06/03/2012

"Don't smoke"

Que d'hommages et de louanges souvent sincéres à Soli Pardo qui nous a quitté à l'âge de 57 ans. Je ne connaissais pas personnellement cet homme et je ne peux pas décrire ni juger ses actions politiques. Ce n'est d'ailleurs pas mon propos dans ce blog mais je pense à toutes ses forces et valeurs dont il ne pourra plus se servir en particulier en politique. Mourir si jeune à cause d'un addiction innutile.

Je suggére qu'en se servant de sa maladie  on pourrait faire de la prévention concernant la consommation de tabac qui a très probablement provoqué son cancer du poumon.

Soli Pardo aurait même pu le faire lui-même comme l'a fait en son temps l'acteur très connu  Yul Brynner qui est apparu à la TV au stade terminal de son cancer du poumon et qui a proclamé d'un ton grave "Don't smoke Just don't smoke" pour essayer de dissuader surtout les jeunes à ne jamais commencer. Image très impressionnante!

C'est un cas qui peut être un exemple trés parlant  et criant de vérité et certainement plus efficace que toutes les recommandations que l'on peut faire au niveau de la prévention du tabac car sa consommation aurait plutôt tendance à augmenter à voir les grappes de fumeurs sur les trottoirs devant les bistrots ou restaurants.

C'est une idée que de nombreuses personnes vont qualifier d'utopique et même d'un peu macâbre mais je pense qu'aucune action contre le lobbie du tabac n'est inutile et superflue.

Béatrice Deslarzes

Médecin

www.bea-music.com

 

 

15:32 Publié dans Politique | Tags : soli pardo, tabac, consommation, jeune, yul brynner, cancer, poumon, prévention, lobbie, politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

08/03/2010

Voix de Fête Interview de Béa

"...Bea est un personnage attachant et énergique. Elle et son mari sont médecins à la retraite et ils ont décidé de mettre leur temps et une partie de leur argent au service de l’art et, surtout, des jeunes artistes. Bea s’occupe plutôt de la musique, c’est notamment une passionnée de jazz (qu’elle a pratiqué) et d’electro (qu’elle pratique encore). Pour la cinquième année, la Fondation Bea pour Jeunes Artistes récompensera les jeunes talents de Voix de Fête. En jeu, un prix du public doté de 2′500 francs et un prix des professionnels avec 3′000 francs à la clé. Mais la Fondation œuvre aussi dans les arts visuels et ailleurs. Bea, surnommée la Mamie de l’electro, est passée par l’Hôtel des artistes le vendredi 5 mars dans le tram pour nous expliquer ses nombreuses actions et aussi ses projets..."

Pour écouter l’entretien avec Pascal Schouwey, c’est ici Interview de Bea

Concours des jeunes talents: samedi 13 mars 2010 au Casino-Théâtre dès 14h (entrée gratuite) et le soir au Palladium.

VDF2010-TRAM.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Béatrice Deslarzes

Médecin et Musicienne

www.bea-music.com

 

17:08 Publié dans Musique | Tags : bea, mamie, electro, voix, fete, fondation, jeune, artistes, hotel | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |