09/08/2012

Pussy Riot

Trois ans de prison requis contre Pussy Riot par le procureur en charge du procés!

La communauté internationale s'insurge contre cette sentence et les procédés indignes utilisés lors de l'emprisonnement de ces trois chanteuses.

Tout serait faussé par l'influente Eglise orthodoxe russe et bien entendu le Kremlin complétement dominé et manipulé par Vladimir Poutine lui-même.

Au lieu de les juger condamnables je trouve qu'elles ont eu plutôt du courage de dénoncer les abus de ce système totalitaire même si   la population accepte souvent en silence la domination de ce pouvoir russe complétement corrompu et qui favorise seulement l'entourage direct de Poutine.

Il semblerait qu'aujourd'hui des voix osent s'élever contre les abus et la toute puissance exercée par ce pouvoir et Pussy Riot est l'une d'elle mais cela risque de lui côuter cher même si les avocats de la défense vont essayer de plaider la relaxe de leurs clientes mais, à mon avis ils n'ont pas grande chance sauf si Poutine avait la bonne idée de les gracier.

On peut toujours rêver nous qui vivons dans un pays démocratique comme la Suisse!

Béatrice Deslarzes

Citoyenne Suisse

www.bea-music.com

 

 

 

17/04/2012

Monstre ou fou ?

Les journeaux ,la TDG et Le Courrier, se sont encore une fois mis d'accord pour parler du même sujet ....il faut dire qu'il est particulièrement attrayant.

Un procés de plusieurs semaines pour savoir si un tueur norvégien est un monstre ou une fou! Le sujet est prenant mais est-il bien utile d'y répondre en offrant à cet assassin la tribune qu'îl souhaitait pour pouvoir crier sa haine et cracher son fiel en défendant ses idées d'extrême droite.

Pourquoi juger un tel homme qui peut s'attaquer à des innocents sous prétexte qu'ils ne représentent pas les mêmes pensées que lui?

En acceptant ce procés la justice norvégienne a reconnu sa qualité d'être humain ce qui me semble être une abérration face à un tel individu totalement inhumain.

Pourquoi perdre son temps et beaucoup d'argent pour conserver, même en prison, un tel déséquilibré qui n'a peut-être pas fini de nuire?

Tout homme a le droit à un procés équitable selon la loi mais on serait vraiment tenté de ne pas abolir la peine de mort pour certaines exceptions par exemple celle de ce tueur en série qui n'éprouve de plus aucun remord ni regrets face aux actes qu'il a commis et qu'il reconnait.
Que faut-il donc faire pour ne pas mériter d'être jugé?
J'ai même osé me poser cette question.....

Béatrice Deslarzes

www.bea-music.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

15/12/2011

Moule...

Voilà c'est fait le parlement a désigné les Conseillers Fédéraux sans trop de surprises....On prend les mêmes et on recommence!

De plus pour le parti socialiste, on a choisi Alain Berset le vrai premier de classe avec tous les atouts pour entrer dans le moule du Conseil Fédéral avec les 6 autres sages tous d'ailleurs taillés dans le même moule. Nos parlementaires ont refusé de mettre un peu de pigment et de fantaisie avec l'autre candidat Pierre-Yves Maillard.

Pour moi, qui suis plutôt du gabarit de ce dernier, c'est à dire agissant avec passablement de feeling et de spontanéité mais avec autant d'efficacité, je regrette ce choix bien que je me demande si élu Pierre Yves ne se serait pas senti  dans une prison comme ligotté et étouffé par les règles qui régissent ceux qui nous gouvernent et laissent trés peu de liberté à ceux qui ne sont pas forcemment complétement comme eux!

Même si il va certainement faire un bon conseiller fédéral (ce qu'il espérait certainement depuis  longtemps) il manquera à Alain ce petit côté marginal qui a du défavoriser Pierre-Yves pour une telle tâche car il a toujours exprimé ses opignions haut et fort et combattu de nombreuses causes en dérangeant les politiciens bien dans leur costume-cravate!

La franchise et l'affrontement ne payent pas en politique il faut savoir se taire et surtout ne pas exprimer ses vrais sentiments. Il ne faut pas oublier que c'est un milieu où le mot hypocrisie n'est pas un inconnu!

Quand on ouvre trop sa gueule.....on vous la ferme!

Juste en passant ....heureusement que ce fut aussi le traitement de l'UDC qui elle,contrairement à Pierre-Yves, l'ouvre trop souvent pour ne rien dire!

Béatrice Deslarzes

www.bea-music.combea_signature2_pol_2011.jpg

 

02/12/2011

Comédie

Qu'elle drôle d'idée de la part de la TDG de remuer cette histoire de Bertrand Cantat par une lettre de Sandrine Salermo qui date du 3 octobre 2011!

Je saisis cette occasion pour crier très fort ma désapprobation aux propos de la conseillère administrative concerant la décision d'Hervè Loichemol d'avoir engagé le musicien pour son spectacle. Elle prétend que ses remarques ne sont pas pour priver un artiste de son travail mais elle oublie que Bertrand Cantat est avant tout un musicien de scène qui était exellent en "live" et que c'est aussi une grande part de son gagne pain que de se produire en public. C'est en effet un bon compositeur mais, losque l'on a gôuté à la scène, c'est difficile de s'en passer et je parle en connaissace de cause bien que mes concerts étaient à un autre niveau que le groupe de Cantat qui avait une grande notoriètè.

Sandrine Salermo invoque aussi la violence faite aux femmes pour justifier son absence au spectacle et sa lettre de refus d'y assister.

J'ai envie de préciser les points suivants en réponse aux arguments de Sandrine Salermo:

Premièrement Marie Trintignant n'ètait pas une sainte nitouche et elle a certainement une part de responsabilité dans ce qui est arrivé.A mon avis se fut plutôt un accident imprévisible car les disputes entre les deux partenaires étaient très fréquentes.

Deuxièmement Cantat a été condamné par le justice (et peut-être grâce au pouvoir de la famille Trintignant) et il a purgé sa peine qui a mes yeux était sévère.Il a donc payé son "crime"et doit pouvoir reprendre une vie normale et exercer son métier librement.

Quand on pense au tueur d'Oslo qui a tué 77 personnes de sang froid et qui n'ira probablement pas en prison on peut se poser la question sur l'équité de la justice!

Certe, Cantat n'est pas fou mais peut-être que c'est un peu dans un état de folie passagère qu'il a commis cet acte qui lui coûte très cher

Béatrice Deslarzes

Médecin- Musicienne

www.bea-music.com

04/08/2010

Canaille ou Racaille?

Je suis trop choquée pour me taire.....

Un blog de ce matin (fait très probablement par un UDC) parlait de "canaille" en citant les prisonniers de Champ-D'Ollon et faisait une éloge  des gardiens qui sont intervenus lors de la tentative d'évasion qui vient d'avoir lieu.

J'ai travaillé pendant des années à la prison de Champ-D'ollon comme médecin consultant en ORL et je peux vous affirmer que ce ne sont pas les plus mauvais qui sont derrière les barreaux. Les tous gros poissons, en général dans le domaine économique, savent bien "tirer les marrons du feu" et échapper aux mailles du filet de la justice.Ce sont toujours les plus petits qui trinquent et que l'on prétend dangereux.

Comme il y a une "médecine à deux vitesses" il y a aussi une "justice à plusieurs vitesses"!

Au lieu de tresser des louanges au forces de l'ordre il faudrait aussi se mettre à la place des détenus qui sont, depuis des mois, entassés dans des cellules les uns contre les autres dans une promiscuité extrêmement difficile et proche de l'insalubrité sans que les politiques se décident à prendre des mesures tout simplement humaines.

Un élu politique parlait d'une certaine "racaille" lors de la campagne pour le Grand Conseil Genevois ....on parle maintenant de "canaille"....jusqu'où ira-t-on dans le manque de respect de l'autre qui est peut-être différent mais qui a aussi  droit à notre considération.

De toutes façons nous sommes tous des prisonniers de quelque chose car notre véritable prison est-elle seulement derrière les barreaux?

Béatrice Deslarzes

Médecin, musicienne et "Rebelle malgré moi"

www.bea-music.com/actus.html

 

 

 

 

23/09/2009

Libre et Fou

Oser être Libre

Oser être fou

Oser être ivre

Et rester debout!

Cette chanson se veut un hymne à la liberté : briser les différentes prisons qui font partie de notre société : la vie, la mort, la maladie,la vieillesse, la guerre, la consommation, la prostitution, la religion. Elle a été écrite suite à mon expérience en tant que médecin en milieu carcéral à la prison de Champ-D'ollon à Genève où j'ai travaillé pendant 20 ans comme consultant en ORL.Cette consultation a été très enrichissante en particulier mes rencontres avec les prisonniers!

Et je me suis posée la question: notre véritable prison est-elle seulement derrière les barreaux?

Béatrice Deslarzes

Candidate au Grand Conseil

http://www.bea-music.com