06/08/2012

La force de la nature

Il y a non seulement la beauté grandiose et non contestée de la Nature mais aussi sa force impressionnante qui peut nous surprendre comme lors de cette balade le long du Torrent des Crêtes juste sous les Dents du Midi et que l'on peut admirer sur ces photos prises par une belle journée d'été!

La grandeur magnifique des ces 2 arbres entre lesquels je me suis sentie si petite et si fragile et le torrent déchainé qui peut briser ces mêmes arbres quelques mois plus tard que nous montre bien tout ce bois accumulé dans cette eau bouillonnante dont la puissance peut être dévastatrice!

Une force à la fois constructive et destructrice qui demande tout notre admiration et notre respect!

Béatrice DeslarzesIMG_5556.jpgIMG_5541.jpg

www.bea-music.com

25/04/2012

Silence de mort

Pourquoi ce silence des réseaux sociaux concernant la mort mystérieuse de Michel Chevrolet?

Pourtant toutes les personnes interrogées par les différents journaux ventent ses qualités et se définissent comme des amis de ce politicien bien connu de la ville de Genève..... mais tout le monde se tait!

Est-ce par respect pour ce personnage tellement apprécié par tous ?

Est-ce la tristesse qui conduit à une certaine forme de pudeur?

Est-ce  un brin de culpabilité de chacun qui ne comprend pas cette mort subite et qui se sent un peu responsable indirectement?

Questions qui resteront trés probablement sans réponse même si j'ai osé rompre ce silence qui plâne sur la mort de cet homme si généreux et plein d'amis ...

Béatrice Deslarzes

Médecin

 

19/07/2010

Droit du patient

J'ai été profondément choquée par la décision de la ministre valaisanne Esther Waeber-Kalbermatten de faire transférer Bernard Rappaz à Berne pour que des mesures de survie lui soient administrées malgré sa décision de ne pas vouloir être réanimé et son choix de refuser tout traitement si il sombrait dans le coma et de le laisser mourir.

De quel droit la justice donne-t-elle l'ordre au corps médical de se mettre en désaccord avec le voeu de ce patient alors que l'Académie des Sciences Médicales (ASSM) ,qui est l'organe de référence des médecins, a édicté des directives sur le droit des patients qui demandent expressément de respecter ce droit même si celui-ci ne correspond pas à celui du médecin?

Je comprend encore moins que les médecins de l'Hôpital de l'Ile acceptent cet "ordre" alors qu'il trahit les directives de l'ASSM et celles de Bernard Rappaz.

Le choix du patient est primordial et en tant que médecin je n'accepterai pas de ne pas honorer ses directives anticipées dont la valeur a presque force de loi pour le corps médical, même si la justice me l'ordonnait.

Pour moi , le respect de ce choix fait partie du serment d'Hippocrate.

Béatrice Deslarzes

Médecin et ancienne vice présidente d'EXIT

www.bea-music.com