleurs de bas étage.

     

    Béatrice Deslarzes

  • Désaccord FMH et ASSM

    C'est ce que vient de faire la Chambre médicale de la Fédération des médecins Suisses (FMH) en refusant d'accepter les nouvelles directives "Attitude face à la fin de vie et de la mort" de l'Académie Suisse des Sciences Médicales (ASSM)

    Lors de la mise en consultation de ces directives avant leur publication en juin 2018, 75% des personnes et institutions consultées ont accepté ces nouvelles directives en particulier celles concernant l’assistance au suicide.

    C'est donc une poignée de confrères  terriblement conservateurs qui a décidé de ne pas inscrire ces nouvelles directives dans le code de déontologie de la FMH malgré l'avis de la population et l'approbation de la majorité des institutions consultées. C'est la première fois que cela se produit et personne ne connait encore les conséquences de ce désaccord

    La pierre d’achoppement est donc avant tout ce critère de "souffrance insupportable" qui serait beaucoup trop subjectif pour les opposants alors que celui de "fin de vie éminente" leur paraît plus objectif.

    Qui d'autre que le patient peut définir l'exacte raison de sa demande? C'est avant tout lui que cela concerne. Comment et pourquoi ne pas respecter avant tout que celui qui demande l’assistance au suicide soit le plus compètent à exprimer sa volonté tout en respectant les garde-fous mis en place par l'ASSM?

    Tout au long de notre vie nous sommes appelés à prendre des décisions  plus ou moins importantes pourquoi ne serions nous pas capables de décider de notre mort et devrions-nous laisser ce choix à la soit disant objectivité du corps médical alors qu'il s'agit en fait du pouvoir paternaliste de certains confrères?

    Notre autodétermination doit être respectée et doit rester le critère essentiel dans tout ce qui concerne les décisions médicales même en fin de vie.

    Béatrice Deslarzes

  • Une bonne fondue à Abu Dhabi

    Une véritable hécatombe parmi nos politiciens qui se laissent séduire par le charme oriental de cette région arabe qu'est Abu Dhabi. Après la folie de Pierre Maudet qui risque sa peau pour les beaux yeux de cette région  voici que Barrazone succombe aussi aux sirènes de ce paradis féériques mais dangereux.

    A quand le 3em homme (ou femme) qui va leur emboiter le pas en se laissant appâter par le luxe enjôleur  de ce pays lointain en oubliant leur devoir de politique élu par le peuple et en frôlant les règles d'un jeu de hasard pourtant assez éloigné de la veille coutume suisse bien routinière.

    De toutes façons si l'on commence à creuser un peu (trop) on va certainement découvrir rapidement les différentes casseroles que ces messieurs dames trainent inexorablement derrière eux.Le propre en ordre ne fait souvent pas partie du curriculum d'un  politicien qui reste au vue de sa position tenté par des petits dérapages plus ou moins gênants.

    Abu Dhabi semble si accueillant et plein de séduction que pour la sortie annuelle du Conseil D’État tout ce beau monde pourrait se retrouver autour d'une bonne fondue conviviale avec leurs hôtes ....Il faut bien promouvoir la culture Suisse.

     

    Béatrice Deslarzes

     

     

  • Smarter medicine

    Drôle de titre qui va en étonner plus d'un d'entre vous. Et pourtant ce nom qui peut paraître barbare cache une prise de conscience intéressante et intelligente concernant les coûts de la Santé.

    Nous sommes donc en terrain connu la Santé et l'explosion financière qui concerne chacun de nous avec ses primes qui grimpent et deviennent insupportables pour les nombreux assurés que nous sommes.

    L'association smarter medicine a lancé une campagne qui vise à mieux faire comprendre au grand public le thème de la surmédicalisation et des soins inappropriés.

    Le secteur de la santé et surtout de la médecine explose et les "progrès" réalisés ne sont plus gérables. On multiplie à tord et à travers les examens et leur consommation effrénée. Chaque médecin et chaque patient veut le maximum et plus rien n’arrête cette escalade sans fin qui multiplie à l'infini les examens de laboratoire et les gestes médicaux.

    Et c'est en grande partie cette course folle que cherche  à freiner smarter medicine.

    Une collaboration étroite entre le patient et le corps médical est programmée afin d'assurer le meilleur choix concernant les actes médicaux appropriés et la guerre est déclarée pour tous ceux qui sont considérés comme inutiles ou superflus.

    Smarter medicinee dénonce aussi le gaspillage des ressources dans le secteur de la santé,

    C'est une vision globale et nouvelle qui met en avant la responsabilité de chacun et qui pourrait bien révolutionner notre médecine dans une perspective efficace  concernant un aspect souvent ignoré (volontairement ou non)par tous les acteurs de la santé.

     

    Béatrice Deslarzes

     

  • Réalité ou fiction?

    Presque un rêve qui se réalise : Alain Berset notre cher président de la Confédération vient d'annoncer une hausse des primes qui frise l’irréalité et qui est presque une baisse tellement elle ressemble à de  la fiction. Seulement 1,2 en moyenne de hausse des primes maladie et ceci bien entendu grâce aux différentes mesures qu'il a prises pour atteindre ce résultat mirobolant.

    Tout le monde se réjouit déjà et chacun s'imagine avoir gagné la partie. Plus besoin de se serrer la ceinture pour pouvoir payer son assurance maladie.....La vie va être plus belle et tout le monde est pleinement satisfait.

    Mais attention les assureurs sont malins et surtout ne font rien gratuitement et sans penser avant tout à leur profit.Donc méfions nous car ils ont plus d'un tour dans leur sac et ils nous réservent certainement d'autres surprises plutôt mauvaises celles là car ce n'est pas pour nos beaux yeux qu'elles seraient prêtes à perdre tous les avantages quelles ont acquis sur nous les assurés.

    De toutes façons nous sommes pris en otages et nous restons pieds et poings liés suspendus à leur décisions intéressées et qui vont toujours dans le même sens c'est à dire dans le leur.Elles sont toutes là pour nous servir avec leur regard faussement paternaliste.

    Restons vigilants et surtout solidaires pour pouvoir leur faire face et dénoncer leur pratique douteuse car elles ne font rien sans nous exploiter dans la plus totale opacité.

     

    Béatrice Deslarzes

     

     

     

  • Victime ou bourreau

    Voilà l'escalade se poursuit et on dépouille Pierre Maudet de nombreuses prérogatives qui faisaient de lui un homme respectable et respecté.

    Mais est-ce que toute la vérité est vraiment ressortie du fait que ce personnage souvent adulé ait pu mentir à plusieurs reprises ce qui semble scandaliser tous les partis politiques mais également de nombreux admirateurs déçus. On insiste beaucoup sur le fait que dans sa position de président du Conseil d’État il devait vraiment donner l'exemple d'une grande intégrité.

    Mais pourquoi cet homme exemplaire fait tout à coup un revirement total et inadmissible comme si il voulait se saboter lui-même.Comme si il était en train de se sacrifier pour défendre une  tout autre cause et même peut-être pour couvrir un fait beaucoup plus grave que ce mensonge.

    Pour l'instant c'est le rôle de" bourreau" qu'il doit endosser mais peut-être qu'en fait c'est une" victime" de toute autre machination. Une machination économique venant d'un omerta haut placé qui veut cacher une transaction économique au plus haut niveau et dont pratiquement tout le monde est au courant en tous cas dans les plus hautes instances politiques.

    Une accusation grave et osée que ce blog qui soulève un autre aspect bien plus grave que les mensonges d'un homme d'état qui connait la vérité mais va peut-être jusqu’au sacrifice de sa carrière pour la cacher.

    Une théorie qui semble se profiler en Suisse Allemande qui soulève du donnant donnant entre une affaire immobilière entre Genève et les Emirats.

    Chercher le profit et l'intérêt et l'on trouvera le solution à tout ce tintamarre qui fait beaucoup de bruit pour cacher les vrais enjeux de cette affaire.

    Béatrice Deslarzes

     

     

  • Pourquoi ce cadeau?

    Plein les journaux de l'affaire Maudet  et même hier soir une émission Infra Rouge. Les journalistes et les personnes présentent au débat se posent presque toujours la même question :Pourquoi Maudet a-t-il menti ? Qu'a-t-il a cacher? Quel est le but ou l'intention de son revirement en reconnaissant les faits?

    Toutes les questions restent figées sur ce personnage adulé par les uns et rejeté par les autres même si tout le monde reconnaît qu'il a commis une faute très grave  en s'emberlificotant dans des explications plus ou moins fumeuses.

    Si ce personnage orgueilleux à l'extrême s'est permis de cacher toute la vérité (et qu'il continue) c'est qu'il a  une raison pour le faire et c'est là que ce trouve le nœud du problème.

    La seule façon de trouver la vrai vérité c'est de se demander une fois pour toute Pourquoi le Cheik a fait ce cadeau?Question que tout le monde semble vouloir cacher et que personne n'aborde vraiment.

    Un cadeau ne se fait pas  ou rarement pour rien. La question essentiel c'est de savoir quel avantage tire cet émir? quel avantage a-t-il obtenu ou voulait-il obtenir de Pierre Maudet?

    C'est là qu'il faut chercher la véritable raison qui a fait ce terrible mensonge de ce politicien connu et respecté par beaucoup de monde.

    Chercher le bénéfice que pouvait en tirer les donneurs arabes de ce cadeau en * brisant  l'omerta" qui entoure toute cette affaire.

    Béatrice Deslarzes 

     

  • Victoire

    Belle décision ce matin même du Grand Conseil qui fait un pas en avant pour maintenir le secret médical pour les détenus dangereux et qui annule la décision du Conseil D’État qui avait voté pour la suppression de ce secret.

    C'était un pas dangereux pour le secret médical en général car une escalade pouvait se produire dans d'autres domaines en particulier concernant le pouvoir des caisses maladie qui voudraient bien que cela se fasse.

    Le maintien de ce secret surtout en prison est un gage pour créer la confiance du prisonnier envers le médecin.Le détenu n'aura ainsi pas de retenue pour s'exprimer librement sans cette épée de Damoclès qui pouvait engendrer une grande méfiance par rapport à toute la vérité.

    C'est au médecin de juger si il y a un danger réel qu'il faut dévoiler aux autorités juridiques et non pas le contraire c'est à dire être sous la contrainte de ces dernières.

    Merci au Grand Conseil d'avoir été à l'écoute de l'avis de mes confrères qui sont certainement les mieux placés quant à la relation médecin/patient qui est capitale et essentielle.

    Pendant les 20 ans de consultation comme médecin consultant à la prison de Champ d'Ollon j'ai pu constater l'importance de la relation de confiance avec les détenus ce qui a aussi une grande influence sur la réussite thérapeutique.

    Béatrice Deslarzes

    Ancienne médecin consultant  à Champ d'Ollon

     

  • Un pansement sur une jambe de bois

    Quelle bonne nouvelle...Tout le monde il est content car dans le canton de Vaud on va accorder plus de subsides à plus de familles et la prime va ainsi diminuer et plafonner à pratiquement 10 % du revenu pour de nombreuses familles.

    C'est comme un cadeau de la part des politiques et les autres cantons devraient en prendre de la graine tellement ce geste est généreux.

    Oui mais il y a un mais....en payant des subsides pour l'assurance maladie à plus de monde on engraisse de plus en plus les assureurs car en réalité ce sont eux que l’État paye donc nous tous. C'est donc l'argent du contribuable qui va indirectement grossir les avoirs des caisses maladie qui elles ne font aucun effort pour aider les plus démunis.Les primes peuvent continuer de grimper puisque l’État assure leur paiement.

    C'est un véritable emplâtre sur une jambe de bois car la LAMAL est malade très malade dans son fonctionnement global et ce n'est pas la solution des subsides qui va panser ses nombreuses plaies béantes que personne ne veut réellement guérir car ce n'est pas politiquement correct et surtout pas tellement électoraliste

    Béatrice Deslarzes. 

     

     

  • La malbouffe c'est bon pour la santé....

    Après son tube "Rire c'est bon pour la santé" Schneider-Amman prépare un nouveau morceau qu'il espère aussi bon que le précédent .C'est un hymne à la malbouffe qu'il apprécie tout particulièrement. Il commence à faire une campagne virulente contre les initiatives agricoles du 23 septembre. C'est un véritable acharnement sans beaucoup  de réflexion comme d'habitude.

    Les paysans peuvent être au bord du gouffre rien ne le fera flancher et sa férocité n'a d'égal que son abus de pouvoir. Il se croit indélogeable de son poste et s’accroche désespérément au rôle de conseiller fédéral malgré son inefficacité.  

    Heureusement le peuple va trancher et j'espère pour un OUI massif lors de ces 2 votations.

    Alors 'il devra rire jaune même si ce n'est pas vraiment bon pour sa santé mais ce sera bien meilleur pour la nôtre

    Béatrice Deslarzes.

     

  • Un précédent important

    Enfin c'est le moment d'accuser et de faire payer cette firme monstrueuse agrochimique du nom de Monsanto!

    Cette firme qui pollue l'environnement et nous aussi avec ce produit que l'on sait dangereux le glyphosate vient d'être condamnée à verser une somme importante à un agriculteur américain.

    Le Roundup ce désherbant miracle très controversé dans le monde entier est tenu pour responsable du cancer dont souffre cet homme. C'est enfin un retour de manivelle pour Monsanto qui n'arrête pas de claironner qu'il n'y a aucun danger à l'utiliser en brandissant des études truquées faites par des chercheurs à sa solde. 

    En jeu des milliards qui vont directement dans la poche de cette firme au dépend de la santé de nombreux humains.

    Des milliers d'autres procédures sont en cours aux Etats-Unis mais en face d'eux il y a cette puissance financière qui bloque tout jugement en leur défaveur.Mais cet événement va probablement  créer un précédent qui va faire jurisprudence  et peut-être aboutir à ce précédent jamais atteint et qui réjouit tous les adversaires du glyphosate qui se battent depuis des années pour l'interdire enfin dans le monde entier.

    De toutes façons ne nous faisons pas trop d'illusions car Monsanto a des réserves ,surtout financières,pour combattre et écraser ses adversaires.Elle a malheureusement d'autres ressources pour créer d'autres produits peut-être encore plus néfastes qui vont empoisonner notre monde et polluer encore plus car leur seul but c'est de faire de l'argent à n'importe quel prix.

    Que mijote t-elle maintenant qu'elle s'est réfugiée dans les bras de Bayer?

    Béatrice Deslarzes 

  • Incohérence

    C'est la canicule déclarée avec toutes les conséquences que cela entraîne en particulier une grande sécheresse avec une côte d'alerte lancée dans plusieurs cantons par rapport au grand danger d'incendie: interdiction de faire du feu ouvert de toutes sortes même pour un barbecue tellement le risque est élevé. En pleine saison d'été, interdiction absolue de toucher aux allumettes au vue de cette grande sécheresse dangereuse et inhabituelle. Les autorités cantonales demandent un gros effort à la population en essayent de la responsabiliser de nous responsabiliser.

    Et pendant ce temps à la TV chaque soir pendant les pubs on nous rabat les grillétariens de la Migros et les pscht-pscht de la Coop qui font la gloire des feux ouverts en grillant de la viande et des légumes en poussant les consommateurs que nous sommes à désobéir à l'alerte donnée.

    Une aberration qui certes rapporte gros en redevances mais qui contredit totalement la campagne de prévention lancée par les autorités.

    Honte à la direction de la RTS qui permet une telle contradiction alors que comme régie publique elle devrait donner l'exemple et supprimer simplement cette sorte de pub néfaste et incohérente.

     

    Béatrice Deslarzes

  • Un peu toquelettes,

    Tous les soirs à,la fin du téléjournal de 19h30 nous avons droit à la météo en général donnée par les jeunes femmes de la TSR....Une longue sécheresse sévit chez nous (et ailleurs aussi) qui est catastrophique surtout pour les agriculteurs mais aussi pour la nature la preuve l'interdiction de faire des feux dans pratiquement tout les cantons de Suisse Romande. Nous manquons cruellement de pluie c'est vraiment dramatique!

    Mais rien n’intéresse ces dames en particulier Maria Métral qui braille  à tous vents qu'il fera très beau toute la semaine et que nous pouvons être heureux de continuer à vaquer à nos loisirs en plein air car on annonce que quelques petits orages clairsemés sans grande importance.Pas un mot de prévention en ce qui concerne la grande sécheresse mentionnée plus haut. Une fofolle joyeuse et inconsciente!

    La deuxième qui porte un nom qui sonne très aristocratique (je l'ai oublié) un peu le style décontracté de Maria un peu moins fofolle mais tout aussi préoccupée par l'annonce d'un beau temps persistant et joyeux sans aucune allusion à cette terrible sécheresse qui sévit depuis trop longtemps.

    Vient le tour de Nathalie Sbai beaucoup plus modérée et raisonnable.Elle annonce presque à regret le beau temps persistant et intelligemment se permet quelques remarques pertinentes concernant le manque d'eau et le drame que cela engendre partout. Une météo bien nuancée et avec un regard critique et humain.

     Bref heureusement que Nathalie relève un peu le niveau de cette météo lassante et qui en devient imbécile car annoncée par des personnes qui ne s'impliquent pas du tout dans la réalité de ce qui est entrain de devenir un véritable drame mondial.

    Béatrice Deslarzes