29/09/2011

primes maladie

Je ne crois pas nécessaire de revenir sur mon blog précédent concernant le problème de solidarité entre les assurés et le pouvoir des caisses maladie vous pouvez aller le relire...

Mais aujourd'hui la TDG publie les nouvelles primes dans une pleine page et je ne peux résister à reparler de cette problématique.

Car il y a bien un problème même si notre ministre responsable de la santé Didier Burkhalter clame partout que tout va pour le mieux puisque la hausse n'est pas trop élevée.

Mais Pierre-François Unger a bien raison d'être mécontent car les jeunes de Genève "vont à nouveau casquer" ce qui n'est vraiment pas normal.

Mais pourquoi nos magistrats responsables de la santé dans les cantons de Suisse Romande en particulier ce même Pierre-François Unger et pour le canton de Vaud le patron de la Santé Pierre-Yves Maillard ne sont pas plus efficaces dans la pratique même si ils clament haut et fort que c'est un scandale?

Comment en est-on arrivé là? lLe corps médical ne s'est pas défendu et laisse les caisses maladie grignoter les privilèges des assurés petit à petit.

Que dire encore du secret médical qui va passer à la trappe et du "forfait par cas" qui vont tous deux défavoriser les patients qui sont pris dans un engrenage irréverssible?

Pourquoi ce laxisme face aux caisses maladie?

Tout le monde constate que ce système ne fonctionne pas mais qu'est-ce qui fait qu'il continue et que  Didier Burkhalter fait son "cocorico" sur tous les toits?

De toutes façons on sait bien qu'en pèriode électorale toutes les promesses sont permises et nous sommes en plein dedans.

Attention au rebondissement des primes pour les années avenir!

Béatrice Deslarzes

Médecin

www.bea-music.com