26/10/2011

Opulence et Précarité

Dimanche 23 octobre 2011 se fermait l'exposition "Opulence et Précarité:apprenons à partager"qui avait ouvert ses portes début septembre à l'espace ExpoSIG au Pont de la Machine à Genève.

A l'initiative de la Fondation Bea pour Jeunes Artistes, 37 étudiants et étudiantes en Communication visuelle de la HEAD-Genève se sont penchés sur le perception de l'opulence et de la précarité en ville de Genève. Leur photographies faisaient l'objet de cette exposition.

Autant le thème de l'exposition était osé dans une ville qui préfére plutôt cacher les problèmes de précarité et de pauvreté, autant la présentation s'avérait techniqument complexee du fait qu'une double bache d'une longueur d'environ 30m se déployait en colimaçon dans l'Espace ExpoSIG.Cette présentation trés appréciée par le public ( 47 jours d'expo pour 3100 visiteurs) n'avait rien de choquant; elle approchait plutôt dignement la problématique.

De la part de la Fondation Bea pour Jeunes Artistes, nous remerdians tout particulièrement les étudiants et étudiantes d'avoir eu le courage d'approcher cette question difficile, ce qu'ils ont fait avec beaucoup de sensibilité.

Les SIG ont fait d'énormes efforts pour mettre en valeur le travail des jeunes aritstes et nous tenons à les féliciter d'avoir proposé aux visiteurs ce thème, surtout à la veille de l'hiver et à l'approche des Fêtes de fin d'année.

Quant aux responsables de la HEAD, nous tenons à relever l'energie et le sérieux de leur collaboration pour ce projet qui a débuté en 2008.

Une belle expèrience pour tous ceux qui l'ont partagée!

Que l'appel "apprenons à partager" ne reste pas une phrase vide car ce message s'adresse à nous tous!

Béatrice Deslarzes

Présidente de la Fondation Bea pour Jeunes Artistes

www.fondationbea.com

www.head.hesge.ch

www.sig-ge.ch

 

 

 

16/09/2011

Mendicité?

"Pensez au ONG dans vos dernières volontés".....

Une journée du testament est organisée pour léguer aux oeuvres de charité!

Dans les journeaux et même à la TV il y a une pub d'enfer des différentes associations pour inciter les gens à donner leur argent par testament.

L'association MyHappyEnd (qui groupe 16 organisations d'utilité publique) s'acharne à nous le rappeler; il parait même que les personnes qui le font sont plus sereines face à la mort car elles ont, en quelque sorte, la conscience tranquille!

D'un côté on méne des interventions spectaculaires contres les Roms et d'un autre côté on autorise ce genre de pub qui  de plus insiste sur la valeur morale bienfaitrice de tellles actions qui permettraient  à ces association de vivre ou du moins de survivre.

Cette action me choque et je me demande si ce n'est pas une certaine forme de racolage et de mendicité autorisés....

Je me demande aussi si on ne pourrait pas donner plus de son vivant en se faisant plaisir et en pouvant ainsi jouir pleinement des résultats de nos dons.

C'est en tous les cas ce que nous faisons avec notre petite fondation (http://www.fondationbea.com) pour les jeunes artistes qui nous rend plus riches chaque jour et nous apporte plein de satisfactions au contact des jeunes.

Exemple à suivre?

Béatrice Deslarzes

Médecin et présidente de la Fondation Bea pour  Jeunes Artistes

www.fondationbea.com

 

 

 

 

 

18:26 Publié dans Politique | Tags : fondation, myhappyend, mendicité, associations, argent, testament, jeunes artistes, roms, mort | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

25/08/2011

Opulence et précarité

 

Un peu de calme aprés ma polémique au sujet de l'affaire DSK qui a suscité tant de commentaires.

Peu avant Noël 2008, mon mari et moi-même étions, une fois de plus, dégoûtés par le faste et le luxe ostentatoires de la ville de Genève. À cette même période, nous avions l’occasion de vivre quelques moments derrière cette façade trompeuse au sein du vestiaire social dans le quartier des Eaux-Vives et du C.A.R.E., sorte de resto du cœur genevois. Le nombre de Genevois et de migrants dépendant de telles institutions nous laissait sans voix !

Nous nous sommes posé la question du bien-fondé de la Fondation Bea pour Jeunes Artistes que nous avons crééer en 2003: notre aide visait-elle les bonnes personnes?

A l’initiative de la Fondation Bea pour Jeunes Artistes, 37 étudiant-e-s en Communication visuelle de la HEAD – Genève se sont penchés sur la perception de l’opulence et de la précarité en ville de Genève. Les photographies présentées dans le cadre de cette exposition au Pont de la Machine font appel à différents registres visuels (portrait, mise en scène, photo documentaire ou de studio) et illustrent la diversité de leurs approches. A la fois singulières et d’une grande acuité, ces images font s’entrechoquer cette réalité pour en proposer une lecture à entrée multiple.

Le catalogue des photos sera en vente pendant l'exposition en faveur de l'association PARTAGE.

"Opulence et précarité: apprenons à partager"
Du 7 septembre au 23 octobre 2011

Espace ExpoSIG 
Pont de la Machine
Du lundi au vendredi de 9h à 18h 
Samedi et dimanche de 10h à 17h

Béatrice Deslarzes
Présidente
Fondation Bea pour Jeunes Artistes

www.fondationbea.com

 

 

fondation_bea_head_thumb1.jpgfondation_bea_head_thumb2.jpg

16:46 Publié dans Politique | Tags : opulence, precarite, partage, dsk, fondation, artistes, care, geneve, expo, head, sig | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

24/03/2011

Fondation

Aujourd'hui j'avais seulement l'envie de vous présenter notre petite fondation : la Fondation Bea pour Jeunes Artistes que nous avons créée mon compagnon et moi-même en 2003 pour aider et soutenir des artistes au début de leur carrière, pour leur donner un petit coup de pouce bien modeste financièrement mais bienvenu à chaque fois.

Au total nous avons déjà financé plus d'une centaine de projets.

La fondation propose d'encourager et de soutenir de jeunes artistes par l'octroi de prix et par des soutiens ponctuels dans le domaine de l'art contemporain: musiques actuelles,arts visuels et nouveaux médias. Elle collabore de préférence avec des institutions publiques ou privées en Suisse Romande.

Elle est alimentée financièrement uniquement avec nos propres fonds; nous ne bénéficions d'aucune subvention même si elle est reconnue d'utilité publique donc sans but lucratif.

Au lieu de faire ce que j'appelle , non sans une certaine critique, les" croisières gériatriques" ou les sorties avec  les clubs des aînés nous avions plus envie de "voyager" à travers la créativité en particulier avec les jeunes. C'est un véritable partage le plus souvent très riche et fructueux.

Vous pouvez aussi apporter votre aide sous forme de don ou en mettant la Fondation en relation avec des partenaires poursuivant les mêmes buts; ils pourraient ainsi concrétiser leur projet à travers notre fondation et lui apporter, en même temps, un soutien financier.

J'espère vous avoir donné envie de consulter notre site mis à jour régulièrement par un jeune web-master que nous avons soutenu en 2005 pour l'un de ces projets et qui travaille chaque semaine avec moi.

Tous les renseignements et les activités de cette Fondation vous les trouverez sur ce site : www.fondationbea.com

Béatrice Deslarzes

Médecin, fondatrice et présidente de la Fondation Bea pour Jeunes Artistes

www.bea-music.com

08/03/2010

Voix de Fête Interview de Béa

"...Bea est un personnage attachant et énergique. Elle et son mari sont médecins à la retraite et ils ont décidé de mettre leur temps et une partie de leur argent au service de l’art et, surtout, des jeunes artistes. Bea s’occupe plutôt de la musique, c’est notamment une passionnée de jazz (qu’elle a pratiqué) et d’electro (qu’elle pratique encore). Pour la cinquième année, la Fondation Bea pour Jeunes Artistes récompensera les jeunes talents de Voix de Fête. En jeu, un prix du public doté de 2′500 francs et un prix des professionnels avec 3′000 francs à la clé. Mais la Fondation œuvre aussi dans les arts visuels et ailleurs. Bea, surnommée la Mamie de l’electro, est passée par l’Hôtel des artistes le vendredi 5 mars dans le tram pour nous expliquer ses nombreuses actions et aussi ses projets..."

Pour écouter l’entretien avec Pascal Schouwey, c’est ici Interview de Bea

Concours des jeunes talents: samedi 13 mars 2010 au Casino-Théâtre dès 14h (entrée gratuite) et le soir au Palladium.

VDF2010-TRAM.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Béatrice Deslarzes

Médecin et Musicienne

www.bea-music.com

 

17:08 Publié dans Musique | Tags : bea, mamie, electro, voix, fete, fondation, jeune, artistes, hotel | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

07/10/2009

La culture aussi....

J'ai envie aujourd'hui de vous parler culture. C'est clair en tant que musicienne j'en connais un bout mais je voulais vous présenter La Fondation Bea pour Jeunes Artistes que nous avons créée en 2003 avec mon compagnon pour vous encourager tous à soutenir la culture comme je voudrais la soutenir si je suis élue au Grand Conseil dans quelques jours.

La Fondation Bea pour Jeunes Artistes propose de soutenir de jeunes artistes par l'octroi de prix, de bourses et par des soutiens ponctuels dans le domaine de l'art contemporain: musiques actuelles,arts visuels et nouveaux médias. Elle est sans but lucratif et ne bénéficie d'aucune subvention.

Nous avons déjà soutenu de nombreux artistes et nous collaborons avec plusieurs institutions de Suisse Romande.

Allez visiter le site qui reflète bien son activité passée (archives) et actuelle.(www.fondationbea.com)

Béatrice Deslarzes

Médecin et Musicienne

Candidate verte au Grand Conseil (liste No5)

www.bea-music.com

 

 

 

 

17:14 Publié dans Politique | Tags : fondation, musicienne, artistes, bourses, prix | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

04/10/2009

Cancer du sein

La Fondation Genevoise pour le dépistage du cancer du sein a décidé de faire sa campagne du mois d'octobre avec des affiches de nombreuses femmes. Nous étions des dizaines le samedi 5 septembre sur la place du Molard à Genève pour nous faire photographiées.

Cette campagne qui a lieu toutes les années au mois d'octobre a pour but de sensibiliser les femmes pour la prévention de cette maladie.

On sait qu'une femme sur dix développe le cancer du sein au cours de sa vie rappelle la Ligue suisse contre le cancer qui organise en octobre sa campagne nationale de prévention et d'information.

Le risque augmente nettement aprés 50 ans mais la maladie touche aussi des femmes plus jeunes.

Pour cette raison le dépistage est essentiel.Plus le cancer du sein est décelé et traité tôt, plus les chances de guérison sont grandes.

Mesdames soyons solidaires et n'oublions pas de faire tous les deux ans notre mammographie de contrôle.

Béatrice Deslarzes

Médecin

Candidate verte au Grand Conseil Genevois

www.bea-music.com

www.verts-ge.ch

 

 

21:42 Publié dans Politique | Tags : cancer, sein, femmes, dépistage, fondation | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |