24/12/2011

Noël

Est ce que le petit Jésus est bien né un 25 décembre,il y a de plus en plus de doutes.....mais ce qui est sûre c'est que notre monde moderne a récupéré cette date pour en faire un énorme marché, un vrai business dans lequel le petit Jésus n'a plus grand chose à dire!

Tout le monde se croit obligé de faire des cadeaux souvent n'importe lesquels mais il faut se plier à cette coutume qui a largement dépassé le côté religieux de mon enfance avec tout l'apparât que seul la religion catholique savait donner à la messe de minuit à la cathédrale de Sion...De la dorure partout et de l'encens qui sentait bon....

Mais au fonds j'y pense c'était aussi une forme de business mais qui était masqué par une foi profonde qui suplantait presque entièrement l'envie de cadeaux ...une certaine forme d'hypocrisie de la part de l'église qui nous prenait en otage.

Maintenant nous sommes aussi en quelque sorte esclaves de cette fête de Noël basée, le plus souvent, sur une certaine opulence IMG_4601.ajpg.jpgqui nous dépasse.

Où est passé le petit Jésus et la crêche de Noël dans cette course à la consommation?

Toute cette théorie pour vous souhaiter, tout de même, un JOYEUX NOEL!

Béatrice Deslarzes

www.bea-music.com

28/09/2010

Voeu d'humilité....

J'ai lu dans la Tribune d'aujourd'hui mardi que Pascal Décaillet faisait le reproche au Conseil d'Etat genevois de ne pas avoir été présent au obsèques de Mgr Genoud....

C'est étonnant car pour moi cet événement était beaucoup trop  people et démonstratif ...J'aurais vu quelque chose de bien plus modeste car l'argent dépensé pour cette cérémonie aurait-pu être distribué aux oeuvres de charité si Mgr Genoud lui-même en avait fait le voeu...

Il ne voulait tout de même pas que le pape se déplace en personne? ou que la présidente de la confédération soit présente à son enterrement?

Je croyais que lorsque l'on choisissait la prêtrise on faisait aussi voeu d'humilité et que l'orgueil était considérée par l'église catholique comme un péché....même pour les évêques....

Me serais-je trompée?

Béatrice Deslarzes

Médecin et catholique valaisanne non pratiquante

www.bea-music.com

14/03/2010

Célibat et abus sexuels

 

Des articles à n’en plus finir sur les abus sexuels commis par des prêtres . Aprés les Etats-Unis et l’Autriche c’est au tour des Pays-Bas, de l’Allemagne et de l’Irlande de défrayer la chronique des différents journaux et en particulier la TDG.

Les dernières déclarations du cardinal Schönbron sur le célibat des prêtres m’ont rappelé d’étranges souvenirs mais qui, à l’époque dans les années soixantes, était soigneusement cachés.

Je me rappelle l’histoire d’un prêtre chez qui nous prenions des leçons de latin et qui s’était « attaqué » à des petites filles ; affaire miraculeusement étouffée !

Les récits de mon frère Stéphane collégien au collége St. Michel à Fribourd et à St. Maurice en Valais qui me comtait les avances insistantes dont il avait fait l’objet de la part de prêtres dans ces deux établissements !

Je pense qu’il serait temps pour l’église catholique de remettre en question, enfin, le célibat des prêtres qui est certainement un facteur responsable des ces abus.

Le soit disant  « vœu de chasteté » est une aberration car après tout, ce sont des hommes comme les autres !

 

Béatrice Deslarzes

Médecin et Musicienne

www.bea-music.com

www.fondationbea.com