26/10/2011

Opulence et Précarité

Dimanche 23 octobre 2011 se fermait l'exposition "Opulence et Précarité:apprenons à partager"qui avait ouvert ses portes début septembre à l'espace ExpoSIG au Pont de la Machine à Genève.

A l'initiative de la Fondation Bea pour Jeunes Artistes, 37 étudiants et étudiantes en Communication visuelle de la HEAD-Genève se sont penchés sur le perception de l'opulence et de la précarité en ville de Genève. Leur photographies faisaient l'objet de cette exposition.

Autant le thème de l'exposition était osé dans une ville qui préfére plutôt cacher les problèmes de précarité et de pauvreté, autant la présentation s'avérait techniqument complexee du fait qu'une double bache d'une longueur d'environ 30m se déployait en colimaçon dans l'Espace ExpoSIG.Cette présentation trés appréciée par le public ( 47 jours d'expo pour 3100 visiteurs) n'avait rien de choquant; elle approchait plutôt dignement la problématique.

De la part de la Fondation Bea pour Jeunes Artistes, nous remerdians tout particulièrement les étudiants et étudiantes d'avoir eu le courage d'approcher cette question difficile, ce qu'ils ont fait avec beaucoup de sensibilité.

Les SIG ont fait d'énormes efforts pour mettre en valeur le travail des jeunes aritstes et nous tenons à les féliciter d'avoir proposé aux visiteurs ce thème, surtout à la veille de l'hiver et à l'approche des Fêtes de fin d'année.

Quant aux responsables de la HEAD, nous tenons à relever l'energie et le sérieux de leur collaboration pour ce projet qui a débuté en 2008.

Une belle expèrience pour tous ceux qui l'ont partagée!

Que l'appel "apprenons à partager" ne reste pas une phrase vide car ce message s'adresse à nous tous!

Béatrice Deslarzes

Présidente de la Fondation Bea pour Jeunes Artistes

www.fondationbea.com

www.head.hesge.ch

www.sig-ge.ch

 

 

 

16/09/2011

Mendicité?

"Pensez au ONG dans vos dernières volontés".....

Une journée du testament est organisée pour léguer aux oeuvres de charité!

Dans les journeaux et même à la TV il y a une pub d'enfer des différentes associations pour inciter les gens à donner leur argent par testament.

L'association MyHappyEnd (qui groupe 16 organisations d'utilité publique) s'acharne à nous le rappeler; il parait même que les personnes qui le font sont plus sereines face à la mort car elles ont, en quelque sorte, la conscience tranquille!

D'un côté on méne des interventions spectaculaires contres les Roms et d'un autre côté on autorise ce genre de pub qui  de plus insiste sur la valeur morale bienfaitrice de tellles actions qui permettraient  à ces association de vivre ou du moins de survivre.

Cette action me choque et je me demande si ce n'est pas une certaine forme de racolage et de mendicité autorisés....

Je me demande aussi si on ne pourrait pas donner plus de son vivant en se faisant plaisir et en pouvant ainsi jouir pleinement des résultats de nos dons.

C'est en tous les cas ce que nous faisons avec notre petite fondation (http://www.fondationbea.com) pour les jeunes artistes qui nous rend plus riches chaque jour et nous apporte plein de satisfactions au contact des jeunes.

Exemple à suivre?

Béatrice Deslarzes

Médecin et présidente de la Fondation Bea pour  Jeunes Artistes

www.fondationbea.com

 

 

 

 

 

18:26 Publié dans Politique | Tags : fondation, myhappyend, mendicité, associations, argent, testament, jeunes artistes, roms, mort | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

04/09/2011

Flemme...

Par ma fenêtre je peux voir mon jardin tout vert mais aussi la pluie qui tombe à flot!

Un dimanche pas comme les autres qui devrait m'inspirer pour commencer enfin le résumé des activités de la Fondation Bea pour Jeunes Artistes qui languit sur mon bureau depuis des semaines si ce n'est des mois.

Je suis de plus rappelée à l'ordre par la future exposition "Opulence et précarité-Apprenons à partager" qui débute officiellement la semaine prochaine le mercredi 7 octobre à l'espace ExpoSIGfondation_bea_head_grand1.jpgfondation_bea_head_grand2.jpg au Pont de la Machine.Mais pour moi c'est la veille que je dois faire mon discours de présentation de notre fondation et expliquer le pourquoi de cette exposition.Un discours que je me répéte tous les jours et qui commence à soulever de plus en plus de trac pour l'instant parfaitement gérable!

Je devrais donc bosser mais je me sens plutôt l'âme à méditer qu'à travailler.....mais je n'aime pas tellement méditer...alors je vous confie mon état d'esprit en espèrant que cela va me donner du courage...

De plus il y a encore la Bâtie qui va m'occuper une grande parite de la soirée...Bonne excuse!

Tampis je m'adonne à ma flemme et je zone sur le blog et sur Facebook en cherchant de l'inspiration....

Béatrice Deslarzes

Présidente de la FondationBea pour Jeunes Artistes

www.fondationbea.com