18/06/2012

Victoire ou défaite

Je pense que le grand gagnant des votations est sans aucun  doute  à mes yeux Pierre Yves Maillard qui a gagné en particulier les 2 votations suivantes : le NON du Managed Care au niveau fédéral et surtout le OUI au contre projet du Conseil d'Etat sur le suicide assisté dans le canton de Vaud.

Si je le rejoins parfaitement concernant le Managed Care je trouve que ses arguments concernant l'assistance au suicide sont pleins de mauvaise foi. Je l'ai entendu hier soir à la radio et on sent tellement bien qu'il n'aime pas du tout l'association EXIT; il y a même plus qu'un peu de haine qui guide ses propos.

C'est surtout sa façon d'énumèrer ses craintes par rapport à cette association et  d'affirmer des choses qui sont fausses surtout concernant les contrôles effectués par EXIT lorsqu'il s'agit des discussions avec la famille et l'obligation de discernement du patient qui sont complétement respectés par les associations d'assistance au suicide.

Je parle en connaissance de cause puisque je suis médecin conseil à Ex International et que l'avis de discernement est indispensable à toute aide au suicide.

Avec EXIt nous avons perdu un combat et même si cela a été une bonne occasion de parler de ce sujet, je me demande si mon confrère le Dr. Sobel ne s'est pas tiré une balle dans le pied car le contre projet est, à mon avis, plus restrictif que le statut quo.

Béatrice Deslarzes

Médecin Conseil d'Ex International

www.bea-music.com

21/04/2012

Choisir sa mort en EMS

Jeudi soir en assemblée générale l'association AVDEMS(Association Vaudoise des établissements médico-sociaux) a misé sur le contre projet du Conseil d'Etat et du Grand Conseil vaudois en prétendant que le texte du gouvernement apporte des garde-fous à l'initiative d'Exit concernant l'assitance au suicide dans les EMS vaudois.Ce ne sont pas des garde-fous mais des restrictions totales et une prise en otage des résidents en EMS.

Le 17 juin 2012, il faut absolument voter pour l'innitiative d'EXIT avec laquelle on maintient son automomie jusqu'à la fin car le contre projet vise en fait à limiter les assistances au suicide en EMS en mettant en place un mécanisme qui aboutit à une tutelle médicale et institutionnelle.C'est une confiscation de l'autodétermination des résidents en EMS.

Le comité de l'association EXIT ADMD Suisse romande pour le droit de mourir dans la dignité invite tous les membres vaudois à soutenir son projet et à rejeter le contre-projet qui lui est opposé

Même dans un "EMS" : je veux pouvoir choisir ma mort!

Béatrice Deslarzes

Médecin et ancienne vice présidente d'EXIT

www.exit-suisse-romande.ch

15/02/2012

Assistance au suicide

En tant qu'ancienne vice-présidente d'Exit Suisse Romande à ses débuts et actuellement médecin conseil d'ExInternational,  je ne peux rester indifférente à la polémique qui entoure l'assistance au suicide dans le canton de Vaud.

Par son initiative Exit veut élargir tout simplement son intervention dans les EMS afin de permettre aux patients qui le désirent de mourir dignement si ils le décident comme ils en ont le droit à leur domicile que représente , à ce moment là, l'EMS où ils séjournent le plus souvent jusqu'à leur mort.

Le contre projet accepté par le Grand Conseil Vaudois est beaucoup trop restrictif et je veux ici vous en présenter ses effets pervers :

-Puisque dans ce contre projet c'est au médecin de l'établissement de prendre une décision c'est donc une sorte de mise sous tutelle du patient qui peut dépendre totalement de l'avis de ce mèdecin concernant l'aide au suicide.(pour ou contre)

-le fait qu'il doit y avoir une maladie incurable limite cette assistance pour les personnes souffrant d'une grande détresse morale et qui n'ont pas envie de choisir les soins palliatifs.

-Même si le Conseil Fédéral et le canton de Zürich ont décidé de ne pas légiférer le fait que le canton de Vaud décide de le faire peut avoir un effet domino pour les autres cantons

-et "the last but not the least" un retour en arrière quant aux progrés réalisés par Exit par la prise de pouvoir de l'Etat sur l'autodétermination du patient.

Par contre si le peuple vote l'initiative proposée par Exit c'est alors, ce que j'espère, encore un combat gagné en faveur de tous les patients pour le libre choix de leur mort.

Béatrice Deslarzes

Médecin et membre d'Exit

IMG_4691.jpg