22/09/2017

Le coût de la survie

"Combien pour une année de vie de plus?" titre de l'excellente émission de Temps Présent de hier soir  concernant les possibilités de vivre encore plus longtemps mais aussi d'oser survoler la rationalisation des soins qui se pointe à l'horizon.Un coup d’œil bien critique sur le pouvoir de l'industrie pharmaceutique qui fait la pluie et le beau temps concernant le prix des médicaments qui se chiffrent par milliards.

Il faut du courage pour aborder le sujet du vieillissement de la population qui coûte de plus en plus cher et d'oser regarder ce problème en face  et pour lequel il va bien falloir trouver une solution assez rapidement. 

Allusion très nette et positive sur les directives anticipées qui expriment le choix thérapeutique de chacun pour sa fin de vie.

Parler de la fin de vie sans mentionner l'existence de l'association EXIT qui permet à chacun de choisir sa mort selon certains critères bien précis c'est un oubli important car c'est un choix que décident de faire certaines personnes qu'il faut respecter. Est -ce un oubli volontaire ou involontaire ? Mais je tenais à le signaler car c'est une possibilité qui existe depuis des années et qui permet à une certaine tranche de la population d'abréger ses souffrances et de ne pas accepter de vivre à n'importe quel prix.

La médecine doit défendre avant tout la qualité de vie et non pas sa quantité.

Béatrice Deslarzes

Médecin

 

 

 

16:48 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

20/09/2017

Pauvres de nous les assurés

Et voilà c'est fait Le lobby des caisses maladie entre directement du sein du Conseil Fédéral avec la nomination d'Ignazio Cassis avec en plus les idées souvent farfelues de l'UDC avec laquelle ce nouveau conseiller fédéral a fait une sorte de pacte honteux et inadmissible.

Avec cette élection à rebours du bon sens on voit bien que les pistonnages (lobbys)dont il a obtenu les suffrages sont tout puissants et confirment que sans leur soutien on n’accède pas au pouvoir suprême. Il faut en faire des courbettes et même renoncer à sa vraie nationalité pour mériter ce nirvana.

Les 2 autre candidats ne pouvaient pas rivaliser avec un tel calcul pour arriver à n'importe quel prix au sommet.

Nous les médecins et surtout les assurés nous n'aurons plus que les yeux pour pleurer devant la toute puissance du lobby des assurances qui vont faire ce que bon leur semble car leur loup est enfin dans la bergerie. Le comble de tout si Cassis obtient le département de l'intérieur! Alors nous serons mangés à toutes les sauces sauf à celles qui nous conviennent.

N'oublions surtout pas que l'union fait la force et que, solidaires, nous pouvons résister à cet énorme nouveau pouvoir qui risque bien de faire la loi.

Béatrice Deslarzes

Médecin

 

16:26 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

10/09/2017

Pub avec des enfants

Toute une période de tennis avec l'US Open bien retransmise par notre chaîne sportive de RTS deux. Agréable de suivre (si l'on est noctambule!) les matchs sur notre poste de TV même si notre champion national a fini par perdre.

Mais une chose devient impossible à supporter c'est la présence quasi constante d'une assurance concernant pratiquement tous les domaines.A chaque interruption de jeu on doit subir la pub de ce pouvoir incessant qui nous rabat les yeux et les oreilles : voiture, ménage,cybersécurité, prévoyance etc.

Ce que je trouve affligeant ce n'est non seulement cette présence continue de pub que l'on subit mais surtout que cette pub ne se fait qu'avec des enfants. Cette assurance  se sert des plus jeunes dans toute sa publicité en les mettant dans des situations trop souvent de profit. S'accaparer les objets semble n'être que le but de ces enfants qui amassent à n'en plus pouvoir.

Des mauvais exemples qui dénaturent la jeunesse et donnent d'elle une image dégradante.

Honte à Generalli puisqu'il faut la nommer et puisse-t-elle enfin ne plus apparaître sur nos écrans.

Béatrice Deslarzes

www.bea-music.com

 

 

15:51 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

28/08/2017

Bravo à Mauro Poggia

Beaucoup de perplexité et surtout de courage de la part de notre conseiller d’état responsable de la santé lors de son interview dans Forum aujourd'hui lundi 28 Août sur la première de la RSR.

Son analyse sur le fait que Ignazio Cassis vient de déposer son passeport italien est extrêmement pertinente. C'est un geste tout à fait inutile et spectaculaire pour satisfaire l'UDC à des fins purement électoralistes de ce candidat au conseil fédéral.il démontre bien que la double nationalité est souvent bénéfique et que ce parlementaire l'a bien "supporté" pendant des années sans le renier ni en avoir honte. Pour lui c'est un acte purement politique.

Il met également en doute les qualités de Cassis à faire du bon travail collectif au sein de ce même conseil fédéral avec son affiliation avec les lobbys des assurances maladie.

Je suis d’autant plus satisfaite de cet interview qu'il y a à peine 2 jours mon blog sur "ce beau fruit rongé par les vers"soulignait le côté passablement "arriviste" et peu libre que je décrivais concernant ce candidat.

Pourvu que bon nombre de parlementaires aient pu écouter la radio ce soir afin de bien réfléchir avant de voter pour Cassis.

Merci et encore bravo à Mauro Poggia.

Béatrice Deslarzes

P.S. Lien pour mon précédent blog:http://politiquesansmasque.blog.tdg.ch/archive/2017/08/22/un-beau-fruit-ronge-par-les-vers-285804.html 

 

19:10 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

23/08/2017

Salaires honteux

Article intéressant et concluant concernant un tout petit progrès dans le rapport entre les salaires des directeurs les mieux payés en Suisse et une sorte de révolte qui gronde parmi les actionnaires. Selon les graphiques publiés il semble bien que ces rémunérations  excessives ne semblent pas avoir évoluées dans le bon sens malgré la loi Minder qui devait permettre de limiter les salaires des grands pontes de notre pays qui continuent de se chiffrer par millions.

C'est une véritable honte de constater comment jonglent les millions qui tombent dans les poches de ces directeurs en particulier dans la partie dite "variable" qui fluctue dans la même grille de chiffres.

Combien d'années faudrait-il à un travailleur "normal" pour atteindre une telle somme qu'il ne pourra jamais réaliser?Pourquoi tout le monde se tait et accepte cette situation sans la condamner? Que font réellement ces directeurs pour mériter ce profit? Après tout il ne manipule que de l'argent donc un bien matériel sans prendre de risque du point de vue humain.

C'est bien si les actionnaires "défient toujours plus la direction"et décident de mettre au pas ces messieurs millionnaires qui devront bien un jour descendre de leur piédestal pour retrouver des valeurs plus réalistes.

Béatrice Deslarzes

Médecin

 

 

 

 

16:32 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

22/08/2017

Un beau fruit rongé par les vers

Il est beau, intelligent ,plein de qualités appréciées par les parlementaires fédéraux.....bref il a (paraît-il) toutes les chances de devenir Conseiller Fédéral surtout qu'en plus il est tessinois ce qui semble être un atout par rapport aux deux autres candidats. Il pourrait représenter l'enfant prodigue que l'on attend depuis longtemps sous la coupole. Il a beaucoup d'allure, une brillance extérieure irréprochable bref c'est le candidat idéal pour faire partie des septs "sages"qui gouvernent notre pays.

Dans ce tableau parfait il y a pourtant une verrue invisible qui ronge ce beau fruit car il est dominé par une kyrielle de plus ou moins grands lobbys qui l'emprisonnent; à ce demander s'il peut encore être libre d'agir pour le bien public et si il n'est pas déjà pieds et poings liés par ces influences néfastes qui ne sont pas au service de la population(bien au contraire).

Messieurs les parlementaires il faut bien réfléchir avant d'introduire dans les plus hautes instances de notre pays  un homme qui a déjà bien démontré qu'il est au service d’intérêts privés qui n'ont rien à voir avec l’intérêt publique qui est la mission de notre Conseil Fédéral.

Une confrère qui aime mieux prévenir que guérir.

Béatrice Deslarzes

Médecin 

 

15:06 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

15/08/2017

Droit de réponse

Plusieurs réactions au sujet de mon courrier concernant les EMS qui montrait une vision plutôt négative de ces établissements. Malgré ces réactions plutôt positives je reste persuadée que bon nombre de personnes âgées préfèrent  terminer leur jours à domicile plutôt qu'en EMS. Pour ces lecteurs qui ont réagi à ma description pessimiste ce serait un lieu merveilleux dans lequel il fait bon vivre. Image pour le moins exagérée et qui souvent ne correspond  pas trop à une triste réalité. Il faut reconnaître que ma polémique sur les EMS a permis à des lecteurs d'exprimer leur sentiments le plus souvent contraire aux miens. Merci à eux car je crois que le courrier des lecteurs devrait rester un lieu d'échange et de partage surtout si les avis divergent.Merci à ceux qui ont réagit à mes propos en essayant de transformer cet "enfer" en un "paradis"mais avec des arguments qui ne m'ont convaincue que très partiellement.
A chacun de juger.

Béatrice Deslarzes

16:52 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

01/08/2017

Pour ou contre une loi sur l'assistance au suicide

Une grand branlebas agite les médias et nos autorités politiques car une motion a été déposée au Grand Conseil concernant une loi obligeant les institutions publiques en particulier les EMS à accepter au sein de leur établissement l'assistance au suicide à la demande d'une personne qui le désire. Cela sur le modèle de ce qui se fait dans les cantons de Vaud et de Neuchâtel.

A Genève en général l'assistance au suicide est le plus souvent accepté dans les EMS au contraire des établissements hospitaliers publiques qui opposent encore une grande résistance à accepter cette fin de vie.C'est pour cette raison qu'il est important de légiférer pour que le désir de chacun soit respecté jusqu'au bout.

Les adversaires de cette loi prônent les soins palliatifs qui d’après eux peuvent résoudre tous les problèmes de fin de vie. En vérité ce n'est pas du tout le cas car malgré tous les soins prodigués à une personne âgée ou malade la volonté de certain patient reste le départ dans la dignité plutôt que de végéter jusqu'à son dernier souffle.

Cette loi est absolument nécessaire pour conforter chaque personne dans sa décision et le respect de sa volonté. Il ne sera donc plus possible de faire sortir un patient en fin de vie d'un établissement hospitalier pour que l'assistance au suicide puisse avoir lieu par exemple à son domicile comme cela se fait régulièrement actuellement à Genève.

C'est pour cela que se bat EXIT afin que les droits de ses membres soient  enfin respectés.

Dr. Béatrice Deslarzes

Accompagnatrice et médecin conseil d'EXIT

 

16:14 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

26/07/2017

Le lion en cage,

Grand article dans le TDG d'aujourd'hui mercredi 26 juillet 2017 "Franz Weber aura 90 ans jeudi, dans la sérénité".

J'ai ressenti un sentiment de tristesse en parcourant ce papier. Qu'est ce que la sérénité pour cet homme qui s'est battu sans cesse pour sauver la cause de la nature et qui se tait actuellement dans un EMS? Cette soit disant sérénité ressemble pourtant bien à une forme de démence puisqu'il semble avoir perdu la mémoire. De la tristesse car je pense que cet homme brillant méritait mieux qu'une fin de vie silencieuse et plus au moins avachie dans cette sorte d’établissement que l'on appelle EMS et qui à mes yeux représente la pire des fins que l'être humain puisse avoir.

Pourquoi finir ses jours dans un endroit dans lequel on infantilise complétement les individus en attendant leur mort?Je pense que c'est cela l'enfer qui fait peur à beaucoup de personnes âgées qui préfèrent choisir le moment de leur départ pour éviter ce séjour diabolique.

Béatrice Deslarzes

16:12 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

21/06/2017

Hello IQUOS,

Une jolie nom....un petit oiseau très coloré et le tour est joué: c'est le nouveau dada de Philip Morris qui devrait rapporter gros et remplacer l'horrible cigarette qui brûle les poumons de nombreux tabagiques. C'est le nouveau Nirvana que promet ce cigarettier car IKOS ne brule pas mais chauffe seulement. Bien entendu d’après les "études" toujours menées par ce même cigarettier il n'y aurait aucun danger d'utiliser ce nouveau mode de fumer. Philip Morris va même créer au Flon à Lausanne le premier temple de ce mode à la gloire du tabac.

Oui mais voilà que des troubles fêtes viennent brouiller cette belle image. Une équipe de chercheurs de Lausanne vient de publier ( JAMA internal Medecine du 22 mai 2017) un article sur leur étude montrant "un rejet,en particulier via une processus de pyrolyse, de substances aussi nocives que celles émises par la cigarette normale".

Une virulente attaque avec menace juridique de Philip Morris faisant fi de la liberté académique qui doit absolument être garantie aux chercheurs a demandé le retrait de cette étude par une lettre recommandée adressée au doyen de la faculté de biologie et médecine de l'université de Lausanne qui n'a pas du tout l’intention de se laisser faire.

Comment vont réagir les organismes publics de financement pour soutenir cette étude? Vont-ils aider les études nécessaires prolongeant celle-ci ou vont-ils être intimidés et ne pas affronter la puissance financière et politique de Philip Morris? Quel est le poids de la vérité scientifique et de la santé publique face à ce monstre ?

 

Béatrice Deslarzes

Médecin FMH-ORL

 

16:36 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

15/06/2017

Une véritable catastrophe

Suite à mon précédent blog concernant le pouvoir grandissant des caisses maladie une nouvelle catastrophe  guette les médecins mais surtout les patients. Suite au départ surprenant de Didier Burkhalter du Conseil Fédéral Ignazio Cassis serait le favori pour prendre la place vacante.Il a peut-être de nombreux atouts et connaissances dans le domaine politique mais un gros point négatif pour la population concernant son rôle au niveau des assurances maladie. Il est à la tête de Curafutura l'une des faitières du secteur qui groupe 3 des plus grosses caisses en Suisse.

Vive le lobby des assurances qui va entrer au Conseil Fédéral soutenu par celui qui les représente.

Pour le coup que toutes les initiatives pour baisser les primes seront bien vite enterrées et éliminées  par ce candidat tessinois qui va défendre avant tout son propre intérêt.

Il faut absolument éviter cette nomination car c'est introduire le loup dans la bergerie et compliquer encore plus le problème des assurances maladie qui seront encore moins au service des patients.

Béatrice Deslarzes

 

 

14:17 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

14/06/2017

Les assureurs mènent le bal

Une page toute entière dans le TDG d'aujourd'hui mercredi 14 juin pour faire part d'un réaction parfaitement justifiée de plusieurs confrères médecins concernant la révision des tarifs médicaux proposés (voire imposés) par Alain Berset à la solde des assureurs maladie. Ces dernières nous massacrent avec leur primes et maintenant elles veulent en plus faire la loi concernant les tarifs des médecins. Comparer une opération de la cataracte à une coupe chez le coiffeur c'est tout simplement impensable car totalement disproportionné!

Combien d'années de  formation faut-il pour faire une cataracte? Quelle comparaison entre la responsabilité du médecin et celle d'un coiffeur?Ce nouveau dictat des assurances ne fait que nous écraser encore un peu plus dans le non respect de leur rôle au service des patients c'est à dire de nous tous.

Payer de moins en moins pour pouvoir continuer à s'enrichir sur notre dos et suivre une loi qui leur  apporte le maximum de profit.

Ras le bol de cette domination insupportable. Révoltons nous contre elle et unissons nous pour enfin bénéficier d'une assurance maladie au service des patients comme l'est avant tout la médecine.

Béatrice Deslarzes

Médecin et patiente aussi.

 

17:27 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

09/06/2017

Un vrai scandale

La grande messe de Roland Garros bat son plein. De beaux matchs et vive le sport. Mais il y a un mais.....

C'est la présence quasi constante de Generalli l'assurance universelle qui utilise des enfants pour sa pub.Assurance ménage avec des enfants qui cassent tout avec leur raquettes; et surtout assurance automobile toujours avec des enfants dont l'un amasse les petites voitures dans ses bras avec un regard avide et possessif.

Comment peut-on tolérer de telles images qui gâchent totalement l'esprit sportif de ce noble sport qu'est le tennis?

C'est bien vrai que ce tournois est doté de prix faramineux mais il y a des limites à ne pas franchir et même si l'argent est roi on a pas le droit de se prostituer de cette façon et d'imposer un tel spectacle aux téléspectateurs.

Choquée complétement choquée par ce que peut faire la pub et jusqu'où elle peut aller pour attirer des futurs clients.C'est presque pire que l'industrie du tabac qui bénéficie aussi de trop de laxisme de la part des politiques puisque le parlement vient de refuser l'interdiction de la pub pour le tabac.

Décidément l'argent n'a toujours pas d'odeur et les jeunes ne sont pas assez protégés pour remplir les poches de certaines firmes sans aucune mesure.

Béatrice Deslarzes

 

 

 

 

16:51 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

24/05/2017

Un contraste éclatant

Un véritable challenge que s'est fixé TTC lundi soir en mettant face à face les deux monstres sacrés Jean Ziegler et Peter Brabeck que tout oppose.

Ce qui m'a particulièrement frappée c'est ce contraste monumental qui existe entre ces deux mondes. Autant l'ancien patron de Nestlé représentait le monde superficiel dans toute son horreur autant le pourfendeur des plus démunis paraissait de plus en plus prés de la vérité et simplement humain.

Peter Brabeck rien ne semblait le toucher réellement sauf lorsque le sujet de l'argent et du profit était évoqué. Tout puait le fric et l'enfant gâté à qui tout a réussi dans la société même au détriment des pays les plus pauvres.Il assumait totalement le rôle néfaste que joue Nestlé en particuliers dans les pays en développement.Il frôlait la tricherie et la majorité des ses propos sonnaient vraiment faux malgré son sourire qui se voulait rassurant.

Jean Ziegler à l'opposé affinait très justement ses critiques justifiées à l'égard de cette oligarchie qu'il dénonce inlassablement. On sentait une sincérité à fleur de peau et tout ce qu'il disait venait du fonds du cœur avec par moments  une certaine forme de naïveté.

Jean continue à donner aux autres  Peter n'a cessé de prendre et continue à le faire.

Pour qui penche la balance?

Béatrice Deslarzes

 

 

17:59 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | |

15/05/2017

On frise la torture

Le procès de Fabrice A. a repris ce matin à Genève avec un grand fracas médiatique. Il va même être suivi en "live"avec retransmission immédiate sur le Web l'annonce la TDG d'aujourd'hui lundi 15 mai 2017.

Je me demande vraiment qu'est ce que ce nouveau moyen technique va apporter aux différentes victimes de ce procès ?Comment vont-elles faire le deuil d'Adeline devant ce déferlement impudique et plein de voyeurisme?Quels avantages représentent ce nouveau moyen de communication du point de vue juridique?

Ce procès qui se veut totalement nouveau ne fait que réveiller de monstrueux événements à l'entourage de cette jeune sociothérapeute.Il  doit revivre une nouvelle fois ce cauchemar car il est mis malgré lui devant un fait accompli parce que le pouvoir judiciaire genevois ne peut ou ne veut pas s'accorder.

La justice ne semble pas trop tenir compte de cette souffrance  car elle avance irrémédiablement dans un chemin impitoyable pour soit-disant connaître la vérité. Une démonstration qui blesse profondément des personnes qui ont  déjà subi de nombreux traumatismes et qui ainsi ne peuvent pas retrouver la paix.

Un procès vraiment inhumain qui torture inutilement.

Béatrice Deslarzes

www.bea-music.com

 

 

 

 

14:57 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |

04/05/2017

Négativisme

Pas une seule réponse claire aux questions posées par les journalistes, une critique acerbe et stérile de pratiquement tous les sujets, un petit sourire narquois et méchant aux coins des lèvres, un mot négatif pour pratiquement tout le monde et toutes les actions publiques,bref la démolition de tout avec le cynisme et le mensonge pour guide, c'est tout ce que j'ai pu voir hier soir de Marine Le Pen qui par moments ressemblait trait pour trait à son démolisseur de père. Rien de constructif que de la critique totalement négative dans la bouche de cette femme au programme politique destructeur. Une véritable honte pour la représentation féminine, pour l'image de la femme en général.

Oui j'ai eu vraiment  honte d'être une femme avec l'image très peu flatteuse et néfaste qu'elle a donnée hier soir lors de ce débat télévisé.

Béatrice Deslarzes

 

 

10:17 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |

28/04/2017

A quoi joue-t-on ?

Hier soir c'est une toute première fois que j'ai regardé en direct les débats du Conseil Municipal de la ville de Genève sur Léman Bleu; il s'agissait d'un sujet très important : le budget.

J'ai été abasourdie en écoutant tout d'abord le brouhaha qui y régnait, un vrai poulailler piaillant et gesticulant sans aucune concentration ni respect pour ce que disait le conseiller municipal en charge de s'exprimer.

Mais ce n'était rien en comparaison à cette sorte de ping-pong incessant entre les différents votes entre la droite et la gauche. Chaque amendement de la gauche était balayé par la majorité de droite même si il s'agissait parfois de sommes presque ridicules par rapport au budget global.

Le social, la petite enfance, la culture tout y a passé.

Je me suis vraiment demandée à quoi sert une telle opposition de principe qui est vraiment totalement contre productive.  A quoi pensent les conseillers municipaux de droite en faisant des rivalités politiques leur unique objectif au mépris d'une volonté de travailler ensemble pour résoudre  les vrais problèmes au service de la population?

Quel petit jeu se contentent-ils de faire dans le seul but de se croire plus forts?

J'avoue que je n'ai pas eu le courage de suivre les débats  jusqu'à la fin, j'ai trouvé que ces "combats" étaient trop ridicules.

Béatrice Deslarzes

 

11:58 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

13/04/2017

Du courage beaucoup de courage

La TDG d'aujourd'hui jeudi 13 avril consacre un long article à Philippe Roch qui ose prendre une position hardie  contre la loi sur la Stratégie énergétique 2050 lui qui a toujours défendu fermement la nature et qui dénonce le lobby éolien bien visible dans cette loi. Comme ancien directeur de l'Office fédéral de l'environnement il souligne le caractère contre nature de cette loi qui ne tient pas assez compte de sa protection et qui empiète fortement sur l'environnement.

Même si sa position est clairement définie et prise un peu malgré lui je trouve sa décision extrêmement courageuse et je pense que les autorités devraient prendre plus en compte ses arguments afin de ne pas trop bétonner notre paysage.La nature est très précieuse et ne devrait pas être sacrifier sur l'autel de l'économie.

Béatrice Deslarzes

 

17:28 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | |

05/04/2017

Un cadeau royal bien mérité,


"L'écrin de l'école d'art a coûté prés de 100 millions" titre la TDG de mardi 4 avril.
Quelle splendide surprise pour la HEAD qui oeuvre depuis des années pour la culture et les différentes disciplines concernant l'art.
C'est une récompense merveilleuse qui souligne bien l'importance du soutien privé au moment où l'argent de l'Etat fait souvent défaut en particulier dans le domaine de la culture.
L'important c'est aussi que cette investissement va permettre de former encore mieux les futurs artistes sortants de cette école. Une véritable pépinière digne de ce coffret prestigieux qui va pouvoir se développer dans d'excellentes conditions.
L'art est vital pour notre société et le mécénat doit être encouragé pour permettre aux artistes émergents de se former et de pouvoir créer.
Comme présidente et fondatrice de la Fondation Bea pour Jeunes Artistes je peux témoigner du plaisir qu'offre le mécénat même à une échelle bien plus modeste que vient de le faire la Fondation Wilsdorf pour la HEAD.

Béatrice Deslarzes
www.fondationbea.com

15:14 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

04/03/2017

Subvention des caisses maladie

Impossible de rester insensible et muette suite à l'émission "Temps Présent" de jeudi passé sur ceux qui ne peuvent plus payer leur prime d'assurance maladie. Une réalité qui fait froid dans le dos et qui a révélé une pratique douteuse des caisses maladie concernant le remboursement des primes par l'Etat le plus souvent pour les plus pauvres d'entre nous.
C'est vraiment une attitude qui enfonce de plus en plus tous ceux qui sont au bord du gouffre et souvent  déjà criblés de dettes.
On engraisse les caisses maladie avec l'argent du contribuable en remboursant ces dettes en plus de leur faire payer des primes déraisonnables qui ne correspondent pas à l'augmentation réelle des coûts de la santé.
Quand est-ce que nos politiciens réaliseront que pour de nombreux ménages ces augmentations continues ne sont plus supportables?Ce n'est pas en "subventionnant" les caisses que l'on va résoudre ce grave sujet.Mais surtout quand est-ce qu' ils décideront d'empoigner ce problème de santé publique en se rendant compte que le système de la LAMAL ne fonctionne pas?
Il y a trop d'intérêts  financiers derrière qui profitent toujours aux mêmes et en particulier à ceux qui sont dans les conseils d'administration des différentes caisses et qui n'ont pas envie que le régime change.
Une belle hypocrisie: d'un côté certaines associations tentent de réagir en proposant un autre système et d'autre part la résistance s'entête à leur barrer la route uniquement par intérêt personnel. (exemple la caisse unique).
Il est grand temps d'exiger de la part des assurances maladie plus de transparence dans leur comptes pour que l'on puisse enfin savoir ce qu'elles font avec notre argent.
Mettre ces patients insolvables sur des listes noires c'est encore aggraver leur précarité et les enfoncer un peu plus dans leur misère.
Une attitude inadmissible voire inhumaine dans un système dans lequel la solidarité devrait jouer un rôle primordial.

Béatrice Deslarzes
Médecin
www.bea-music.com

17:32 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |