Directives anticipées

Compte tenu de la vitesse à laquelle le virus Cvid-19 se propage,nous sommes confrontés à une situation exceptionnelle avec un afflux massif de patients dans les hôpitaux de soins aigus.En cas de pénurie de ressources, des décisions de rationnement sont incontournables. L'académie Suisse des Sciences Médicales (ASSM)et la Société Suisse de Médecine Intensive (SSMI)ont publié des directives communes portant sur les décisions de rationnement dans les unités de soins intensifs.Elles ont été publiées le 20 mars 2020 afin que les mêmes critères d'admission et de maintien en soins intensifs soient appliqués dans l'ensemble de la Suisse.Ces directives complètent les directives de l'ASSM "Mesures de soins intensifs" (2013)et concernent uniquement une petite partie des patients atteints du coronavirus, à savoir le groupe de patients gravement malades ayant besoin d'un traitement intensif.

Il est donc important de rédiger ses directives anticipées qui mentionnent ses dernières volontés quant à ce que nous désirons comme soins thérapeutiques en fin de vie.

Le critère lié à l'âge n'en est pas un mais on doit tenir compte de celui du pronostic à court terme et des comorbidités.

Nos directives anticipées sont donc très utiles pour la prise de décision du corps médical qui va tout faire pour lutter contre le Covid 19 tout en respectant notre volonté.

Béatrice Deslarzes

Médecin

Lien permanent Catégories : Politique 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.